Missions Kimono n°13

Le forum des pilotes de la 11F
JYB
Messages : 4276
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Missions Kimono n°13

Message par JYB » mardi 03 mars 2015, 10:50

Pas faux, tout ça, Raymond.
Il n'empêche, je m'étonne que, dans l'ensemble des affaires de survol, on n'ait rien, pas un témoin (non pas un témoin d'un survol, ça il y en a ; mais un témoin d'un pilote en train de "travailler"), pas un "ouï-dire", personne qui parle, rien sur Internet et sur Facebook en particulier, pas une image (d'un pilote, je répète), etc. Ou alors, il faudrait comprendre que tous ceux qui savent quelque chose se taisent, d'un commun accord...?

Quant aux difficultés à se garer dans Paris la nuit, je maintiens (contrairement à ce que tu crois, j'ai eu plus d'une fois à me garer dans Paris la nuit, encore récemment, et plus ça va, moins il y a de places disponibles ; tu dois parler d'une époque lointaine). Cela dit, ça dépend où on se gare... Il y a des quartiers impossibles, mais d'autres endroits peinards - or, rien ne dit que ces endroits peinards soient discrets pour se garer et faire sa petite affaire. Mais sans parler de Paris intra-muros, et si la distance est correcte pour survoler l'Elysée par exemple, il est possible de se garer en dehors de Paris, dans la proche banlieue, dans des endroits là aussi tranquilles (sans doute pas les bois de Boulogne et de Vincennes, occupés comme on sait par une certaine population et visités par la police...). Mais même...

La vie dans la campagne la nuit : tu as sans doute raison, mais je rappelle qu'on parle de zones proches d'une centrale nucléaire ; or, depuis quelque temps, les gens des alentours sont au courant, par les médias, qu'il se passe des choses ; je ne suis pas sûr que strictement personne ne reste insensible au phénomène, pas sûr que strictement personne, à quelque niveau que ce soit, n'apprenne pas des choses un jour ou l'autre, pas sûr que certaines personnes, par jeu aussi, ne veuillent essayer de coincer un pilote, etc.

Par les temps qui courent (surveillance due à la menace terroriste), et à cause des conséquences judiciaires importantes, je ne suis pas certain que beaucoup de pilotes veuillent prendre le risque de se lancer dans des opérations de survol de sites interdits.
Je rappelle aussi que deux centrales, celle Golfech et celle du Blayais, ont été survolées par quelque chose qui n'était manifestement pas un drone. Dans ces cas-là, si ce ne sont vraiment pas des drones, on peut difficilement imaginer qu'un petit malin avec une télécommande se soit planqué dans les parages. C'est autre chose (même si cette "chose" aura peut-être une explication plausible, et autre qu'un drone).
Voir aussi ici un commentaire d'un ufologue qui analyse les raisons possibles des survols par des drones... ou par autre chose :
http://ovnis-ufo.org/2014/11/les-recent ... aires.html
Voir aussi ici, du site de la revue Nexus :
http://www.nexus.fr/actualite/exologie/ ... as-drones/

Mais je précise que je n'affirme rien, ni dans un sens ni dans l'autre. Je me pose des questions, c'est tout...

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Re: Missions Kimono n°13

Message par Raymond » mardi 03 mars 2015, 11:19

Je n'ai essayé que de lever des impossibilités en fonction de ma connaissance des lieux ou du matériel, toutes connaissances qui, à part la vie à la campagne, ont toujours leurs limites!
Par contre la non réaction des gens qui auraient pu remarquer quelque chose ne m'étonne pas du tout contrairement à toi :
Nous deux (ou nos amis) nous sentons concernés parce que la notion de drone rejoint celle de l'aviation, domaine où nous baignons, mais le drone, dans l'intellect commun ne semble dangereux qu'au sens "espionnage" (difficile d'imaginer ce type de drone portant une quelconque charge offensive vu leur configuration) or, l'espionnage ne fait pas peur au français moyen (au contraire des terroristes) et voir quelqu'un manipuler un drone ce n'est pas la même chose que de surprendre un individu manipuler une Kalachnikov.
Et les rares gens qui circulent la nuit à des heures impossibles ont souvent autre chose à penser que de regarder autour d'eux .

