De l'avenir de la BD aéronautique française

Pour échanger sur le thème de la conception d'une BD aéronautique : dessins, scénarios, documentation etc...
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Deltafan
Messages : 1364
Inscription : lundi 01 décembre 2003, 22:42

De l'avenir de la BD aéronautique française

Message par Deltafan » samedi 27 mars 2010, 17:19

Pour éviter de s'enfoncer toujours plus dans le HS, je reprends ici le fil abordé là :

http://www.aeroplanete.net/forum/viewto ... 3&start=15
Marco-Paulo a écrit :
Deltafan a écrit : Mais je ne doute pas que l'avenir apportera des réponses à une bonne partie de ces sujets :wink:
Je ne suis pas aussi optimiste que toi, je pense que les éditeurs prennent de moins en moins de risques, rentabilité voire survie oblige. Ils n'ont pas trop le droit a l'erreur. Un scenario trop pointu risque de rebuter rapidement la majorité des lecteurs.
Ben peut-être qu'inondé de scénarios "Rafale", le lecteur cherchera justement quelque chose de différent :)
JYB a écrit :
Marco-Paulo a écrit :Un scenario trop pointu risque de rebuter rapidement la majorité des lecteurs.
Un scénario trop pointu, peut-être, mais ce qui est sans doute trop pointu, ou ce que tu as sans doute voulu dire, c'est davantage la période historique et le contexte où ce scénario se déroule ; toujours est-il que tu as mis le doigt sur l'un des principaux problèmes dans cette recherche d'une ou de plusieurs nouvelle(s) série(s) de BD aéronautique.
Par ailleurs, ne faudrait-il pas basculer cette discussion dans un topic plus approprié ? Pour continuer de parler de choses diverses et variées comme par exemple : faut-il complètement bannir le Rafale (à cause de la saturation qui risquerait de découler de sa mise en scène un peu partout) ? Et si une ou deux séries et un ou deux éditeurs peuvent continuer à mettre en scène le Rafale (et pas plus de deux pour ne pas saturer le marché ni gaver les lecteurs), lesquelles et lesquels, et pourquoi celles-là et ceux-là ? (...)
Ben, à mon avis, ça le marché risque de le faire tout seul... :?
JYB a écrit :(...)Quant au thème de Mers el-Kébir évoqué par Deltafan, certes les avions y ont joué un rôle important, certes c'est un sujet formidable, mais c'est une affaire pas mal maritime quand même (les Anglais voulaient mettre la main sur la flotte militaire française réfugiée dans le port algérien et cela entraîna la perte de plusieurs bâtiments français) - toutefois, ceci n'empêche pas qu'on en parle dans une BD aéro, bien sûr -, et c'est surtout une affaire délicate car une source de polémiques sans fin - j'en sais quelque chose pour avoir eu à traiter le sujet dans des revues maritimes. Les auteurs de cette BD seraient vite confrontés à des tas de réactions opposées, péremptoires voire violentes ; sacré casse-tête en perspective... D'autre part, le sujet a été tellement battu et re-battu dans des articles de fond et des livres, pour certains fortement illustrés, est-ce qu'un tel album de BD ne ferait pas redondance avec la production littéraire existante ?
Les idées que j'avais cité au-dessus étaient des exemples (il y en a des tas d'autres qui pourraient être cités) de ce qui n'est pas période moderne "Rafale", et qui n'ont pas été précédemment abordés dans la BD aéronautique française.

Pour les sources de polémiques sans fin et les sujets battus et re-battus dans des articles de fonds, et la possible redondance littéraire, je crois que depuis 2001, on cause chaque jour dans la presse télé, radio, écrite et internautique, d'un pays d'Asie, où la présence française (aérienne également par contrecoup) est source de polémique, notamment lors d'annonces de décès de militaires français et encore plus la fois où certains sont tombés dans une embuscade. Ca n'empêche pas le pays en question d'être très à la mode parmi la BD aéronautique française contemporaine (alors que ce qui s'y passe est pourtant autrement plus connu que les évènements de Mers-el-Kebir à l'été 40) :wink:

