Missions Kimono n°11

Le forum des pilotes de la 11F
Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Message par Raymond » jeudi 15 avril 2010, 11:07

JYB a écrit :Je pensais aussi à la Stratégie des Sentinelles.
Je l'ai achetée, à l'époque, dans cette idée, mais ce n'est pas, dans mon esprit, une BD aéronautique au sens strict du terme (j'ai la série complète)!
On est, ici, plus dans la science fiction, avec l'exploitation d'un thème original, et si le héros principal est pilote, si les avions de combat sont mis à contribution assez souvent, on peut difficilement parler de série aéronautique .

Bonne histoire de SF, émaillée de beaux avions !

Amicalement

Raymond

JYB
Messages : 4302
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » samedi 17 avril 2010, 13:03

Rappel d'une info que j'ai mise en ligne le 13 octobre dernier ici même, en précisant que je marquais le coup pour plus tard (vous pouvez vérifier, c'est en page 3 de la présente discussion) :
JYB a écrit :(...) il s'est passé quelque chose dans l'actualité très récente... et qu'on verra reproduit dans l'album n°11 (...). Une nouvelle fois épaté, Francis m'a déjà téléphoné hier pour me dire que, vraiment, j'ai un sacré don de prémonition. On en reparlera en temps utile, mais je tiens à le dire dès aujourd'hui pour marquer le coup. Et pour indiquer que dans ce cas précis (à vous de deviner de quoi il s'agit), c'est la réalité qui rejoint la fiction, et non la fiction qui a copié la réalité...
Ce à quoi Skywalker a répondu le même jour :
Skywalker a écrit :peut-être s'agit il du crash en mer d'un petit avion de tourisme, les moyens aériens mis en oeuvre n'ont retrouvé les survicants qu'à la nuit tombée grace aux loupiotes des radeaux et des gilets de sauvetage :wink:
Eh bien oui, Skywalker avait vu juste...

Avatar de l’utilisateur
Deltafan
Messages : 1511
Inscription : lundi 01 décembre 2003, 22:42

Message par Deltafan » samedi 17 avril 2010, 16:01

Euh, JYB, je propose que dans le tome 12, tu fasses sortir les chiffres du loto, et que tu me les envoies juste après, en MP... 8) :wink:

JYB
Messages : 4302
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » samedi 17 avril 2010, 17:09

Tu penses bien que si je trouve les chiffres du loto, je les garde pour moi... 8)

Avatar de l’utilisateur
Deltafan
Messages : 1511
Inscription : lundi 01 décembre 2003, 22:42

Message par Deltafan » samedi 17 avril 2010, 19:43

Egoïste ! :(


:lol: :wink:

JYB
Messages : 4302
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » samedi 17 avril 2010, 21:27

A signaler - pour en revenir à la prémonition qui a consisté pour moi à imaginer, au début de l'été dernier, une mission SAR dans la BD Missions Kimono, bien avant qu'ait eu lieu, mi-octobre, la mission SAR réelle - que j'avais fini par contacter la base de Nîmes pour obtenir des renseignements sur le déroulé d'une opération menée par un Atlantique (ces renseignements, que j'ai pu obtenir, m'ont permis de la raconter en détails dans les planches de la BD). Or, c'est un pilote d'Atlantique qui m'a décrit ça, et le hasard a fait que je suis tombé d'emblée sur celui qui avait mené la véritable mission quelques jours auparavant au large de la Corse. Un certain nombre de détails et de circonstances dans la BD sont donc identiques à ce qui s'est passé au large de la Corse - sauf la tombée de la nuit en particulier -, et provenaient de source on ne peut plus sûre. Tout cela tombait bien et semblait même parfaitement synchronisé...

