Missions Kimono n°11

Le forum des pilotes de la 11F
Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1219
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

Message par Pierre Droudrou » mardi 20 avril 2010, 20:04

Mon passé dans une tour de contrôle me pousse d'ailleurs à privilégier ces pages, même si j'étais plus à "l'approche" qu'à la "vigie" !
Ne manque que le son crachotant de la radio pour s'y croire ! Raymond

ce qui pourrait être aujourd'hui vu l'évolution des nouvelles technologies -et ce qui est déjà en gestation ou même réalité !
Jusqu'ici, tout va bien !

Avatar de l’utilisateur
vautour2b
Messages : 261
Inscription : vendredi 23 février 2007, 18:08
Localisation : Gif sur Yvette (91), France

Message par vautour2b » samedi 08 mai 2010, 20:02

Au sujet de la superstition du lapin dans la marine, dans un livre à paraître, un ancien appelé du contingent rappel que la phobie du rongeur à grande oreille pouvait aller très loin dans la Marine National !

Image
Il n'est pas encore en librairie, mais il est déjà possible de feuilleter quelque page sur le site de l'éditeur (avec l'anecdote en question)!
http://www.marines-editions.fr/boutique ... fr&num=171

" (...) Aurions-nous un problème?
J'en discute avec les mécaniciens. Notre moteur de propulsion numéro1 (MP1 pour les intimes) nous a envoyés balader sur ses soupapes. Du coup, notre vitesse est passée de 13,5 à 10 noeuds, sur un seul moulin? le MP2. Nous avont donc changé de cap pour diminuer le roulis, afin de rendre la réparation plus aisée.

La pompe de transfert d'eau douce de notre dernier brouilleur à peut près en état de marche a également décidé de nous lâcher et de prendre sa retraite - somme toute bien mérité après trente-deux ans de bon et loyaux service. Sans lui, nous n'avons plus aucun moyen de faire de l'eau. (...) Le four à pain, lui aussi, a suivi le mouvement de grève général, au grand désespoir du boulanger. heureusement, le second maitre électricien, passablement éveillé réussit, par miracle, à le réparer vers 2 h 45...
Au moins, nous aurons du pain frais !

Tout à coup, le quartier-maitre Darmant remonte des machines, l'air hystérique. Il s'engoufre dans le pc sécu en brandissant Quicky,
un lapin en plastique qu'il vient de trouver, perfidement planqué au fond d'une boite de chocolat en poudre Nesquik.
- Le "longues zoreilles" a encore frappé ! C'est lui le coupable ! sous son air de bestiole inoffensive, il va tous nous perdre !
- Jette-le par dessus bord avec le commis qui l'a fait monter sur ce rafiot !
- C'est trop tard ! La malédiction est sur nous ! On est est en route vers le triangle des Bermudes ! plus jamais on n'entendra parler du "Rhône", sauf comme une victime du triangle maudit !

Là dessus il part en courant vers la boulangerie, maudire le commis aux vivre.
"

On se croirait dans la bd: "De cap et de Crocs". Image

JYB
Messages : 4302
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » samedi 08 mai 2010, 22:06

vautour2b a écrit :Il n'est pas encore en librairie, mais il est déjà possible de feuilleter quelque page sur le site de l'éditeur (avec l'anecdote en question)!
http://www.marines-editions.fr/boutique ... fr&num=171
" (...) Tout à coup, le quartier-maitre Darmant remonte des machines, l'air hystérique. Il s'engoufre dans le pc sécu en brandissant Quicky,
un lapin en plastique qu'il vient de trouver, perfidement planqué au fond d'une boite de chocolat en poudre Nesquik.
"
Et maintenant, après un pauvre petit lapin suivi de deux lapins à taille humaine dans Rescue Echo, voilà un lapin en plastique... :)

Avatar de l’utilisateur
juliet-fox
Messages : 968
Inscription : dimanche 03 avril 2005, 14:44

Message par juliet-fox » jeudi 27 mai 2010, 0:37

J'ai relu très récemment "Rescue Echo". Il s'agissait pour moi de la première lecture au moyen de l'album qui vient de sortir, la précédente lecture remontant à la prépublication en ligne sur le site JYB.

