Missions Kimono n°13

Le forum des pilotes de la 11F
Répondre
JYB
Messages : 4293
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Missions Kimono n°13

Message par JYB » samedi 23 avril 2011, 12:17

Création d'un nouveau sujet concernant le prochain album de la série Missions Kimono (le numéro 13), en prévision des futures informations que j'y posterai ou des questions qu'on pourra me poser.
Une précision quand même, d'ailleurs déjà dite sur ce forum : cet album démarre une nouvelle ère dans la série, avec l'arrivée de l'avion Rafale dans la flottille 11F, dite des "Furieux". C'est à cheval sur fin juin et début juillet prochains que, sauf report, les SEM (Super Etendard modernisés) de la flottille seront transférés à la 17F, qui restera la seule unité à être dotée de ce bon vieux Super Etendard, puis que les Rafale Marine, standard F3, vont intégrer la 11F ; les appareils proviendront de la 12F (ils n'auront pas beaucoup de chemin à faire, les deux bâtiments abritant la 11 et la 12 étant très proches l'un de l'autre et au bord du même long parking sur la base de Landivisiau).
Tout ce que je dirai de ce tome 13 est que l'histoire se déroulera principalement sur le porte-avions Charles de Gaulle, envoyé dans une région du monde jamais abordée dans la série. Les pilotes y connaîtront de nouvelles aventures pleines de suspense - la routine dans le cadre de la BD, quoi.

Avatar de l’utilisateur
pierre
Messages : 699
Inscription : samedi 28 décembre 2002, 11:21
Localisation : Paris

Message par pierre » samedi 23 avril 2011, 20:17

Le scénario est-il déjà bien avancé ?

JYB
Messages : 4293
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » samedi 23 avril 2011, 20:57

pierre a écrit :Le scénario est-il déjà bien avancé ?
On ne peut pas dire qu'il n'avance pas...

Avatar de l’utilisateur
rob1bureau
Messages : 211
Inscription : vendredi 14 mars 2008, 22:23

Re: Missions Kimono n°13

Message par rob1bureau » samedi 23 avril 2011, 23:24

JYB a écrit :Tout ce que je dirai de ce tome 13 est que l'histoire se déroulera principalement sur le porte-avions Charles de Gaulle, envoyé dans une région du monde jamais abordée dans la série.
Mmmh... Après l'Amérique Latine (Objectif Ariane), l'Afrique noire, la Méditerranée, le Moyen-Orient, il ne reste plus grand-chose. L'Asie du Sud-Est ?

JYB
Messages : 4293
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » dimanche 24 avril 2011, 1:06

Quand je dis "région du monde", je n'entends pas forcément "continent". Par exemple, les héros sont en effet déjà allés en Guyane, mais ce n'est pas pour ça que toute l'Amérique du sud devrait être exclue de la liste des destinations possibles dans le prochain scénario. Dans le même ordre d'idée, l'Afrique noire, ce n'est pas toute l'Afrique. Etc. Donc, pour ce qui est de l'Amérique latine, le tome 13 peut se dérouler par exemple en Argentine (qui a des Super Etendard, tiens tiens...) ou au Brésil (côté Atlantique sud ; et rappelle-toi que le Brésil a un porte-avions qui n'est autre que l'ex-Foch français, d'où scénarios possibles). Ou, pour ce qui est de l'Afrique : au large de la Somalie (avec ses pirates devenus célèbres ces derniers temps) ou en Afrique du sud (imaginons la fermeture du canal de Suez à cause d'un événement majeur, faudrait bien passer par là pour se rendre en océan Indien comme ce fut le cas en 1956/1957 ou de 1967 à 1975). Ou en Inde pour ce qui est du nord de l'océan Indien où croisa longtemps le Charles de Gaulle dans plusieurs tomes récents de Missions Kimono. Bref, pour le tome 13 ou n'importe quel tome suivant, le choix est grand de par le vaste monde, et la série Missions Kimono a de beaux jours devant elle...
Cela dit, une restriction capitale : pour mes BD (je parle pour moi et les autres font ce qu'ils veulent...), ce n'est pas le tout de trouver un lieu géographique (suffit de regarder une mappe-monde). Encore faut-il trouver une bonne histoire ! Sachant que - je l'ai dit cent fois ici et ailleurs - une bonne BD, c'est 1) une bonne histoire, 2) une bonne histoire et 3) une bonne histoire.

