aeroplanete

La BD aéronautique a enfin son site web!

AeroPlanete > Tanguy et Laverdure > 23. Plan de vol pour l’enfer (1982)

23. Plan de vol pour l’enfer (1982)

Octobre1982
Dessins : Patrice Serres
Textes et scénario : Jean-Michel CHARLIER

Michel et Ernest sont renvoyés de l’Armée de l’air française !
Par ruse, ils se retrouvent, sans le vouloir, embaucher dans l’escadrille Delta, celle des services secrets français.
Première mission : emmener des négociateurs français au Tchad. La raison : libérer une otage française aux mains des rebelles tchadiens, avec qui, en plus, le gouvernement du Tchad, refuse de discuter !
Mais Natacha qui a été recruté en même temps qu’eux, est en réalité une espionne au service du gouvernement du Tchad.

JPEG - 59.8 ko

Voir les albums : "La mystérieuse escadre Delta" et "Opération Tonnerre"
Cet après-midi là, sous le soleil de plomb qui écrase le chaos minéral du Tibesti, au Nord du Tchad, un vieux DC4 sans immatriculation évolue entre les massifs rocheux pour éviter de se faire détecter par les radars de la base militaire de Faya-Largeau à 350km plus au Sud.

Laverdure contact le commando qui a délivré Muriel Aspern, la géologue. Il indique qu’il faut stopper et attendre les ordres car ils ont été trahis.
Ce message permet de faire un relevé compas afin de connaître exactement la position du commando. Se doutant que Natacha a donné la fréquence radio, Laverdure lance au commando, un vrai message sur papier accroché à une pierre. Ils doivent continuer sur le lac et de fausse direction leur seront données par radio afin, espèrent-ils, que les tchadiens qui ont failli les capturer sur le lac, tombent dans le panneau.

Mais le commando de secours est poursuivi par les rebelles Toubous, il faut donc faire vite pour regagner le lac.
Avec les indications laissées par radio, les tchadiens pensent que le commando va rester coucher sur place. Ils vont sur place donc, pour les surprendre mais tombent face aux rebelles Toubous. Les tirs ayant lieu de nuit, chaque groupe pense faire feu sur les sauveteurs de la géologue.

L’avion atterrit, le commando monte à bord mais se fait rattraper par un groupe de tchadien laissait en arrière-garde au cas où.
Le décollage est réussi de justesse. Mais une hélice est endommagée, le moteur coupé. Une « patte » du train d’atterrissage est également bloquée. Pas question d’atterrir ainsi.

C’est alors que sort de sa cachette, Salem, qui n’est autre qu’un agent secret lybien du nom de Shéba !
Elle faisait croire à Hassan Koubré qu’elle l’aimait. Elle est heureuse de ce que les français ont fait car ça lui donne l’occasion qu’elle cherchait pour emmener Muriel Aspern en Lybie.
Elle tient tout le monde sous la menace d’une grenade et d’un revolver.

Ils obéissent à Shéba et font croire à un demi-tour vers la Lybie. Oui, mais où aller ? Tchad ? La base française de Faya-Largeau ? Le choix est fait : ce sera le lac Tchad au croisement de plusieurs états africains.

En arrivant au début du lac, Shéba découvre qu’elle n’est pas en Lybie. Par vengeance elle empoigne Muriel et saute avec elle dans le lac tout en jetant sa grenade dans la soute.

L’avion explose et se crash. Les crocodiles sont, hélas, à l’ouvrage !
Alors que Shéba, avec Muriel, stoppe une jepp militaire tchadienne, Tanguy et Laverdure, retrouvent sur le bord du lac, Tarnier. Ce sont les cinq seuls survivants.

Shéba a réussi à contacter ses services par la radio de la jeep. Puis elle annonce aux tchadiens que des rescapés de l’avion qu’ils recherchent, se trouvent près du lac. La capitale annonce qu’elle envoie du renfort.
Tanguy, Laverdure et Tarnier retrouvent et libèrent les tchadiens de la jeep. Mais ceux-ci les capturent et les emmènent au poste.

Là, nos amis réussissent à désarmer les militaires tchadiens et à s’emparer de l’hélicoptère que la capitale vient d’envoyer pour rechercher les fugitifs.

Muriel est embarquée en bateau par des hommes de Shéba. Tous se trouvent en attente dans un hôpital sur les bords du lac mais au ...Cameroun.
Michel et Ernest retrouvent la piste de la jeep et les traces sur la plage. Ils décident de survoler l’autre côté du lac.

Muriel, avec un miroir, fait des signaux avec le reflet de la pleine lune.
Tarnier et Laverdure descendent par un câble et par la fenêtre grillagée que Michel arrache, ils sauvent Muriel.

Au Nord de la capitale du Tchad, l’hélicoptère atterrit. Des hommes du service secret français accueillent Michel Ernest, Tarnier et Muriel. Ils sont embarqués discrètement, sous de faux papiers, dans le vol régulier pour la France.

Francis AIR