Je garde un souvenir désagréable de Rochefort la nuit : en plein été, à une heure guère avancée (entre 20h et 21h) nous avons traversé toute la ville pour rejoindre notre hôtel (environ 3km) sans rencontrer âme qui vive, pas un chien comme on dit, mais, cette fois là, à prendre au sens strict du mot, comme si nous étions dans une ville morte. Comme nous étions à pied, ces 3km de vide (répétés chaque soir) nous laissèrent une drôle d'impression ....
Pourtant, Rochefort n'est pas Sebourg (il y a chez nous plus de piétons et voitures la nuit) !
Voilà un autre exemple de nuit où on peut passer inaperçu (j'ajoute que les volets étaient fermés partout).

Et dans la campagne, même à proximité d'une centrale nucléaire je trouverai bien à me dissimuler, avec l'expérience de ce que je vois ici à Sebourg où je soupçonne même certains trafics la nuit dans les sentiers qui entourent ma maison (je suis au plus proche de la frontière), sentiers où jamais aucune force de l'ordre n' a jamais mis les pieds, encore moins la nuit, malgré nos incidents répétés depuis des années (et encore je parle du centre de l'agglomération) alors que, hors du village, je connais des coins que même les habitants ne connaissent pas (en dehors des vieux) dans la campagne autour pour l'avoir rebattue en long et en large pendant des années.
S'il fallait chercher les pilotes de ces drones quelque part , j'irai chercher dans les locaux du coin concerné:
Ce sont eux, plus que les forces de l'ordre (souvent étrangers à la région),qui connaissent parfaitement le terrain, que ce soit à Paris ou ailleurs .....

Raymond

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Re: Missions Kimono n°13

Message par Raymond » mercredi 04 mars 2015, 9:44

Deux réponses à ces questions ce matin :

Un drone a pu cette nuit être suivi par la police, sur plusieurs kilomètres dans Paris, mais les policiers n'ont pu intercepter le pilote !

Ceci sous entend que l'autonomie de ces petits engins est assez large (plus large encore que ce que j'ai pu constater moi-même), mais que le pilote a pu aisément (et provisoirement) échapper à la police.
Le long trajet de ce drone m'apporte un élément pour dire que le nombre de drones observés (signalés) cette nuit (sept en tout), ne signifie pas forcément 7 drones ou 7 survols : Seulement sept observations qui pourraient très bien être 7 observations du même !
Entre 1 et 7 le nombre d'observations ne signifie pas le nombre de drones, un seul pouvant être observé plusieurs fois par des personnes sans aucun contact entre elles.

Enfin, autre réflexion ce ma part et qui rejoint une constatation faite précédemment : A l'instar de ce qui se passe pour les OVNIs, je doute que tous les gens qui aperçoivent un drone aient, toutes, l'envie ou l'idée de le signaler officiellement ....

Le dossier reste ouvert !!!!

Raymond

JYB
Messages : 4276
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Missions Kimono n°13

Message par JYB » mercredi 04 mars 2015, 10:45

Intéressant, et je m'empresse de mettre ci-dessous le texte qui figure sur le site de la station Europe 1, car ce qu'il dit va dans le sens de ce que je ne cesse de dire : c'est impossible que, si ce sont des drones, même si c'est la nuit, personne ne voie rien, personne ne signale rien. Sous-entendu : si vraiment personne ne voit jamais les pilotes, soit ils sont très discrets - mais pour moi un jour ou l'autre l'un d'eux va se faire pincer -, soit ce ne sont pas des drones et donc il n'y a pas de pilotes au sol, et donc il faut chercher une autre explication à ces survols (des centrales nucléaires en particulier).

(ce texte ci-dessous provient de ce lien : http://www.europe1.fr/faits-divers/un-n ... en-2389455 )

"La capitale a une nouvelle fois été survolée par un drone, dans la nuit de mardi à mercredi. Mais cette fois-ci, quatre hommes ont été repérés.

