Buck Danny T56

Forum sur les aventures de Buck Danny et de ses coéquipiers J. Tumbler et S. Tuckson
Buck Danny sur Aeroplanete
Avatar de l’utilisateur
pierre
Messages : 682
Inscription : samedi 28 décembre 2002, 11:21
Localisation : Paris

Re: Buck Danny T56

Message par pierre » jeudi 22 novembre 2018, 18:59

Bon, je vais amener un peu de positif, malgré les nombreuses incohérences.
J'ai bien aimé que Buck Danny tombe amoureux, cela le rend pus humain.
Et je pense que développer les personnalités de Buck, Sunny et Jerry est une voie à suivre.
Sauf qu'il faudrait développer, là : Buck tombe amoureux en un instant et l'instant d'après on a déjà l'impression qu'il est en couple ... puis veuf :mrgreen:

JYB
Messages : 4187
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Buck Danny T56

Message par JYB » vendredi 23 novembre 2018, 11:22

Comme toujours, je ressors - je suis obligé de ressortir, comme à chaque publication d'un nouvel album de Buck Danny - mon discours sur l'orthographe et les règles d'écriture, ponctuations, etc.
Dans le cadre de la grande série Buck Danny éditée par le grand éditeur Dupuis, on pourrait s'attendre à un sans-faute, vu que du temps de Jean-Michel Charlier, grand littéraire et amoureux de la langue française, il n'y avait quasiment jamais de fautes dans ses scénarios. D'une part parce qu'il ne faisait lui-même que rarement des fautes, et d'autre part parce que Dupuis et le journal Spirou avaient un service de correction efficace.
Qu'il y ait, dans l'ensemble d'un album de 46 planches, deux ou trois petites fautes, surtout sur des points particuliers et difficiles, ça passe. Nul n'est parfait (bien qu'autrefois, Buck Danny, c'était quasiment irréprochable à ce niveau). Mais qu'il y ait de nombreuses fautes, dont certaines impardonnables, ça ne passe pas.
En voici quelques-unes relevées dans ce tome 56.

D'abord, des considérations d'ordre général :

- tous les noms de bateaux doivent être signalés par la typographie, d'une manière ou d'une autre : entre guillemets, ou en gras, ou en italique, etc. Or, dans l'album, les noms de bateaux (Ronald Reagan, Charles de Gaulle...) ne le sont pas. Il faut signaler les noms de bateaux pour une raison, entre autres : pouvoir distinguer, comme dans le cas présent, le nom du bateau du nom de la personne éponyme ; si on dit : "Ronald Reagan a été baptisé", il faut savoir si on parle du bateau ou du président des USA ; si on parle de Charles de Gaulle, il y a le bonhomme, il y a le porte-avions, mais aussi un aéroport international, une place de Paris, etc. ; au moins le nom du bateau est signalé par une caractéristique typographique, si le scripteur prend soin de mettre le nom entre guillemets (ou en gras, etc.). A noter que JM Charlier et V Hubinon ne manquaient pas de le faire dans leurs propres albums (en mettant ces noms de bateaux entre guillemets).

- dans cet album, il est question d'un avion Hercules de la firme Lockheed. Un nom qui s'écrit avec un S final. Or, dans l'album, le nom est cité plusieurs fois, et il n'y a jamais de S... Pour ceux qui l'ignoreraient, Buck Danny est une série d'aviation militaire. Et elle a déjà mis en scène des avions Hercules (avec un S), comme dans l'épisode Alerte Atomique des mêmes Charlier et Hubinon, les créateurs.

- la ponctuation est approximative dans cet album. Souvent, il n'y a pas de point à la fin d'une phrase, ou pas de virgule là où il faudrait, etc. Parfois il y a une ponctuation inadéquate (planche 1, 2e image, après "du bon côté", il faudrait deux points ( : ) et non une virgule), ou parfois, une ponctuation en trop (planche 14, 4e image, après "aurez", il y a une virgule, or il n'y aucune raison qu'il y ait une virgule à cet endroit...).

- en principe, comme dans les BD en général, il faudrait un point sur les i et les j, de même qu'il y a, dans ces mêmes BD, des accents (é, è, etc.) et des accents circonflexes sur certaines voyelles, dont le i justement (ê, î, û, etc.). Mais avec le lettrage informatique, de nos jours, il n'y a plus de points sur les i dans les textes, et c'est le cas des derniers Buck Danny. Mais alors, pourquoi certaines bulles dans cet album, tome 56, ont des i avec un point ? Voir par exemple la première image de la planche 6. Pour une question d'harmonie et de cohérence, on met un point sur tous les i, ou aucun point nulle part.

- en principe encore, dans une BD (en tout cas dans les maisons d'édition qui font du bon boulot à ce niveau, et c'est rare, voire rarissime, et même inconnu de la plupart des maisons...), on ne coupe pas un mot en fin de ligne. Une BD est une oeuvre artistique, et le souci artistique doit être poussé jusqu'à la mise en place des lignes dans les bulles, au point de veiller à ce que ces lignes soient bien centrées sans qu'un mot soit coupé en fin de ligne). Or, dans cet album - mais il est loin d'être le seul -, certains mots sont coupés en fin de ligne (planche 9, 3e image ; planche 13, 8e image ; planche 15 (deux cas) ; etc.). Il y a d'autres règles - tacites - dans la mise en place des mots et des lignes dans une bulle, mais bon, je ne peux pas tout dire.