Pour en revenir plus précisément à mon exemple sur Mers-el-Kebir (tiens je pensais qu'on allait plutôt me faire ce style de remarques concernant les interceptions aériennes lors de la guerre d'Algérie...), si le sujet "marin" est relativement bien connu, l'aspect "aérien" l'est beaucoup moins (avions non prêts suite à la convention d'armistice et qu'il faut mettre en oeuvre, motivations des pilotes français, déroulement des faits). Il est certes vrai qu'entre les diverses versions que j'ai lu de l'affaire, sans parler des bombardements français de "représailles" sur Gibraltar qui ont suivi (figuration à l'égard des Allemands pour les uns, objectif réellement visé pour les autres), il pouvait y avoir pas mal de variations....
Par ailleurs, rien n'obligerait à faire un album spécifique sur Mers-el-Kebir, mais dans le cas où, plusieurs opinions de plusieurs participants (et de mon point de vue pas des personnages ayant réellement existé) pourraient être mis en avant pour évoquer les principales perceptions de cette triste affaire.

Mais bon, tout ça n'est que mon avis (pas auteur, ni dessinateur mais simple lecteur ne dépendant pas des ventes pour son avenir) dans le cadre d'un échange d'opinions sur le sujet :wink:

JYB
Messages : 4187
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: De l'avenir de la BD aéronautique française

Message par JYB » samedi 27 mars 2010, 18:45

Deltafan a écrit :
JYB a écrit :Et si une ou deux séries et un ou deux éditeurs peuvent continuer à mettre en scène le Rafale (et pas plus de deux pour ne pas saturer le marché ni gaver les lecteurs), lesquelles et lesquels, et pourquoi celles-là et ceux-là ? (...)
Ben, à mon avis, ça le marché risque de le faire tout seul... :?
Par "le marché", je suppose que tu sous-entends : les lecteurs, qui feront le tri et sépareront le bon grain de l'ivraie. D'où : seuls les meilleurs auteurs surnageront ? Vaste problème, pas aussi simple, et on en reparlera peut-être dans quelques années...
Deltafan a écrit :Pour les sources de polémiques sans fin et les sujets battus et re-battus dans des articles de fonds, et la possible redondance littéraire, je crois que depuis 2001, on cause chaque jour dans la presse télé, radio, écrite et internautique, d'un pays d'Asie, où la présence française (aérienne également par contrecoup) est source de polémique, notamment lors d'annonces de décès de militaires français et encore plus la fois où certains sont tombés dans une embuscade. Ca n'empêche pas le pays en question d'être très à la mode parmi la BD aéronautique française contemporaine (alors que ce qui s'y passe est pourtant autrement plus connu que les évènements de Mers-el-Kebir à l'été 40) :wink:
Il y a une différence entre un sujet "historique" comme Mers el-Kébir (ou la guerre d'Algérie ou tout ce que tu voudras) et un sujet sur l'Afghanistan, puisque tu en parles sans citer le nom de ce pays : un auteur peut choisir son sujet "historique" parmi un vaste et riche panel ; il y a de quoi faire, rien que pour un thème aéronautique, durant tout le XXe siècle. Mais dans les années 2000 et jusqu'à aujourd'hui en 2010, c'est plutôt l'actualité qui dicte aux auteurs (tant des BD contemporaines réalistes que des romans type SAS) où faire aller leurs héros, c'est-à-dire de préférence vers les points chauds au moment où se conçoivent les scénarios. Donc, principalement l'Afghanistan depuis 2001. Et c'est logique et naturel si la plupart des séries aéro, de Buck Danny à Tanguy & Laverdure, de Team Rafale à Missions Kimono, passent une fois par la case "Afghanistan" (enfin, pour Kimono, c'est six fois, puisqu'il y a eu six albums relatifs à la situation en Afghanistan).
Deltafan a écrit :Mais bon, tout ça n'est que mon avis (pas auteur, ni dessinateur mais simple lecteur ne dépendant pas des ventes pour son avenir) dans le cadre d'un échange d'opinions sur le sujet :wink:
Les avis des lecteurs sont toujours intéressants pour les auteurs comme moi.

Avatar de l’utilisateur
Marco-Paulo
Messages : 188
Inscription : dimanche 01 juillet 2007, 16:52
Localisation : Versailles

Message par Marco-Paulo » dimanche 28 mars 2010, 11:32

Pour reprendre le titre de ton post Deltafan "De l'avenir de la BD aéronautique française"...vaste et intéressant sujet !
En premier, il y a une petite précision que j'aimerai que tu m'apportes. Dans "BD aéronautique française", tu parles de la BD aéronautique réalisée par des dessinateurs-scénaristes de nationalité ou en tout cas de langue française ou tu parles de BD abordant exclusivement des sujets sur l'aéronautique française passée ou actuelle ?
Marco.