L'info. C'est dans l'est de la capitale entre les portes de Bagnolet, de Montreuil et de Charenton que des témoins ont aperçu l'appareil à plusieurs reprises, selon les informations d'Europe 1. Il s'agirait d'un seul et même appareil. Le drone se serait posé porte de Vincennes, où des témoins ont vu quatre hommes le récupérer avant de s'engouffrer dans une voiture noire et de prendre la fuite. Ils sont actuellement recherchés par la police.
Pister le drone pour atteindre ses pilotes. Mais les responsables de ces vols sont très difficiles à interpeller, comme l'explique à Europe 1 Loic Le Couplier du syndicat de police Alliance : "Pour tomber sur les pilotes de ces engins, mes collègues essaient de suivre le drone pour voir où il va être récupéré. Mais tout cela est très aléatoire et les individus sont très discrets et prennent la fuite rapidement."
D'autant plus que ce phénomène est nouveau pour les enquêteurs, qui doivent s'adapter : "Ce n'est pas le type de délinquance auquel on est confrontés habituellement dans la capitale. On essaie d'attraper les auteurs, mais on ne sait pas trop qui l'on va trouver puisque personne n'a encore été interpellé", poursuit-il.
1.000 euros d'amende pour un journaliste d'Al-Jazeera. Personne, à l'exception de trois journalistes de la chaine qatarie d'information Al-Jazeera, arrêtés en flagrant délit la semaine dernière alors qu'ils pilotaient, dans le cadre d'un reportage, un drone dans le bois de Boulogne, à Paris. Agés de 34 ans, 52 ans et de 68 ans, les trois hommes avaient été placés en garde à vue avant d'être libérés. Le pilote a été condamné, mardi, à 1.000 euros d'amende et l'engin, fourni par le bureau londonien de la chaine, a été confisqué.
60 survols. Depuis le début du mois d'octobre 2014, ce ne sont pas moins de 60 survols d'aéronefs qui ont été comptabilisés en France, à Paris mais aussi au-dessus de centrales nucléaires. Rien que depuis la semaine dernière, plus d'une dizaine de ces modèles réduits volants ont été signalés dans le ciel de la capitale. Dans la nuit de mardi à mercredi, la police a reçu "une dizaine de signalements" concernant des vols au-dessus de Paris. Les autorités doivent néanmoins "déterminer si tous les signalements correspondent à de réels vols de drones", a ajouté cette source policière, sans préciser où ils avaient été constatés.
"

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Re: Missions Kimono n°13

Message par Raymond » mercredi 04 mars 2015, 11:42

JYB a écrit :Intéressant, et je m'empresse de mettre ci-dessous le texte qui figure sur le site de la station Europe 1, car ce qu'il dit va dans le sens de ce que je ne cesse de dire : c'est impossible que, si ce sont des drones, même si c'est la nuit, personne ne voie rien, personne ne signale rien. Sous-entendu : si vraiment personne ne voit jamais les pilotes, soit ils sont très discrets - mais pour moi un jour ou l'autre l'un d'eux va se faire pincer -, soit ce ne sont pas des drones et donc il n'y a pas de pilotes au sol, et donc il faut chercher une autre explication à ces survols (des centrales nucléaires en particulier).

(ce texte ci-dessous provient de ce lien : http://www.europe1.fr/faits-divers/un-n ... en-2389455 )

"La capitale a une nouvelle fois été survolée par un drone, dans la nuit de mardi à mercredi. Mais cette fois-ci, quatre hommes ont été repérés.