Avec l'album, je fus moins impatient de voir l'action principale démarrer. Si la mise en place des pièces du puzzle est lente, ce n'est plus un supplice, lorsqu'on tient le livre en mains. On progressera inexorablement puisqu'il suffit de passer à la page suivante. Progression assurée que ne permet pas la lecture au "compte gouttes" programmée sur le site, où le lecteur ne maîtrise pratiquement rien.
Bien que l'effet de surprise fût dissipé ainsi qu'une partie du suspense éventé, j'ai pris beaucoup de plaisir à cette relecture. Sans nul doute, autant de plaisir qu'il y a quelques semaines pendant la mise en ligne quotidienne des planches isolément
J'aime bien la façon dont les actions progressent simultanément. On ne sait pas exactement à quel moment elles vont se télescoper, en cours d'histoire, mais on le pressent.

On ne peut que se rendre à cette évidence : Rescue Echoe est une BD d'aviation au sens large (et au sens noble) du terme. Des avions aux caractéristiques bien différentes y sont mis en oeuvre et jouent un rôle de premier plan. Rien à voir avec du racolage aéronautique par une exposition tape à l'oeil mais sans saveur de zincs divers. On croit entendre les moulins dès leur mise en route et les voix dans les micros. Que l'équipage soit militaire ou civil, que l'avion soit un Rafale, un Atlantique ou un Robin, il y est question de pilotage, de procédures à appliquer et de décisions à prendre à chaque instant, décisions lourdes de conséquences puisque la sécurité en dépend.

Au surplus, les cadres géographiques successifs où se déroule l'action (si bien représentés graphiquement par Francis Nicole) ne sont sans doute pas étrangers au charme singulier qui opère dans ce récit. La base de Nîmes Garons, la côte Africaine le long de l'Océan au niveau du Sénégal et de la Mauritanie, et enfin ce bon vieil Etat imaginaire mais ô combien crédible de l'Afrique Equatoriale, le Bowanda, nous convient à un merveilleux voyage par la voie des airs. Un voyage qui incite le lecteur envoûté à une certaine rêverie, comme dans certains romans de Joseph Kessel ou encore dans les BD d'Hergé et de Charlier. Vers dix-douze ans, lorsqu'un gamin de ma génération avait lu quelques Jules Verne, Buck Danny et Tanguy, il avait virtuellement fait plusieurs fois le tour du monde. Cette évasion cérébrale avait une saveur bien particulière, à laquelle je suis toujours sensible et que je retrouve à la lecture d'un album comme Rescue Echo.

Maintenant que j'ai refermé cet opus, je surveille quotidiennement le site de JYB pour vérifier si par hasard un dessin inédit tiré de "Top Largage" (MK 12) n'aurait pas été mis en ligne.

Et en attendant ce tome 12 qui va se faire désirer durant plusieurs mois, j'ai décidé de me replonger dans le premier cycle Bowandais, histoire de calmer ma fringale. Ce qui m'a amené à relire dans la foulée les trois albums correspondants (MK 2-3 et 4). "Du pur bonheur", comme diraient certains.

Toute bonne chose ayant hélas une fin, après avoir refermé "Coup d'Etat", je me retrouve à la case départ, c'est à dire "en état de manque". Je me livre donc à une nouvelle tentative de nirvana avant sevrage en entreprenant la relecture des deux cycles où Tanguy et Laverdure sont reconvertis en pilotes civils pour le compte de la Delta Airways. Mais ceci est une autre histoire... :wink:

JYB
Messages : 4302
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » jeudi 27 mai 2010, 2:09

Merci, Juliet Fox, pour tes appréciations, globalement.

juliet-fox a écrit :On ne peut que se rendre à cette évidence : Rescue Echoe est une BD d'aviation au sens large (et au sens noble) du terme. Des avions aux caractéristiques bien différentes y sont mis en oeuvre et jouent un rôle de premier plan. Rien à voir avec du racolage aéronautique par une exposition tape à l'oeil mais sans saveur de zincs divers.
Ce n'est pas moi qui l'aurai dit en premier...