JYB
Messages : 4302
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » samedi 17 avril 2010, 22:10

Un autre post ancien (fin 2009) :
JYB a écrit :Histoire de dire un mot sur le prochain album - sans trop en dire tout de même - : la BD sera un tantinet animalière... Du rarement vu, je pense, dans une BD aéro...
Ceux qui ont lu l'album ou vu les planches sur le site jybaventures.com se sont aperçus sans doute qu'il y avait en effet dans cet album : des buses, un lapin (qui joue un rôle important comme on sait...), des requins, des poissons, des méduses, un petit singe... On voit même à un endroit deux dromadaires qui échappent de peu à la mort par explosifs. Dans les dialogues, il est question de kangourou, de grenouille, d'éléphant (rose), de cigales...
Qui (quelle série aéro) dit mieux...?
Dernière modification par JYB le samedi 17 avril 2010, 23:03, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
juliet-fox
Messages : 968
Inscription : dimanche 03 avril 2005, 14:44

Message par juliet-fox » samedi 17 avril 2010, 22:38

:lol:

Avatar de l’utilisateur
Nemo
Messages : 215
Inscription : mardi 26 décembre 2006, 19:09

Message par Nemo » lundi 19 avril 2010, 12:12

Concernant l'épisode du heurt de lapin en vol, ça n'est pas une première !
Un incident similaire s'est produit il y a 23 ans et est relaté pages 10 et 11 du numéro 649 d'info-pilote du mois d'avril.
Le court article dont je vous livre l'intégralité ci dessous est agrémenté d'une photo d'un Boeing 737-400 d'Air Alaska décoré d'une livrée très originale : un saumon vu par le côté couvre la quasi intégralité de la carlingue !
"Poisson d'avril !
C'est peut-être le plus gros poisson d'avril que vous avez eu l'occasion de voir. "Samon-Thirty-Salmon" est le nom de ce Boeing 737-400 d'Alaska Airlines. Avec ce saumon géant, la compagnie affiche sa fierté d'approvisionner en poissons et fruits de mer la moitié des Etats-Unis. Mais la vraie raison d'une telle livrée de la carlingue vient d'un fait divers insolite. Il y a vingt-trois ans, une collision aérienne entre un appareil d'Alaska Airlines et un saumon (!) a obligé l'avion à se poser pour inspection des dommages. A part quelques écailles collées au hublot du cockpit, pas de bobo (pour le liner). Ce qui s'est passé : le Boeing était à 400 ft en montée initiale quand il a croisé la route d'un aigle avec un saumon fraîchement pêché entre ses serres. En voyant se rapprocher un plus gros oiseau que lui, le rapace a appliqué la dure loi de la jungle en lui lâchant sa proie. Pour commémorer l'incident, la compagnie demanda à Mark Boyle, artiste peintre de Seattle, de réaliser ce saumon de presque 40 mètres.
Arnaud Formal"
Nemo

PS : Le nom du peintre est exact et les raisons de cette peinture sont expliquées ici, pour le heurt de saumon, même en gardant en tête le titre de l'article, l'histoire est... véridique et est expliquée ici. Et même si l'article de journal relatant l'incident... date du 1er avril 1987, c'est une histoire vraie !

JYB
Messages : 4302
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » lundi 19 avril 2010, 13:04

L'histoire du lapin se cognant à un Atlantique de Nîmes, dans ma BD, n'est pas non plus une première... puisqu'elle est directement inspirée d'une anecdote authentique qui s'est déroulée il y a de nombreuses années autour de Nîmes, impliquant également un Atlantique et dont il existe un rapport officiel. Seuls changements par rapport à la réalité : le contexte exact, le déroulé et le développement de la scène, que j'ai pas mal "enjolivée" à ma sauce, et surtout les suites humoristiques avec la "mise en boite" de Mittel...

Avatar de l’utilisateur
Marco-Paulo
Messages : 188
Inscription : dimanche 01 juillet 2007, 16:52
Localisation : Versailles

Message par Marco-Paulo » lundi 19 avril 2010, 19:36

Le nom et le prénom du lapin ont été modifiés aussi, je crois, afin de garder son anonymat. Il est très connu sur Nîmes...
8)
Marco.

