La géographie des missions kimono

Le forum des pilotes de la 11F
Avatar de l’utilisateur
pierre
Messages : 706
Inscription : samedi 28 décembre 2002, 11:21
Localisation : Paris

La géographie des missions kimono

Message par pierre » vendredi 13 novembre 2020, 19:44

En attendant probablement un prochain album aux USA, je me suis amusé à faire une carte des péripéties de nos héros.

Image
https://zupimages.net/viewer.php?id=20/46/iva1.jpg


Note à l'attention de JYB : j'espère que cette carte ne dérange pas les auteurs. Sinon, je la retire sans soucis.

JYB
Messages : 4308
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: La géographie des missions kimono

Message par JYB » vendredi 13 novembre 2020, 22:48

Non, cette carte ne nous dérange en rien, Pierre ; au contraire, c'est rigolo de visualiser 20 ans de navigations et de missions à travers la planète (et à travers la fiction).
Juste une chose : les héros de la série étaient en effet en océan Indien, à bord du porte-avions Clemenceau qui naviguait dans les parages de l'île de la Réunion, mais pour y aller, le navire n'est pas passé par l'Afrique du sud comme l'indique un de tes tracés. Il est passé par le canal de Suez. Ce n'est certes pas indiqué dans le scénario (de l'histoire Virus sur le Majunga, dans le tome 1 qui comporte trois histoires courtes) mais je m'étais basé sur la présence réelle du même qui était allé dans l'océan Indien en passant normalement et au plus court par le canal de Suez, à partir de Toulon, comme le Clem l'a fait plusieurs fois dans sa carrière.
La position du point noir sur l'océan Indien devrait également être plus au nord que ça.
Par ailleurs, un épisode du tome 19 se déroule en mer Rouge et à Djibouti, et un autre en France (Landivisiau, Bordeaux et Vélizy)

Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1222
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

Re: La géographie des missions kimono

Message par Pierre Droudrou » samedi 14 novembre 2020, 7:33

beau et minutieux travail Pierre fallait le faire, perso j'apprécie
:pouce: :pouce: :pouce: :pouce: :pouce: :clap: :clap: :clap: :clap: :clap: :love:
Jusqu'ici, tout va bien !

Avatar de l’utilisateur
pierre
Messages : 706
Inscription : samedi 28 décembre 2002, 11:21
Localisation : Paris

Re: La géographie des missions kimono

Message par pierre » samedi 14 novembre 2020, 8:54

JYB a écrit :
vendredi 13 novembre 2020, 22:48
Juste une chose : les héros de la série étaient en effet en océan Indien, à bord du porte-avions Clemenceau qui naviguait dans les parages de l'île de la Réunion, mais pour y aller, le navire n'est pas passé par l'Afrique du sud comme l'indique un de tes tracés. Il est passé par le canal de Suez. Ce n'est certes pas indiqué dans le scénario (de l'histoire Virus sur le Majunga, dans le tome 1 qui comporte trois histoires courtes) mais je m'étais basé sur la présence réelle du même qui était allé dans l'océan Indien en passant normalement et au plus court par le canal de Suez, à partir de Toulon, comme le Clem l'a fait plusieurs fois dans sa carrière.
La position du point noir sur l'océan Indien devrait également être plus au nord que ça.
Par ailleurs, un épisode du tome 19 se déroule en mer Rouge et à Djibouti, et un autre en France (Landivisiau, Bordeaux et Vélizy)
Merci.
Je vais changer.
Le tracé vers le golfe de Guinée correspond au retour.
Pour l'aller, je n'ai vu aucune information. J'ai fait commencer l'histoire dans l'océan Indien.
Pour le point, j'ai trouvé comme information : 30e //, 800 km de l'ile Amsterdam et 1200 nautiques de St Denis de la Réunion.
:D

JYB
Messages : 4308
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: La géographie des missions kimono

Message par JYB » samedi 14 novembre 2020, 11:10

pierre a écrit :
samedi 14 novembre 2020, 8:54
Je vais changer.
Le tracé vers le golfe de Guinée correspond au retour.
Je ne crois pas qu'il soit indiqué quelque part que le porte-avions retourne en France par le cap de Bonne Espérance. Normalement, comme dans la réalité, il serait revenu via le canal de Suez (après, certainement, une escale d'adieu à l'île de La Réunion, vu sa position géographique dans la BD).