Avatar de l’utilisateur
Deltafan
Messages : 1364
Inscription : lundi 01 décembre 2003, 22:42

Message par Deltafan » dimanche 28 mars 2010, 12:20

Il s'agit bien de :

"BD aéronautique réalisée par des dessinateurs-scénaristes de nationalité ou en tout cas de langue française"

Répondrai à JYB au retour des mes activités dominicales :wink:

Avatar de l’utilisateur
Deltafan
Messages : 1364
Inscription : lundi 01 décembre 2003, 22:42

Re: De l'avenir de la BD aéronautique française

Message par Deltafan » lundi 29 mars 2010, 0:06

JYB a écrit :Par "le marché", je suppose que tu sous-entends : les lecteurs, qui feront le tri et sépareront le bon grain de l'ivraie. D'où : seuls les meilleurs auteurs surnageront ? Vaste problème, pas aussi simple, et on en reparlera peut-être dans quelques années...
Oui, c'est ce que je voulais dire
JYB a écrit :Il y a une différence entre un sujet "historique" comme Mers el-Kébir (ou la guerre d'Algérie ou tout ce que tu voudras) et un sujet sur l'Afghanistan, puisque tu en parles sans citer le nom de ce pays : un auteur peut choisir son sujet "historique" parmi un vaste et riche panel ; il y a de quoi faire, rien que pour un thème aéronautique, durant tout le XXe siècle. Mais dans les années 2000 et jusqu'à aujourd'hui en 2010, c'est plutôt l'actualité qui dicte aux auteurs (tant des BD contemporaines réalistes que des romans type SAS) où faire aller leurs héros, c'est-à-dire de préférence vers les points chauds au moment où se conçoivent les scénarios. Donc, principalement l'Afghanistan depuis 2001. Et c'est logique et naturel si la plupart des séries aéro, de Buck Danny à Tanguy & Laverdure, de Team Rafale à Missions Kimono, passent une fois par la case "Afghanistan" (enfin, pour Kimono, c'est six fois, puisqu'il y a eu six albums relatifs à la situation en Afghanistan).
Pas évident, enfin, ça correspond au terme "plutôt" que tu utilises, car je me rappelle d'un sujet plus haut sur Buck Danny et son absence du Viet-Nam :wink:

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Re: De l'avenir de la BD aéronautique française

Message par Raymond » lundi 29 mars 2010, 10:13

Deltafan a écrit :Pour éviter de s'enfoncer toujours plus dans le HS, je reprends ici le fil abordé là :

http://www.aeroplanete.net/forum/viewto ... 3&start=15
Bonne idée que d'avoir sorti ce sujet de la rubrique Biggles !
Rentrant aujourd'hui, je reprends simplement le fil de la discussion !

S'il est un exemple que je voudrais donner, c'est à partir de la longévité de la série Buck danny, qui, à part le Viet-Nam, a survolé toutes les périodes et évolutions du monde de l'aviation militaire.
Je dis survolé, car dans une telle série, même si les auteurs étaient français, on n'y voit que l'évolution de l'aviation américaine, mais l'exemple montre que l'on peut, sur les mêmes périodes, faire de même avec les aviation européennes (pour ne citer qu'elles) sans pour autant tomber dans le plagiat, vu la mutliplicité des situations, ne serait ce qu'en Afrique noire, où nos amis Jean Yves et Francis nous ont déjà monté un scénario des plus palpitants, digne de JMC !
Voila un terrain, où, à travers les diverses missions de l'armée de l'air française, entre autres, un auteur peut imaginer de nombreuses situations propres à développer un scénario ......
Quand à la prolifération du Rafale à l'heure actuelle, vu son omniprésence dans le futur de l'armée de l'air, il ne manque pas d'opposants dans le monde qui feraient tout aussi bonne figure dans la BD aéro moderne, ne seraient ce que les vénérables F16 et F18, voir Migs ou Sukkoi modernes !

Ces exemples ne sont, bien sur, pas exhaustifs, et d'ailleurs, en livre, on trouve de nombreux recueils d'histoires tournant autour d'un thème (missions de guerre, accidents, actes héroïques, etc), récits passionnants prouvant qu'il y a, au moins de la matière en dehors du Rafale ou de la deuxième guerre mondiale !