Lima Bravo
Messages : 106
Inscription : dimanche 29 mai 2005, 20:06

Message par Lima Bravo » lundi 25 avril 2011, 16:47

JYB a écrit :Encore faut-il trouver une bonne histoire ! Sachant que - je l'ai dit cent fois ici et ailleurs - une bonne BD, c'est 1) une bonne histoire, 2) une bonne histoire et 3) une bonne histoire.
Sauf votre respect, je ne suis pas d'accord !

Je me faisais justement la réflexion ce matin, en lisant la planche quotidienne de Top largage : Jean-Yves Brouard n'est pas seulement doué pour élaborer des intrigues riches et passionnantes, il sait aussi raconter des histoires. Je comparais in petto les scénarios de Buck Danny de Francis Bergèse avec les scénarios de Missions Kimono de Jean-Yves Brouard. Autant les intrigues imaginées par Bergèse sont originales, autant j'ai trouvé qu'on peinait à y accrocher (il y a bien sûr des exceptions, comme par exemple le diptyque Zone interdite / Tonnerre sur la Cordillère), ce que je ne ressens jamais quand je lis une histoire des Missions Kimono.

C'est en cela que pour moi JYB se situe dans la droite ligne de Jean-Michel Charlier. Celui-ci ne disait-il pas qu'« il y a peut-être un art du scénario qui est l'art du découpage [...]. Il y aussi un art de ménager des rebondissements, de raconter une histoire. Pour être un bon scénariste, il faut être un bon conteur », ce qu'est aussi Jean-Yves Brouard.

Merci à lui !

JYB
Messages : 4293
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » lundi 25 avril 2011, 19:17

Merci pour ton appréciation.
Elle est longue, la liste des caractéristiques à rassembler pour raconter au mieux une BD ; je l'ai résumée plus haut en reprenant en fait ce que Franquin disait lui-même (à moins que ce soit Hergé, je ne sais plus, mais celui des deux qui ne l'aurait pas dit a dû le penser très fort...) et qui est pour moi le premier élément à acquérir : une bonne histoire. A partir du moment où on a ça, on peut respirer car le reste suivra d'autant plus facilement.
Il n'empêche que - tu as raison -, pour que le reste suive, il faut aussi savoir raconter, trouver les rebondissements, etc. (voir ce que disait JM Charlier selon l'extrait d'une interview de lui que tu as repris au post précédent). Donc, suivons les avis des grands maîtres que furent Franquin, Hergé et Charlier... Il faut aussi savoir maintenir le suspense, et je ne suis pas mécontent du long suspense dans la seconde moitié de l'histoire Top Attaque...

JYB
Messages : 4293
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » mercredi 08 juin 2011, 13:35

pierre a écrit :Le scénario est-il déjà bien avancé ?
Oui :
http://jybaventures.blogspot.com/2011/0 ... ctive.html

loftal
Messages : 109
Inscription : lundi 04 octobre 2010, 17:10

Message par loftal » mercredi 08 juin 2011, 15:40

JYB sur son blog a écrit :Il nous faut quand même continuer la réalisation, en laissant les dessins sous forme de crayonnés inachevés.
Moi qui fais partie du grand public, je vais me permettre de te donner mon avis tout à fait personnel:

Je comprends (quoique !) que certains pilotes et autres fanas d'aviation tiennent à ce que chaque élément soit strictement authentique pour qu'ils puissent croire à tes histoires.

Mais en ce qui me concerne, c'est la qualité des dessins et du scénario qui me fait apprécier ta série.
La couleur de la moustache de Mittel, si son masque à oxygène est gris, vert ou brun ou fait 12 ou 15 cm de large, si les numéros de fuselage sont "SAM" ou "LES" ou "PET", je m'en fiche quand même un peu...

Il me semble que même les acharnés et les intégristes du moindre détail véridique pourraient tolérer un album de transition avec quelques menues approximations.
Surtout que le contexte l'impose au vu des explications disponibles sur ton blog.
A toi d'expliquer cette situation dans le cadre d'un court texte explicatif en introduction de la BD.

Il me semble que toi et Francis avez suffisamment fait vos preuves, donc bien sot celui qui ne saurait pas accepter ces "approximations" de votre part.

En résumé: pas de report de la sortie de la BD, merci !
:D

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Message par Raymond » mercredi 08 juin 2011, 15:56

loftal a écrit :
JYB sur son blog a écrit :Il nous faut quand même continuer la réalisation, en laissant les dessins sous forme de crayonnés inachevés.
Moi qui fais partie du grand public, je vais me permettre de te donner mon avis tout à fait personnel:

Je comprends (quoique !) que certains pilotes et autres fanas d'aviation tiennent à ce que chaque élément soit strictement authentique pour qu'ils puissent croire à tes histoires.