L'info. C'est dans l'est de la capitale entre les portes de Bagnolet, de Montreuil et de Charenton que des témoins ont aperçu l'appareil à plusieurs reprises, selon les informations d'Europe 1. Il s'agirait d'un seul et même appareil. Le drone se serait posé porte de Vincennes, où des témoins ont vu quatre hommes le récupérer avant de s'engouffrer dans une voiture noire et de prendre la fuite. Ils sont actuellement recherchés par la police.
Pister le drone pour atteindre ses pilotes. Mais les responsables de ces vols sont très difficiles à interpeller, comme l'explique à Europe 1 Loic Le Couplier du syndicat de police Alliance : "Pour tomber sur les pilotes de ces engins, mes collègues essaient de suivre le drone pour voir où il va être récupéré. Mais tout cela est très aléatoire et les individus sont très discrets et prennent la fuite rapidement."
D'autant plus que ce phénomène est nouveau pour les enquêteurs, qui doivent s'adapter : "Ce n'est pas le type de délinquance auquel on est confrontés habituellement dans la capitale. On essaie d'attraper les auteurs, mais on ne sait pas trop qui l'on va trouver puisque personne n'a encore été interpellé", poursuit-il.
1.000 euros d'amende pour un journaliste d'Al-Jazeera. Personne, à l'exception de trois journalistes de la chaine qatarie d'information Al-Jazeera, arrêtés en flagrant délit la semaine dernière alors qu'ils pilotaient, dans le cadre d'un reportage, un drone dans le bois de Boulogne, à Paris. Agés de 34 ans, 52 ans et de 68 ans, les trois hommes avaient été placés en garde à vue avant d'être libérés. Le pilote a été condamné, mardi, à 1.000 euros d'amende et l'engin, fourni par le bureau londonien de la chaine, a été confisqué.
60 survols. Depuis le début du mois d'octobre 2014, ce ne sont pas moins de 60 survols d'aéronefs qui ont été comptabilisés en France, à Paris mais aussi au-dessus de centrales nucléaires. Rien que depuis la semaine dernière, plus d'une dizaine de ces modèles réduits volants ont été signalés dans le ciel de la capitale. Dans la nuit de mardi à mercredi, la police a reçu "une dizaine de signalements" concernant des vols au-dessus de Paris. Les autorités doivent néanmoins "déterminer si tous les signalements correspondent à de réels vols de drones", a ajouté cette source policière, sans préciser où ils avaient été constatés.
"
Il y a effectivement des informations intéressantes dans ce reportage :
Des pilotes ont déjà été interceptés, et c'étaient des journalistes (on ne parle in d'espions ni de voleurs d'images, encore moins de terroristes éventuels) !
A contrario, tous les pilotes de ces engins ne sont pas forcément des journalistes, mais ces derniers, eux, ont été interceptés.
Une question que je me pose : Le bois de Boulogne est il un site stratégique ?.......
Autre question : les restrictions de vol au dessus d'une agglomération s'étendent elles aux bois comme le bois de Boulogne (sinon dans la région Valenciennoise on ne peut plus voler !).
Je continue de remarquer qu'on utilise à chaque fois, et dans un "joyeux" mélange, la notion de nombre de signalements et celle de nombre de drones qui, à mon avis, ne vont pas forcément de pair !
Comment fait on la différence entre deux drones en vol (souvent de nuit qui plus est) , où le même qui s'est déplacé, sachant que dans les témoignages, la reconnaissance d'une simple voiture, de tous les jours, varie de façon considérable entre 2 témoins d'une même scène.....

Ne sommes nous pas, aujourd'hui, que ce soit au niveau autorités ou médias, en train de nous agiter un énième épouvantail inoffensif pour mieux manipuler les esprits, dans cette masse d'informations toutes plus ou moins anxiogènes que l'on nous diffuse à longueur de journée (réelles ou pas) continuant ainsi à occuper les esprits et les détourner de questions plus importantes ou embarrassantes (ne serait ce que celle désastreuse du chômage)?
Comme si les réalités ne suffisaient elles pas (cf les événements de janvier) ?....

Raymond

JYB
Messages : 4276
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Missions Kimono n°13

Message par JYB » mercredi 04 mars 2015, 13:34

Comme dit l'autre : "affaire à suivre..."

Quant aux journalistes arrêtés au bois de Boulogne, ils devaient faire un reportage avec une caméra embarquée dans le drone, pour avoir des vues imprenables "vues du ciel", mais s'ils ont été arrêtés, s'ils ont eu une amende et si leur drone a été confisqué, c'est qu'il devait y avoir un lézard. Mais le cas doit être à distinguer des autres cas de survol de Paris.

tizef 29
Messages : 51
Inscription : vendredi 12 octobre 2012, 18:21

Re: Missions Kimono n°13

Message par tizef 29 » mercredi 04 mars 2015, 18:24

Je signale que trois personnes ont été arrétées au mois de novembre dernier près d'une centrale nucléaire dans la région centre après avoir fait volé un drone. Je ne connais pas les suites judiciaires de cette affaire car la presse n"en parle plus.

JYB
Messages : 4276
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Missions Kimono n°13

Message par JYB » mercredi 04 mars 2015, 19:14

tizef 29 a écrit :Je signale que trois personnes ont été arrétées au mois de novembre dernier près d'une centrale nucléaire dans la région centre après avoir fait volé un drone. Je ne connais pas les suites judiciaires de cette affaire car la presse n"en parle plus.
Oui, j'en ai parlé quelques posts plus haut (pour dire que parfois, des pilotes de drones se font prendre) ; c'était des adolescents ; si je me souviens bien, ils ont été interrogés au poste de police ou de gendarmerie, sans autre conséquence. C'est sûr qu'ils n'avaient pas dû bien se cacher.