Maintenant, un scénariste doit pouvoir, à partir d'un évenement, tirer de quoi faire évoluer un scénario qui tienne la route pour en faire une BD, et ça, ce n'est pas le plus facile ! Nous en avons maintenant deux sur le forum, et leurs opinions ne peuvent qu'enrichir et faire évoluer ce débat.

Je trouve, d'ailleurs, que le dernier opus des "Misssions Kimono" nous sort agréablement de ces sujets standards, sans pour autant manquer d'action ou d'intérêt .... Que nous réservent donc ces différents acteurs qui se mettent en place et dont on se doute que les destins vont se rejoindre à un moment ou à un autre ! Exemple à suivre sur le post "qui va bien" !.....

Raymond

CALOT 335
Messages : 107
Inscription : jeudi 05 octobre 2006, 15:06
Localisation : Le Moun AFB

Message par CALOT 335 » lundi 07 juin 2010, 2:26

Ah ! Voilà une discussion ma foi fort intéressante !

Pour ma part, je suis très perplexe quant à la surabondance de titres qui sortent rayon "aéro". Soit ça lorgne sur du très récent, ou alors du WWII...

C'est très réducteur, l'histoire de l'aviation ne se limite pas à ces 2 périodes, non ?


Il y a de quoi faire, faut "juste" avoir la doc (soit la moitié du boulot), l'idée & se mettre au travail !

Les scénarios sont de + en + alambiqués, espionnage & terrorisme à gogo... C'est un peu tiré par les cheveux. Quand je pense à Tanguy & Laverdure qui ont fini espions... Maintenir l'intérêt du lecteur, je le conçois, mais faut renouveler le genre.

Pour ce qui est de la mise en couleur, il est important de dire que la tablette graphique est judicieuse mais il faut soigner cette étape, parfois un peu trop bâclée...

La remarquable légèreté documentaire de certains dessinateurs me laisse pantois. De nombreuses coquilles ici & là, tous les lecteurs ne les verront pas, mais ceux qui sont fanas de pointus & qui possèdent de bonnes connaissances aéro risquent fort d'être pour le - désappointés...

2 avions avec le même code voire le même numéro de série = Mmmmm !

J'ai vu récemment un pilote de Super Etendard argentin qui ressemblait à un scaphandrier de la COMEX, voire tout droit sorti d'un film SF = ça fait pas sérieux. Je ferai grâce à l'artiste d'oublier une vis sur le casque, mais affubler un pilote de Mirage 2000 français d'un casque anglais = NON, NON & archi NON !

Quand on se donne les moyens, on trouve. Si on est pressé par le temps, on demande à des amis qui touchent vraiment rayon "doc", ça évite les pépites qui montrent bien que le filon est mauvais... LOL

C'est aussi à cela que je vois si une BD est bonne = les pilotes sont-ils ressemblants rayon équipements de vol ? Rien de tel pour savoir si le dessinateur s'est sorti les doigts. Imparable !

Bergèse & Mumuth ont toute mon estime, & je suis tout sauf un cire-pompe.

Je viens de tomber sur les crobards de Taborda sur les Malouines, le moral est en hausse ! Yeah !!!

Halte à la malbouffe, mitonnez-nous de bonnes ptites BD bien cuisinées & suffisamment relevées de suspense = merci !


Je sens que je vais me jeter à l'eau rayon BD, j'ai des ptits sujets "historettes" sympas sous le coude (déroutement Mirage IV en Norvège dans les 60's, straffing en Algérie sur B-26, interception aux trainées de Mirage IIIC du 2/10...).
LFBM - RWY 27 - dans le pinceau four ever...

JYB
Messages : 4187
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » lundi 07 juin 2010, 9:05