Mais en ce qui me concerne, c'est la qualité des dessins et du scénario qui me fait apprécier ta série.
La couleur de la moustache de Mittel, si son masque à oxygène est gris, vert ou brun ou fait 12 ou 15 cm de large, si les numéros de fuselage sont "SAM" ou "LES" ou "PET", je m'en fiche quand même un peu...

Il me semble que même les acharnés et les intégristes du moindre détail véridique pourraient tolérer un album de transition avec quelques menues approximations.
Surtout que le contexte l'impose au vu des explications disponibles sur ton blog.
A toi d'expliquer cette situation dans le cadre d'un court texte explicatif en introduction de la BD.

Il me semble que toi et Francis avez suffisamment fait vos preuves, donc bien sot celui qui ne saurait pas accepter ces "approximations" de votre part.

En résumé: pas de report de la sortie de la BD, merci !
:D
D'autant que les plus grands sont passés par là :
-Buck Danny avec les Vigilante, SR 71, Mig 29 et stealth !
-Tanguy et Laverdure avec les III E et le ravitaillement en vol inexistant pour les chasseurs de l'époque !

Nos amis auront moins de mal :
Un Rafale marine ne se différenciant que des Rafale de l'armée de l'air, tous ceux de la marine étant monoplaces, alors que les peintures "exotiques" disparaissent totalement au profit d'un gris fade et uniforme dans toute l'aviation française (et les autres).
Quant à l'équipement, s'il varie parfois, il varie beaucoup moins que les appareils eux mêmes .....

Comme d'habitude : ce sera surement du sérieux sur un scénario inédit, de quoi encore nous régaler ......

Raymond

JYB
Messages : 4293
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » mercredi 08 juin 2011, 19:22

loftal a écrit :Je comprends (quoique !) que certains pilotes et autres fanas d'aviation tiennent à ce que chaque élément soit strictement authentique pour qu'ils puissent croire à tes histoires.
Au niveau du dessin - car ce que j'ai raconté sur mon blog, ça touche au dessin essentiellement -, c'est surtout Francis qui veut fignoler... mais il a ses raisons.
loftal a écrit :Mais en ce qui me concerne, c'est la qualité des dessins et du scénario qui me fait apprécier ta série.
Ah, c'est toi !
loftal a écrit :A toi d'expliquer cette situation dans le cadre d'un court texte explicatif en introduction de la BD.
Même pas. Juste un petit discours sur le blog pour dire aux lecteurs que l'album avance quand même, c'est suffisant. Le côté réaliste et/ou documenté à fond, les lecteurs le sentiront ou le devineront en lisant l'histoire.
loftal a écrit :Il me semble que toi et Francis avez suffisamment fait vos preuves, donc bien sot celui qui ne saurait pas accepter ces "approximations" de votre part.
Pas de commentaires, sinon que tu comprendras sans doute, quand la BD sortira, pourquoi nous allons essayer d'éviter les approximations concernant les Rafale.
loftal a écrit :En résumé: pas de report de la sortie de la BD, merci !
:D
On sort un album par an en moyenne. En 2012, il y en aura un de plus.

loftal
Messages : 109
Inscription : lundi 04 octobre 2010, 17:10

Message par loftal » jeudi 09 juin 2011, 10:20

JYB sur son blog a écrit :?nous avons prévu des dialogues en anglais, puisque, à la radio, dans la réalité, les pilotes échangent dans cette langue?

Ces prochains mois, devrons-nous traduire les mentions anglaises de ce futur album ? Il faut savoir que certaines expressions argotiques sont intraduisibles, ou n'ont pas leur équivalent, en français !
Ici aussi, j'aimerais donner mon avis.

Je ne suis pas du tout anglophobe, au contraire. J'ai autant de plaisir à utiliser des anglicismes que nombre d'anglais et d'allemands utilisent couramment et avec plaisir des termes français.

Mais là également, faut-il réellement que la stricte exactitude se fasse au détriment de la compréhension du pékin moyen dont je suis également un des représentants ? Sans compter, comme tu le cites, les jeunes lecteurs ?

Et si chaque citation en anglais renvoie à sa traduction, la lecture va en devenir pénible.

Il me semble que te voilà à la croisée des chemins: faire une série ultra réaliste et quasi documentaire pour passionnés du genre, ou alors prendre quelques libertés afin de rallier à ta série une plus large frange du grand public.

