aeroplanete

La BD aéronautique a enfin son site web!

AeroPlanete > Buck Danny > Survol de Buck Danny (Partie 1)

Survol de Buck Danny (Partie 1)

Si les deux premiers volumes ne dépassent pas leur vocation première de fresque historique de la bataille de la mer de Corail et de la bataille de Midway, le troisième prend la guerre comme toile de fond aux aventures de l’aviateur de papier. C’est d’ailleurs à cette occasion que Buck Danny s’entoure de Jerry Tumbler et de Sonny Tuckson, ses deux équipiers qui le suivront désormais dans toutes ses aventures.

Première Planche des Tigres Volants (Buck Danny n°4)

Buck Danny est le personnage principal de la série. Il est l’archétype parfait de l’as de l’Air Force : blond, avec une petite mèche rebelle, menton carré, yeux bleus, et avec cela, une sacrée dose de courage, de bravoure et d’héroïsme... L’étymologie de son nom n’est pas clairement établie : "Danny" serait une référence au cartoon Bugs Bunny tout en sonnant comme "Terry", personnage principal du très célèbre comics des années 1930 de Milton Caniff Terry and the Pirates, dont le style a sans aucun conteste inspiré le trait de Victor Hubinon, tandis que "Buck" n’est pas sans rappeler "Buck Rogers", héros du comics de science fiction antonyme(1928). Originellement dessiné d’après les traits de Georges Troisfontaines, Buck Danny change de visage au cours du premier épisode, Les japs attaquent, et évolue jusqu’au dixième épisode environ. Le crayon de Victor Hubinon a enfin trouvé le visage du héros de la série. Le personnage de Buck Danny ne changera plus guère entre 1952 et 1979. La reprise du dessin par Francis Bergèse en 1983 apporte tout de même un peu de changement dans les traits du personnage. Bergèse laisse au personnage l’allure que lui avait dessiné Victor Hubinon tout en le détaillant un tout petit peu plus, et en y ajoutant son empreinte : le changement dans la continuité.

Jerry Tumbler, alias Tumb dans Mission Apocalypse (Buck Danny n°41)Tumbler est l’éternel second, et Tuckson l’éternel pitre. Tumbler est un fana de la petite poignée, comprenez des éjections de dernière minute d’un avion en proie en flamme. Tuckson lui, cultive un goût particulier pour le ridicule et les tartes à la crème. De là à les voir comme faire-valoir de Buck Danny, le chef parfait, leader des patrouilles, et le plus gradé, il n’y a qu’un pas que la facilité nous incite souvent à franchir. En allant un peu plus loin dans l’analyse de ces personnages, l’on s’aperçoit que face à la perfection agaçante du héros, ces deux protagonistes apportent à la série une bouffée d’air salutaire.

Dès les premières cases, Sonny est présenté comme un rigolo, qui n’hésite pas un instant à dire du commandant Buck Danny qu’il doit être "un type insupportable [qui] doit se balader avec toute ses décorations et avoir la bouche pleine de ses exploits", sans se douter qu’il parle à ce dernier, qui n’a pas eu le temps de coudre ses nouveaux galons... Longtemps cantonné dans le rôle ingrat de comique de la bande, d’excentrique gaffeur aux fiancées nombreuses, il hérite néanmoins d’un naturel de forte tête, qui parvient à percer des mystères, comme dans Le Tigre de Malaisie, Mission sur la vallée perdue, Tigres Volants contre Pirates ou Le pilote au masque de cuir. Depuis L’escadrille fantôme, il a même changé de statut, devant la voix de l’auteur, Francis Bergèse. Tumbler, lui, est un héros dans l’ombre : il n’est pas aussi comique que Sonny, et est le subordonné de Buck. Pourtant, son aide est toujours déterminante, et il joue parfois un rôle de premier plan, comme dans L’escadrille fantôme, qui décidément est une aventure de Buck Danny sans que celui-ci ne soit jamais vraiment sur le devant de la scène.

(suite >>)

Les pitreries de Sonny Tuckson dans Les Secrets de la Mer Noire (Buck Danny n°45)

(suite >>)


NB : Cet article a fait l’objet d’une publication par le même auteur dans Artélio