juliet-fox a écrit :Un voyage qui incite le lecteur envoûté à une certaine rêverie, comme dans certains romans de Joseph Kessel ou encore dans les BD d'Hergé et de Charlier. Vers dix-douze ans, lorsqu'un gamin de ma génération avait lu quelques Jules Verne, Buck Danny et Tanguy, il avait virtuellement fait plusieurs fois le tour du monde. Cette évasion cérébrale avait une saveur bien particulière, à laquelle je suis toujours sensible et que je retrouve à la lecture d'un album comme Rescue Echo.
Kessel, Hergé, Charlier... que du beau linge...

juliet-fox a écrit : Maintenant que j'ai refermé cet opus, je surveille quotidiennement le site de JYB pour vérifier si par hasard un dessin inédit tiré de "Top Largage" (MK 12) n'aurait pas été mis en ligne.
Pas tout de suite, même si Francis a évidemment avancé. Dans la seconde quinzaine de juin peut-être.

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Message par Raymond » lundi 31 mai 2010, 15:57

juliet-fox a écrit :J'ai relu très récemment "Rescue Echo". Il s'agissait pour moi de la première lecture au moyen de l'album qui vient de sortir, la précédente lecture remontant à la prépublication en ligne sur le site JYB.

Avec l'album, je fus moins impatient de voir l'action principale démarrer. Si la mise en place des pièces du puzzle est lente, ce n'est plus un supplice, lorsqu'on tient le livre en mains. On progressera inexorablement puisqu'il suffit de passer à la page suivante. Progression assurée que ne permet pas la lecture au "compte gouttes" programmée sur le site, où le lecteur ne maîtrise pratiquement rien.
Bien que l'effet de surprise fût dissipé ainsi qu'une partie du suspense éventé, j'ai pris beaucoup de plaisir à cette relecture. Sans nul doute, autant de plaisir qu'il y a quelques semaines pendant la mise en ligne quotidienne des planches isolément
J'aime bien la façon dont les actions progressent simultanément. On ne sait pas exactement à quel moment elles vont se télescoper, en cours d'histoire, mais on le pressent.

On ne peut que se rendre à cette évidence : Rescue Echoe est une BD d'aviation au sens large (et au sens noble) du terme. Des avions aux caractéristiques bien différentes y sont mis en oeuvre et jouent un rôle de premier plan. Rien à voir avec du racolage aéronautique par une exposition tape à l'oeil mais sans saveur de zincs divers. On croit entendre les moulins dès leur mise en route et les voix dans les micros. Que l'équipage soit militaire ou civil, que l'avion soit un Rafale, un Atlantique ou un Robin, il y est question de pilotage, de procédures à appliquer et de décisions à prendre à chaque instant, décisions lourdes de conséquences puisque la sécurité en dépend.

Au surplus, les cadres géographiques successifs où se déroule l'action (si bien représentés graphiquement par Francis Nicole) ne sont sans doute pas étrangers au charme singulier qui opère dans ce récit. La base de Nîmes Garons, la côte Africaine le long de l'Océan au niveau du Sénégal et de la Mauritanie, et enfin ce bon vieil Etat imaginaire mais ô combien crédible de l'Afrique Equatoriale, le Bowanda, nous convient à un merveilleux voyage par la voie des airs. Un voyage qui incite le lecteur envoûté à une certaine rêverie, comme dans certains romans de Joseph Kessel ou encore dans les BD d'Hergé et de Charlier. Vers dix-douze ans, lorsqu'un gamin de ma génération avait lu quelques Jules Verne, Buck Danny et Tanguy, il avait virtuellement fait plusieurs fois le tour du monde. Cette évasion cérébrale avait une saveur bien particulière, à laquelle je suis toujours sensible et que je retrouve à la lecture d'un album comme Rescue Echo.

Maintenant que j'ai refermé cet opus, je surveille quotidiennement le site de JYB pour vérifier si par hasard un dessin inédit tiré de "Top Largage" (MK 12) n'aurait pas été mis en ligne.