Pour rappel, je me permets de te citer:
JYB a écrit :Merci pour les louanges mais, en admettant que tu aies raison, d'une part, cela ne se traduit pas, malheureusement, par un niveau correct des ventes (ce qui tend à prouver que la majorité des lecteurs n'ont rien à faire de ces arguments et que c'est autre chose qu'ils recherchent quand ils achètent une BD d'aviation)
Source

Alors, que recherche donc la majorité des lecteurs ? Allons-y pour quelques pistes de réflexion:
- un scénario qui tienne bien le coup et soit réaliste ?
- une bonne dose d'aventure ?
- quelques grains d'humour ?
- un peu de charme ?
- peut-être pas un texte bourré de termes anglais toutes les 4 vignettes??

Mais tout ceci n'est que mon avis?
Cordialement

JYB
Messages : 4293
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » jeudi 09 juin 2011, 12:23

Oui oui, ne t'en fais pas, je suis conscient de tout ça... D'où la difficulté d'écrire un scénario de BD aéronautique contemporain (s'il n'y avait que cette difficulté !)...

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Message par Raymond » jeudi 09 juin 2011, 14:42

loftal a écrit :
JYB sur son blog a écrit :?nous avons prévu des dialogues en anglais, puisque, à la radio, dans la réalité, les pilotes échangent dans cette langue?

Ces prochains mois, devrons-nous traduire les mentions anglaises de ce futur album ? Il faut savoir que certaines expressions argotiques sont intraduisibles, ou n'ont pas leur équivalent, en français !
Ici aussi, j'aimerais donner mon avis.

Je ne suis pas du tout anglophobe, au contraire. J'ai autant de plaisir à utiliser des anglicismes que nombre d'anglais et d'allemands utilisent couramment et avec plaisir des termes français.

Mais là également, faut-il réellement que la stricte exactitude se fasse au détriment de la compréhension du pékin moyen dont je suis également un des représentants ? Sans compter, comme tu le cites, les jeunes lecteurs ?

Et si chaque citation en anglais renvoie à sa traduction, la lecture va en devenir pénible.
J'en ai discuté, en privé avec Jean Yves, mais puisque tu évoques le problème de l'anglicisme dans la langue française, je vais rappeller ici mon avis :
Je suis un farouche défenseur de la langue française, m'insurgeant contre tous les anglicismes, barbarismes, ou autres jargons, utilisés ici ou là seulement pour montrer qu'on est dans le coup, ou pour faire "branché".

Cependant, comme Jean Yves le dit sur son blog, dans un domaine spécialisé comme l'aviation (militaire ou civile, à ce niveau c'est la même chose), la langue utilisée est mondialement l'anglais, quoique on en pense ou fasse, ce qui amène parfois à des textes simplement intraduisibles puisqu'aucune correspondance n'existera dans une autre langue quelle qu'elle soit.
Vu la question qu'il se posait à ce sujet, je lui avais suggéré (venant du monde informatique, je sais de quoi je parle en matière de jargon) de ne garder en langue anglaise, dans la BD, que seulement ce qui relevait du dialogue procédural, intraduisible, ou non correct, en dehors de cette langue, et de revenir systématiquement au bon français pour tout ce qui ne faisait appel ni à la technique ni à une procédure, sachant qu'ainsi il ne prêterait pas le flanc à quelque critique qui soit....

Mais, avec le recul, il me semble que c'est DEJA ce qu'il fait depuis longtemps, et que donc c'est un faux problême ......

Raymond

JYB
Messages : 4293
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » jeudi 09 juin 2011, 15:10

Il faut savoir que quand un pilote (de la 11F par exemple) me rapporte quels échanges peuvent se faire dans telle et telle situations, je lui demande de traduire (ou lui-même me traduit automatiquement pour que je comprenne) ; or, il arrive toujours un moment où il cherche ses mots pour trouver une formule en français qui rende au mieux l'idée du mot argotique, de l'expression ou de la phrase en anglais. C'est dire que traduire les dialogues des pilotes en mission n'est pas facile ni garant de la meilleure compréhension de ce qui se passe.
Le fait est que pour la longue scène d'introduction du tome 13, entraîné par mon élan, j'ai mis, proportionnellement, un peu plus de bulles en anglais que d'habitude ; c'est pour ça que je m'interrogeais sur mon blog au sujet de l'éventualité, quand on aura avancé et quand on aura plus tard un autre regard sur un ensemble plus conséquent de planches, d'avoir à traduire quelques bulles pour ne pas paraître trop hermétique et ne pas heurter nos lecteurs farouches défenseurs de la francophonie.

Répondre