JYB
Messages : 4302
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » lundi 19 avril 2010, 21:18

A vrai dire, j'avais hésité, en préparant mon scénario, sur le genre d'animal que la buse laisserait tomber du ciel sur l'Atlantique. Je pensais à la mort du poète Eschyle, dont on dit qu'il avait reçu sur la tête une tortue lâchée de très haut par un aigle qui pensait en briser la carapace contre un rocher. Mais je me suis dit qu'une tortue tombant sur le fuselage ou le moteur ou le cockpit d'un Atlantique, ça pourrait faire des dégâts. Je me suis demandé aussi si une buse pouvait enlever une tortue (en raison du poids de la tortue), si c'était sa nourriture, si les tortues sont monnaie courante aux alentours de Nîmes (et quelle famille de tortue), etc. Bref, je me suis rabattu sur un lapin, d'autant plus que c'était la victime dans l'anecdote réelle. Je me suis demandé également si Brigitte Bardot ou la SPA n'allaient pas se plaindre de la BD... (combien de lecteurs ou de gens au courant de la scène m'ont dit: "Oh, pauvre petit lapin...").
J'avais aussi hésité sur un autre point : fallait-il montrer une buse lâchant son lapin par frayeur (parce que l'Atlantique fonçait sur elle), par fatigue, ou à la suite d'une dispute (finalement on voit à un moment dans la BD deux buses se battre pour le lapin emporté par l'une d'elles).
Je me suis demandé encore à quelle hauteur une buse pouvait enlever un lapin : haut, pas haut ? Plus elle peut aller haut, plus l'incident avec l'Atlantique avait des chances d'avoir lieu loin de la base, et ça avait des répercussions sur le retour à la base, sur le contrôle extérieur de l'avion par le Super Etendard de Daffy, etc. (à ce sujet : Daffy est, lui, le call-sign authentique d'un pilote de la 11F... Daffy comme Daffy Duck, le célèbre canard du dessin animé. Voilà un animal de plus figurant dans la BD ; cf un de mes récents posts).
Comme on voit : beaucoup d'interrogations pour cette phase de la scène, donc, et beaucoup d'interpénétrations entre le thème, la réalité et la fiction... Pas sûr que d'autres scénaristes de BD se compliquent autant la vie... :roll:

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Message par Raymond » mardi 20 avril 2010, 8:49

JYB a écrit :A vrai dire, j'avais hésité, en préparant mon scénario, sur le genre d'animal que la buse laisserait tomber du ciel sur l'Atlantique. Je pensais à la mort du poète Eschyle, dont on dit qu'il avait reçu sur la tête une tortue lâchée de très haut par un aigle qui pensait en briser la carapace contre un rocher. Mais je me suis dit qu'une tortue tombant sur le fuselage ou le moteur ou le cockpit d'un Atlantique, ça pourrait faire des dégâts. Je me suis demandé aussi si une buse pouvait enlever une tortue (en raison du poids de la tortue), si c'était sa nourriture, si les tortues sont monnaie courante aux alentours de Nîmes (et quelle famille de tortue), etc. Bref, je me suis rabattu sur un lapin, d'autant plus que c'était la victime dans l'anecdote réelle. Je me suis demandé également si Brigitte Bardot ou la SPA n'allaient pas se plaindre de la BD... (combien de lecteurs ou de gens au courant de la scène m'ont dit: "Oh, pauvre petit lapin...").
J'avais aussi hésité sur un autre point : fallait-il montrer une buse lâchant son lapin par frayeur (parce que l'Atlantique fonçait sur elle), par fatigue, ou à la suite d'une dispute (finalement on voit à un moment dans la BD deux buses se battre pour le lapin emporté par l'une d'elles).
Je me suis demandé encore à quelle hauteur une buse pouvait enlever un lapin : haut, pas haut ? Plus elle peut aller haut, plus l'incident avec l'Atlantique avait des chances d'avoir lieu loin de la base, et ça avait des répercussions sur le retour à la base, sur le contrôle extérieur de l'avion par le Super Etendard de Daffy, etc. (à ce sujet : Daffy est, lui, le call-sign authentique d'un pilote de la 11F... Daffy comme Daffy Duck, le célèbre canard du dessin animé. Voilà un animal de plus figurant dans la BD ; cf un de mes récents posts).
Comme on voit : beaucoup d'interrogations pour cette phase de la scène, donc, et beaucoup d'interpénétrations entre le thème, la réalité et la fiction... Pas sûr que d'autres scénaristes de BD se compliquent autant la vie... :roll:
C'est un fait que chaque fois que l'on veut mettre en scène une anecdote imaginée, voire meme simplement tirée de la petite histoire, la recherche du réalisme amène un lot de question inimaginable pour qui se contente de lire la BD (ou le roman), d'autant qu'il se trouvera toujours quelqu'un, aprés coup, pour remettre en question tel ou tel point, et, je dois dire, que, bien souvent, je ne suis pas le dernier à donner dans le genre !