Et en attendant ce tome 12 qui va se faire désirer durant plusieurs mois, j'ai décidé de me replonger dans le premier cycle Bowandais, histoire de calmer ma fringale. Ce qui m'a amené à relire dans la foulée les trois albums correspondants (MK 2-3 et 4). "Du pur bonheur", comme diraient certains.
Et pour une fois, ce n'est pas moi non plus qui le dit ! :wink:
Mais j'approuve sans restrictions !

raymond

Double Bang
Messages : 146
Inscription : vendredi 02 décembre 2005, 14:25
Localisation : Au pied de la Côte-Rotie
Contact :

Message par Double Bang » mardi 01 juin 2010, 15:11

Bonjour à tous

Je découvre "mission kimono". Après avoir commencer par le tome 1, mon épouse adorée m'a offert pour mon anniversaire les 5 tomes suivants. Vous imaginez bien a quoi j'ai passé le week-end... Et oui je suis allé au Bowanda coincé dans un dauphin entre Mittel et la charmante Floriane a survoler la jungle équatorial!
J'ai été séduit. Le dessin est superbe et le scenario, palpitant. J'y (re)trouve un petit coté de Charlier notamment dans les T&L "Mission dernière chance" et "un DC8 a disparu" où les deux héros sont coincés entre le dilemme d'aider leur ami Azraf et leurs devoirs de rester neutre (si j'étais juliet-fox c'est peut-être vers ces albums que je me tournerai en attendant le 12ème tome des missions kimono :wink: )
Voilà, je vais bientôt attaquer la suite, et ça m'étonnerait fort que je puisse patienter jusqu'à mon prochaine anniversaire pour m'offrir les albums manquants. Merci aux auteurs et continuez comme ça, on en redemande :D
Paul-Louis alias Double-Bang

JYB
Messages : 4302
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » mardi 01 juin 2010, 17:03

Merci, de ma part et de la part de Francis Nicole qui lira sûrement ton post.
Mais précise bien que je ne t'ai pas soudoyé, certains croient que je paie des intervenants pour vanter la série Kimono...
Le tome 12 est en cours de réalisation ; je ne voudrais pas vendre la mèche, mais il y a encore de la grande aventure, du suspense et des rebondissements...

Avatar de l’utilisateur
juliet-fox
Messages : 968
Inscription : dimanche 03 avril 2005, 14:44

Message par juliet-fox » mardi 01 juin 2010, 23:01

Double Bang a écrit :Bonjour à tous

Je découvre "mission kimono"...
J'ai été séduit. Le dessin est superbe et le scenario, palpitant.
J'y (re)trouve un petit coté de Charlier notamment dans les T&L "Mission dernière chance" et "un DC8 a disparu" où les deux héros sont coincés entre le dilemme d'aider leur ami Azraf et leurs devoirs de rester neutre (si j'étais juliet-fox c'est peut-être vers ces albums que je me tournerai en attendant le 12ème tome des missions kimono :wink: )
Salut, Double Bang, bienvenue sur Aeroplanete et félicitations pour le choix de ton avatar.

Sache que "Lieutenant Double-Bang" et sa suite font partie de mes Tanguy et Laverdure préférés, tous dessinateurs confondus. (S'agissant des titres dessinés par Jijé, j'apprécie aussi beaucoup le one shot "Les Anges Noirs" et les deux albums se déroulant en Polynésie Française).
Mais puisqu'on est sur ce fil de discussion pour parler de Missions Kimono, et que j'ai relu très récemment la trilogie ayant pour cadre l'imaginaire Bowanda, je dirais que ce sont en effet les trois albums de la série qui me font immanquablement songer à l'oeuvre de Charlier.
Dans Tanguy, que l'action se situe au Managua (Amérique latine), au Sarrakat (Moyen Orient) ou au Kombala (Afrique centrale), j'oublie très vite que ces pays sont fictifs et je pourrais être tenté de les chercher sur un atlas ou une mappemonde. Il en est de même lorsque les pilotes de la 11F opèrent au Bowanda (je suis aussitôt transporté au Gabon ou en Côte d'Ivoire) ou en Arakistan (j'ai l'impression d'être un touriste occidental qui se serait fourvoyé en Afghanistan ou au Pakistan).
Le recours à l'artifice d'un pays imaginaire crédible pour camper un décor réaliste est particulièrement judicieux. L'imagination des auteurs n'est pas bridée par les contraintes inhérentes à l'utilisation d'un pays existant réellement.
Et ce qui compte, pour que l'histoire se déroule dans un cadre crédible, c'est la juste représentation des populations, de leur habitat, de leur mode de vie, de leurs coutumes et traditions. C'est de lire un récit où le contexte géopolitique repose sur de solides connaissances. Et en cela, Charlier et Brouard, grâce à une documentation parfaitement exploitée et des dessinateurs particulièrement efficaces, se révèlent des maîtres illusionnistes. Leurs fictions semblent être des prolongements du journal télévisé.