En réponse à Calot 335 : eh bien, jette-toi à l'eau et on va juger sur pièces...
Juste quelques petites choses anodines à ne pas oublier en passant. Il te faut avoir, produire ou trouver :
- un bon scénario (surtout pas "tiré par les cheveux" comme tu le reproches)
- un bon sens du découpage BD (indispensable et pas donné à tout le monde)
- un bon suspense (toujours selon ta recette... mais attention, il y a une marge entre ce que le scénariste croit savoir faire, tout seul devant son clavier, et ce que ressent le lecteur quand il découvre l'album)
- un bon dessin (non, correction : un très bon dessin)
- pour la couleur, tu as l'air de savoir comment faire, donc je ne te donne pas de conseils
- la bonne doc (pas seulement aéro, mais sur TOUT ce qu'on peut voir apparaître dans les images)
- une santé, une foi, une persévérance et un moral à toute épreuve (car sortir une BD prend beaucoup de temps, et tout auteur a largement l'occasion d'avoir des hauts et des bas)
- un éditeur
- ou alors un banquier à l'écoute si tu ne trouves pas d'éditeur et si tu veux te lancer dans l'édition (mais dans ce cas, il faut aussi trouver un imprimeur, un comptable, un minimum de matos et des locaux, etc.)
- un diffuseur qui met bien en place dans les librairies (ou alors tu vends tes BD sur Internet ou en faisant du porte à porte ; bon courage)
- un public suffisamment nombreux (parce que après, que ce soit toi ou ton éditeur, il faut rembourser le banquier, et pour ça, il faut vendre ; avant de te lancer, lis un peu la presse spécialisée qui ne cesse de dire d'une part qu'il y a surproduction et saturation, et d'autre part que les ventes des BD plongent globalement dans des proportions parfois importantes)
A part ça, tout va bien et y'a plus qu'à...

CALOT 335
Messages : 107
Inscription : jeudi 05 octobre 2006, 15:06
Localisation : Le Moun AFB

Message par CALOT 335 » lundi 07 juin 2010, 13:06

Salut Jean-Yves,


Tu t'es levé du pied gauche ? LOL

A croire que tout ce que je viens d'écrire t'es destiné !


Je suis bien conscient des problèmes inhérents à tout ce qui touche à ce milieu.

Si je sors une BD, ce sera pour le fun, aucunement pour l'argent.

Mon boulot me suffit largement.

Concernant la publication & la vente, no soucy... Je ne vais pas créer ma maison d'édition non +. Ce sera diffusé sans pub, juste par le bouche à oreille & en très petite quantité, just for fun.

Pour la mise en couleur, attention ! Je n'ai jamais dit que c'était facile & que j'avais la recette... La seule que je connaisse c'est prendre son temps & essayer de bien faire les choses.

Bref, tout ça se mûri tranquillement...
LFBM - RWY 27 - dans le pinceau four ever...

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Message par Raymond » lundi 07 juin 2010, 14:06

JYB a écrit : lis un peu la presse spécialisée qui ne cesse de dire d'une part qu'il y a surproduction et saturation, et d'autre part que les ventes des BD plongent globalement dans des proportions parfois importantes)
A part ça, tout va bien et y'a plus qu'à...
Surabondance, oui, mais pas toujours la qualité, et c'est peut etre ça qui fait plonger les ventes .......
Maintenant, Jean Yves et Calot, je vous connais bien tous les deux, et au delà du scénario, seul et unique credo de Jean Yves, on pourrait croire, à le lire, qu'il ne partage pas le soucis du détail cher à Calot !
Or, je suis bien placé pour savoir qu'il est pointu le Jean Yves, et aussi tenace qu'un bouledogue quand il cherche une info, donnant ainsi raison à Calot quand ce dernier dit que quand on veut, on trouve toujours l'informateur qu'il faut, et cela dans des délais trés serrés !

Une anecdote : jean Yves avait besoin de connaitre la longueur de piste minimale pour un C135FR, et son premier réflexe, fut de m'appeler.
N'étant pas spécialiste de la bete, moi, j'ai appellé la tour de Cambrai, où les controleurs doivent connaitre les minimas de chaque appareil susceptible de leur rendre visite.
Le gars qui m'a pris au téléphone ne connaissait pas, et s'est mis en relation, sur un autre poste avec la tour d'Istres, base des C135 (je pouvais meme suivre la conversation de mon poste), le tout en une heure de temps, et, en remontant la chaine, Jean Yves a reçu son info ! CQFD !

Par contre le coup du meme "sn" sur 2 avions différents, faut le faire ! Ca me fait penser au film des chevaliers du ciel où tous les 2000 avaient la meme immatriculation ......

Raymond

CALOT 335
Messages : 107
Inscription : jeudi 05 octobre 2006, 15:06
Localisation : Le Moun AFB

Message par CALOT 335 » lundi 07 juin 2010, 14:56

Salut Raymond !