Mais, l'expèrience vécue auprés de nos deux auteurs préférés m'a ramené à beaucoup plus de modestie, y compris sur des sujets que je pensais bien maitriser, et a remis bien des choses à leur vraie place ....... :oops:

Raymond

JYB
Messages : 4302
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » mardi 20 avril 2010, 10:04

La recherche du réalisme va plus loin que le simple questionnement en rapport avec ce lapin (voir un post plus haut), puisque, l'avion Atlantique revenant se poser, j'ai voulu indiquer d'authentiques éléments d'ordre technique ; aussi, tant au décollage qu'à la montée d'ailleurs, que dans le circuit et à l'atterrissage, tout ce qui est dit dans les bulles par les pilotes et le mécanicien de bord est également vrai : vitesses, manoeuvres, échanges pilote/mecbo... En outre, comme on l'a vu, il fallait intégrer tout ça dans une séance d'ASSP menée par des Super Etendard venus de Landivisiau. Donc : grosses recherches (infos et photos), gros travail des neurones pour la coordination de l'ensemble de la scène (au niveau du découpage des planches en l'occurrence ; c'est un peu un travail d'horloger, avec tous les rouages qui doivent tourner sans grain de sable), et bien sûr gros travail du dessinateur dans sa partie (dessins et, dans le cas de Francis, couleurs), tout ça pour quelques pages, je le crains, vite lues...
Remarquez, Raymond ayant dit qu'il avait déjà lu plusieurs fois l'album, ce sont des pages vite lues, mais souvent... 8)

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Message par Raymond » mardi 20 avril 2010, 12:41

JYB a écrit :La recherche du réalisme va plus loin que le simple questionnement en rapport avec ce lapin (voir un post plus haut), puisque, l'avion Atlantique revenant se poser, j'ai voulu indiquer d'authentiques éléments d'ordre technique ; aussi, tant au décollage qu'à la montée d'ailleurs, que dans le circuit et à l'atterrissage, tout ce qui est dit dans les bulles par les pilotes et le mécanicien de bord est également vrai : vitesses, manoeuvres, échanges pilote/mecbo... En outre, comme on l'a vu, il fallait intégrer tout ça dans une séance d'ASSP menée par des Super Etendard venus de Landivisiau. Donc : grosses recherches (infos et photos), gros travail des neurones pour la coordination de l'ensemble de la scène (au niveau du découpage des planches en l'occurrence ; c'est un peu un travail d'horloger, avec tous les rouages qui doivent tourner sans grain de sable), et bien sûr gros travail du dessinateur dans sa partie (dessins et, dans le cas de Francis, couleurs), tout ça pour quelques pages, je le crains, vite lues...
Remarquez, Raymond ayant dit qu'il avait déjà lu plusieurs fois l'album, ce sont des pages vite lues, mais souvent... 8)
Mon passé dans une tour de controle me pousse d'ailleurs à privilègier ces pages, meme si j'étais plus à "l'approche" qu'à la "vigie" !
Ne manque que le son crachotant de la radio pour s'y croire !

Raymond

Répondre