(Pub non gratuite : mes coordonnées bancaires en vue d'une juste récompense seront transmises par m.p. ; un prompt règlement m'obligerait :lol: )

JYB
Messages : 4302
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » mercredi 02 juin 2010, 0:51

juliet-fox a écrit :Salut, Double Bang, bienvenue sur Aeroplanete (...)
Regarde sous son avatar : Double-Bang est inscrit depuis 2005....

Avatar de l’utilisateur
juliet-fox
Messages : 968
Inscription : dimanche 03 avril 2005, 14:44

Message par juliet-fox » mercredi 02 juin 2010, 22:05

Quel distrait, je fais... :wink:

Double Bang
Messages : 146
Inscription : vendredi 02 décembre 2005, 14:25
Localisation : Au pied de la Côte-Rotie
Contact :

Message par Double Bang » jeudi 03 juin 2010, 7:03

A ta décharge, il est vrai que, si je viens régulièrement voir ce qui se raconte ici, je ne suis pas le plus gros posteur du forum :D
Pour me sortir de mon mutisme il me faut simplement une ?uvre de la qualité de mission kimono :wink: Et non je ne touche aucun pot de vin (bien que je ne sois pas contre un ou plusieurs albums gratuits) :lol:
Paul-Louis alias Double-Bang

JYB
Messages : 4302
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » jeudi 03 juin 2010, 9:52

Double Bang a écrit :Et non je ne touche aucun pot de vin (bien que je ne sois pas contre un ou plusieurs albums gratuits) :lol:
D'accord... si tu redis ce que tu as dit un peu plus haut au JT de TF1... 8)
Pareil pour Juliet Fox...!

Avatar de l’utilisateur
juliet-fox
Messages : 968
Inscription : dimanche 03 avril 2005, 14:44

Message par juliet-fox » jeudi 03 juin 2010, 15:51

Pour ma part, je n'ai jamais renoncé par avance aux pots de vin. Je surveille d'ailleurs sans relâche mon compte bancaire (au solde bien maigre quand il n'est pas affecté du signe moins) dans l'attente du virement tant espéré, mais macache, les banquiers doivent être en grève... Ou alors c'est le donneur d'ordre qui est dans la Lune... :lol:

Sinon, pour le JT de TF1, je veux bien rendre service... mais est-ce qu'un type comme moi, non habitué aux caméras et plateaux de télé, bafouillant devant un journaliste en essayant de faire l'article d'un bouquin, rendrait réellement service aux auteurs... Ahem. J'aurais toujours la satisfaction, après coup, d'avoir fait rire (malgré moi) les téléspectateurs au tempérament jovial. :lol:

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Message par Raymond » jeudi 03 juin 2010, 16:16

juliet-fox a écrit :Pour ma part, je n'ai jamais renoncé par avance aux pots de vin. Je surveille d'ailleurs sans relâche mon compte bancaire (au solde bien maigre quand il n'est pas affecté du signe moins) dans l'attente du virement tant espéré, mais macache, les banquiers doivent être en grève... Ou alors c'est le donneur d'ordre qui est dans la Lune... :lol:

Sinon, pour le JT de TF1, je veux bien rendre service... mais est-ce qu'un type comme moi, non habitué aux caméras et plateaux de télé, bafouillant devant un journaliste en essayant de faire l'article d'un bouquin, rendrait réellement service aux auteurs... Ahem. J'aurais toujours la satisfaction, après coup, d'avoir fait rire (malgré moi) les téléspectateurs au tempérament jovial. :lol:
Bah, tu sais, avec un bon prompter et un p'tit verre de gnole avant le clap de départ, tu devrais t'en tirer aussi bien , voire mieux que certains gugusses qui y passent .... :lol:

Raymond

Répondre