pierre a écrit :
samedi 14 novembre 2020, 8:54
Pour l'aller, je n'ai vu aucune information. J'ai fait commencer l'histoire dans l'océan Indien.
Oui, mais le porte-avions n'a pas été parachuté comme ça, au beau milieu de l'océan Indien, comme d'un coup de baguette magique, en direct depuis Toulon. Il faut bien supposer que le porte-avions est venu dans l'océan Indien par un chemin, le plus naturel et logique étant le canal de Suez ; et donc tu pourrais ajouter un trajet passant par le canal de Suez et la mer Rouge (valable aussi bien pour l'aller que pour le retour, d'ailleurs).
Je me suis basé sur des articles de presse montrant le porte-avions à La Réunion et dans l'hémisphère sud de l'océan Indien. Donc, tout est plausible, même si pour ma fiction, j'ai inventé un déplacement du Clemenceau un poil plus au sud que la normale.

pierre a écrit :
samedi 14 novembre 2020, 8:54
Pour le point, j'ai trouvé comme information : 30e //, 800 km de l'ile Amsterdam et 1200 nautiques de St Denis de la Réunion.
Est-ce la déformation créée par le système de projection de ta carte ? Car dans mes atlas, le 30e parallèle passe franchement sur l'Afrique du sud, soit plus au nord que le point noir que tu as placé ; sur ta carte, on dirait que le 30e parallèle tangente le point le plus méridional de l'Afrique. En mettant la pointe d'un compas sur l'île de La Réunion et en traçant un arc de cercle vers le 30e parallèle, le croisement des deux lignes se fait à mon avis plus haut que le point de ta carte.

Je n'ai pas trouvé dans ma BD la mention des 800 km de l'île d'Amsterdam que tu évoques.


Notes et anecdotes :

- j'ai indiqué dans la BD le point géographique exact (latitude, longitude) où se trouve le porte-conteneurs Majunga. Quand mon conseiller de l'époque (nommément cité dans l'album, c'est l'ancien pilote de Super Etendard et ancien pacha de la 11F Robert Feuilloy, actuel secrétaire général de l'Ardhan pour ceux qui connaissent) a lu la BD pour vérifier le récit avant publication, il m'a demandé : "Est-ce que le point géographique est exact ?" ; je lui ai répondu que oui, j'avais regardé sur un atlas et calculé une position possible. Si j'avais répondu "non", connaissant Robert Feuilloy, je sais à l'avance qu'il m'aurait demandé de vérifier et d'indiquer un point réel, plausible.

- il y a un aspect fictif, donc un peu forcé et artificiel, dans la BD, c'est la position géographique, justement, du porte-avions. Normalement, il ne serait pas si éloigné de toutes terres, si bas dans l'océan Indien. C'est possible (par exemple pour un exercice "Blue Water", quand les avions catapultés n'ont pas d'autre solution que de revenir au porte-avions pour se poser quelque part), mais je dirais que dans le cas présent, c'est peu probable ; je l'ai fait surtout pour démontrer - dans le cadre de mon scénario - que seul le porte-avions et surtout ses avions Super Etendard, avec un ou deux ravitaillements en vol, peuvent effectuer une mission impromptue : sauver l'équipage, décimé par la maladie, d'un navire lui-même loin de tout.
Il en est de même pour le porte-conteneurs Majunga, qui pourrait paraître un peu trop au sud ; ce n'est pas dit dans la BD car j'ai tenu à rester flou, mais il faut supposer qu'il fait un trajet Australie/Afrique du sud.