JYB
Messages : 4276
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Missions Kimono n°13

Message par JYB » mercredi 11 mars 2015, 10:32

La chaîne de télé Numéro23 (c'est son nom) va diffuser à partir de vendredi 13 mars 2015 une série documentaire sur les Ovnis, en se basant sur de riches archives américaines. L'émission est faite en relation avec le Mufon, l'un des plus importants, des plus anciens et des plus sérieux réseaux d'ufologues au monde.
Présentation : http://www.numero23.fr/programmes/hanga ... iers-ovni/
Paraît-il que ça va donc être du sérieux et du costaud. Mais je n'ai pas vu de documentaire en avant-première et n'ai pas accès à la chaîne 23. Je pense que, comme toujours, on y verra des documents "choc" et troublants voire convainquants... mêlés à un peu de sensationnel à la sauce Hollywood qui risque de décrédibiliser un peu le discours.

A part ça : un drone a été vu récemment au-dessus du centre de télécommunications secret de l'Armée et en particulier de la marine, à Sainte-Assise dans le département de la Seine et Marne. Ce serait un drone, mais de forme triangulaire selon un témoin, ce qui me paraît curieux. Il a été vu une fois en plein jour et deux fois le soir.

JYB
Messages : 4276
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Missions Kimono n°13

Message par JYB » jeudi 12 mars 2015, 16:16

Hier matin, sur France 2, dans l'émission de Sophie Davant C'est au programme, a été diffusée une vidéo, tournée en 2012, montrant un Ovni au-dessus de la centrale de Cattenom en Moselle. C'est un journaliste qui l'a filmé, étant là par hasard avec son équipe pour un reportage ; il était présent sur le plateau de France 2 pour donner son témoignage.
Voir ici : http://pluzz.francetv.fr/videos/cest_au ... 09836.html
Il faut aller à la 28e minute et dérouler un peu. Le journaliste, après la séquence, dit que l'Ovni s'est transformé en boule noire et a disparu à une vitesse fulgurante, sur une trajectoire à 45°.
Sinon, voici l'image de l'Ovni (la tache en forme d'ange aux ailes déployées, vers la droite et vers le bas), tirée de la vidéo (d'autant que le lien vers l'émission "replay" ci-dessus ne va pas rester longtemps) :
Image

JYB
Messages : 4276
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Missions Kimono n°13

Message par JYB » mercredi 25 mars 2015, 21:21

Voilà du grain à moudre pour ceux qui doutent des Ovnis (l'article est copieux et décrit l'Ovni aperçu par le témoin) :
http://www.parismatch.com/Actu/Insolite ... aye-721538

JYB
Messages : 4276
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Missions Kimono n°13

Message par JYB » jeudi 04 juin 2015, 10:20

Encore une petite louche sur les Ovnis et Kimono (mais c'est pour contrecarrer une info sortie dans la presse...) :
http://jybaventures.blogspot.fr/2015/06 ... riees.html

JYB
Messages : 4276
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Missions Kimono n°13

Message par JYB » jeudi 11 juin 2015, 11:10

Ce n'est pas un avion, pas un hélicoptère, pas un drone, pas un parachutiste, pas une lanterne thaïlandaise, pas des taches sur l'objectif....
Alors, qu'est-ce que ça peut être ? :

Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1174
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

Re: Missions Kimono n°13

Message par Pierre Droudrou » dimanche 17 décembre 2017, 20:18

un article très récent et très intéressant avec vidéo

http://www.liberation.fr/planete/2017/1 ... is_1617284
Jusqu'ici, tout va bien !

JYB
Messages : 4276
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Missions Kimono n°13

Message par JYB » dimanche 17 décembre 2017, 20:34

Pierre Droudrou a écrit :
dimanche 17 décembre 2017, 20:18
un article très récent et très intéressant avec vidéo

http://www.liberation.fr/planete/2017/1 ... is_1617284
Merci Pierre Droudrou d'avoir posté ce lien sur le topic de Kimono 13, le premier album du cycle sur les Ovnis.
Petit à petit, on en viendra à considérer que cette trilogie de fiction est basée sur des faits réalistes et vrais - même si inexpliqués -, malgré les critiques de lecteurs très dubitatifs qui l'ont prise pour une histoire farfelue.
Je note que la vidéo montrée dans ce lien provient d'avions de l'aéronavale (américaine) ; sous la cocarde française, les Rafale héros des tomes 13 à 15 de Kimono appartiennent aussi à l'aéronavale (mais française).

Répondre