Le pire, c'est au rayon Heroïc fantasy & genre Moyen-Age = ça explose !!! "Overshoot"

Tu vois, c'est le genre d'anecdote qui fait plaisir à lire.

Je sais que Jean-Yves est pointu... C'est tout à son honneur !

Lors d'un salon de la BD aéro au Bourget, il était tombé sur Mumuth & moi & nous avais demandé si les pilotes de SEM portaient une tenue NBC lors de vols avec l'ASMP !!!


Pour les 2000 d'Orange, te biles pas ! Parait que c'était pour de faux !!! LOL de LOL
LFBM - RWY 27 - dans le pinceau four ever...

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Message par Raymond » lundi 07 juin 2010, 15:00

CALOT 335 a écrit :Salut Raymond !

.....

Pour les 2000 d'Orange, te biles pas ! Parait que c'était pour de faux !!! LOL de LOL
Je connais la raison ! Mais, tout de même, ils auraient pu éviter de les montrer tous ensemble !

Amicalement

Raymond

JYB
Messages : 4187
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » lundi 07 juin 2010, 16:45

CALOT 335 a écrit :Salut Jean-Yves,
Tu t'es levé du pied gauche ? LOL
Salut, et non à ta question...
CALOT 335 a écrit : A croire que tout ce que je viens d'écrire t'es destiné !
En tout cas, ce que j'ai écrit est destiné à tous ceux qui pensent que c'est facile de pondre une BD d'aviation... ou qui, devinant que ce n'est pas facile, n'ont pas idée des difficultés ni de l'étendue des problèmes qu'il faut régler dans les domaines les plus divers voire opposés, pour arriver au bout de la chaîne à quelque chose de concret qui tienne la route.
Raymond a écrit :Une anecdote : jean Yves avait besoin de connaitre la longueur de piste minimale pour un C135FR, et son premier réflexe, fut de m'appeler. N'étant pas spécialiste de la bete, moi, j'ai appellé la tour de Cambrai (etc)
Cette histoire de longueur de piste nécessaire à un C135FR n'est qu'un détail dans une de mes BD (tome 9 de Kimono en l'occurrence), et en outre, c'est Raymond, comme il le raconte, qui s'est chargé de lancer la recherche pour moi, donc je n'ai pas de mérite... Ce n'est pas non plus l'anecdote la plus flagrante pour illustrer le propos ; quand le tome 12 de Kimono sortira, je vous en raconterai une (parmi d'autres) pas piquée des hannetons.

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Message par Raymond » mardi 08 juin 2010, 11:23

JYB a écrit :
Raymond a écrit :Une anecdote : jean Yves avait besoin de connaitre la longueur de piste minimale pour un C135FR, et son premier réflexe, fut de m'appeler. N'étant pas spécialiste de la bete, moi, j'ai appellé la tour de Cambrai (etc)
Cette histoire de longueur de piste nécessaire à un C135FR n'est qu'un détail dans une de mes BD (tome 9 de Kimono en l'occurrence), et en outre, c'est Raymond, comme il le raconte, qui s'est chargé de lancer la recherche pour moi, donc je n'ai pas de mérite... Ce n'est pas non plus l'anecdote la plus flagrante pour illustrer le propos ; quand le tome 12 de Kimono sortira, je vous en raconterai une (parmi d'autres) pas piquée des hannetons.
C'est justement parceque ça n'était qu'un petit détail que je l'ai cité :
Précisément, il montre bien jusqu'à quel point de précision, et soucis du détail juste, peut aller un auteur sérieux comme Jean Yves, montrant aussi qu'il rejoignait Calot dans le soucis de réalisme de ses BDs.

Raymond

JYB
Messages : 4187
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » mardi 08 juin 2010, 14:12

Cela dit, il ne faut pas trop vanter les mérites de tel ou tel auteur de BD dans sa quête du détail vrai, car en creusant bien, tout spécialiste trouvera toujours un truc auquel le ou les auteurs n'avaient pas pensé et qui est faux ou approximatif. Il arrive un moment où il faut avancer dans la réalisation d'une BD - qui, d'ailleurs, n'est qu'une BD et pas une fiche technique ou un documentaire.
C'est surtout sur les points litigieux ou les moments "charnière" du scénario que, personnellement, j'essaye d'être juste ; la question de la longueur de piste nécessaire à un C135 était importante pour le déroulé du scénario de l'album Pour Sadia, c'est pourquoi j'ai cherché l'information.

Répondre