- je me suis inspiré de divers faits réels et du film Si tous les gars du monde, lequel raconte la chaîne de solidarité pour sauver un équipage d'un bateau (de pêche dans le cas du film de Christian-Jaque). Le film s'inspire d'ailleurs lui aussi d'un autre fait réel : la perte du dirigeable de l'Italien Nobile dans l'Arctique en 1928, puis la recherche de l'épave et des survivants. Evidemment, pour me détacher des cas réels, j'ai revu beaucoup de choses pour mon propre scénario : qui sauve qui, où ça se passe, seule l'Aéronautique navale française est capable de mener la mission, etc.
J'avais écrit autrefois un article dans le journal Le Marin sur le film Si tous les gars du monde et avais rappelé d'autres faits similaires, réels, qui m'avaient plus ou moins inspiré ; voici l'encadré dans l'article :
Image
Dernière modification par JYB le mardi 17 novembre 2020, 9:28, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
pierre
Messages : 706
Inscription : samedi 28 décembre 2002, 11:21
Localisation : Paris

Re: La géographie des missions kimono

Message par pierre » samedi 14 novembre 2020, 20:23

Merci des informations.
Je vais reprendre ma carte lorsque j'aurais un peu de temps.

JYB
Messages : 4308
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: La géographie des missions kimono

Message par JYB » mardi 17 novembre 2020, 12:45

Message à Pierre : je viens de relire le début du tome 2 de Missions Kimono, et Mittel dit à un moment, quand le porte-avions est au large du Bowanda (pays fictif d'Afrique noire), que le bord est en droit d'avoir un congé "après le séjour en océan Indien". Je ne m'en souvenais pas ! Donc, pour le porte-avions, il y a bien eu un trajet océan Indien --> Afrique noire... et le tracé est correct sur le planisphère...
Cela dit, attention : dans un premier temps, le séjour en océan Indien est dû à un transit du même porte-avions par le canal de Suez (ce n'est pas dit dans le tome 1, mais je le sais car dans mon esprit, c'est comme ça que, dans le tome 1 toujours, le PA est arrivé en océan Indien). Donc, je continue de dire qu'il faut ajouter un tracé du voyage du PA entre Toulon, ou au moins entre la mer Rouge, et le sud de l'océan Indien.

Par ailleurs, sur le planisphère de Pierre, le tracé du trajet entre le tome 1 en océan Indien vers le golfe de Guinée conduit au tome 12, lequel se passe aussi là-bas, au large du Bowanda. Or (ce n'est pas dit dans le tome 2, mais là aussi c'était pour moi une vue de l'esprit), le séjour du PA au large du Bowanda est dû à un ordre de mission qui a envoyé là le PA depuis l'océan Indien où il croisait à un moment. Peut-être là aussi faut-il revoir le tracé exact sur le planisphère, ou plutôt les deux tracés exacts, distincts dans les albums 2 et 12 (dans le tome 2, le PA vient de l'océan Indien, où il est arrivé par le canal de Suez et l'Afrique de l'est ; dans le tome 12, le PA vient de Toulon par l'Afrique de l'ouest).

Je rappelle que les tomes 1 et 2 sont constitués d'histoires courtes et indépendantes les unes des autres, que Francis Nicole et moi avions publiées à l'origine dans les journaux Tintin et Hello Bédé, il y a une trentaine d'années, sans penser que bien plus tard, nous les réunirions en albums. C'est lors de leur assemblage en albums que j'ai essayé de placer ces histoires dans un ordre plus ou moins cohérent - et avec des non-dits et des ellipses. C'est dans la partie du scénario du tome 2 que j'ai écrite bien après les publications dans Tintin et Hello Bédé, pour remplir un album qui devait tenir sur 46 planches, que j'ai fait dire à Mittel que le porte-avions revient de l'océan Indien. Mais ce n'était pas prévu du tout quand l'histoire au Bowanda a été publiée dans Tintin en 1988...! Ce que dit Mittel, c'est une façon pour moi de me "raccrocher aux branches" et reconstituer un semblant de voyage qui paraisse à peu près logique au début du tome 2.

Avatar de l’utilisateur
pierre
Messages : 706
Inscription : samedi 28 décembre 2002, 11:21
Localisation : Paris

Re: La géographie des missions kimono

Message par pierre » mardi 24 novembre 2020, 17:41

J'ai essayé de mettre à jour la carte avec les indications de JYB.

Image
https://zupimages.net/up/20/48/xj8f.jpg

JYB
Messages : 4308
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: La géographie des missions kimono

Message par JYB » mardi 24 novembre 2020, 18:21

Merci, Pierre, ça me paraît impec.

Répondre