- des éditeurs et/ou des dessinateurs peuvent convenir que des bulles de choses pensées par les personnages sont écrites avec des lettres en italique, tandis que les bulles "parlées" sont écrites avec des lettres droites (ou vice versa, l'idée étant de distinguer visuellement les bulles pensées des bulles parlées). C'est le cas dans les albums de Buck Danny par Charlier et Hubinon, et c'est à peu près le cas dans cet album. Je dis "à peu près" car - évidemment, il y a des exceptions qui sont sans doute des étourderies -, parfois c'est différent : on trouve dans ce tome 56 des bulles parlées avec des textes en italique. Pour une question, encore une fois, de cohérence, il faudrait appliquer la formule tout le temps et partout.

Maintenant, voyons quelques cas de méconnaissances orthographiques, d'étourderies et de curiosités (je ne cite pas tout, faute de temps, et parce que je ne suis pas là pour faire le boulot de Dupuis) :

Planche 1, 1e image (et dès le tout premier texte, ça commence bien...) : "A deux cents miles des côtes antarctiques". En français, "miles" doit s'écrire avec deux L. Miles avec un seul L désigne la mesure terrestre qui vaut 1,6 km ; or, la scène montre des bateaux et nous sommes dans une série sur l'Aéronavale, et le mille marin (1,852 km), qui est de mise dans ce cas, s'écrit avec deux L.
2e image : outre la ponctuation qui manque après "écrits dessus", l'expression "traîneau à chien" oublie le S du pluriel à "chien", vu qu'un traîneau a plus que rarement un seul chien pour le tirer... Idem pour la même expression, sans S à "chien", dans la dernière image de la planche.

Planche 2, 1e image : "Voilà le topo", dit Buck Danny. "Voilà" s'emploie pour désigner quelque chose dont on vient de parler. Or, Buck va présenter quelque chose qu'il n'a pas encore dit ; il devrait dire : "Voici le topo".

Planche 3, 1e image : "Nouvelle Zélande" doit avoir un tiret (Nouvelle-Zélande).

Planche 7, 8e image : motif à discussions au sujet de "degrés Celsius" : on doit dire "degrés centigrades". D'autant que "degrés Celsius" n'est pas utilisé aux USA (les héros sont Américains) ; voir cette page : https://fr.wikipedia.org/wiki/Degr%C3%A9_Celsius
2e image : "Qu'est-ce qu'on est venus fiche ici ?" Après "venus", c'est obligatoirement un verbe à l'infinitif (exemples : "Qu'est-ce qu'on est venus faire ici ?" "Je suis venu te dire que je m'en vais" (chanson célèbre) ; etc.).

Planche 11, 1e image : "Restez-là". Dans cette injonction à rester là, il ne faut pas de tiret : "Restez là". D'autant que dans la bulle suivante, Buck dit "Reste là Sonny !", et cette fois, il n'y a pas de tiret (ce qui est normal) ; mais donc, pour la même formule, deux versions, à une case de distance... A noter que dans la seconde citation, il n'y a pas de virgule après "là", alors qu'il en faut une ; mais voir le paragraphe plus haut consacré aux virgules qui manquent...

Planche 16, 6e image : "mes ordres (...) place" : placeNT.

Planche 28, 3e image : "remèd". Manque le E final.

Etc.
Dernière modification par JYB le mardi 27 novembre 2018, 8:39, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Robert
Messages : 833
Inscription : jeudi 05 décembre 2002, 19:20
Localisation : en route

Re: Buck Danny T56

Message par Robert » dimanche 25 novembre 2018, 12:22

Les tristes colonels : Buck Danny dans tome 56 et Steve Canyon (de Milton Canniff, 1951) :

Image

***********************************
Buck Danny tome 16 : Sonny Tuckson rencontre des pingouins au pôle Nord :

Image

Buck Danny tome 56 : Sonny Tuckson rencontre des pingouins au pôle Sud :
Image

Un moyen de rectification ?
Dernière modification par Robert le dimanche 25 novembre 2018, 12:41, modifié 4 fois.

peter77
Messages : 114
Inscription : lundi 21 novembre 2005, 17:42

Re: Buck Danny T56

Message par peter77 » dimanche 25 novembre 2018, 12:26

Bonjour
Je n’ai pas encore acheté ni lu ce dernier Buck Danny mais je suis étonné de le voir porter un blouson de pilote de l’aéronavale Française...

Avatar de l’utilisateur
Robert
Messages : 833
Inscription : jeudi 05 décembre 2002, 19:20
Localisation : en route

Re: Buck Danny T56

Message par Robert » dimanche 25 novembre 2018, 12:45

peter77 a écrit :
dimanche 25 novembre 2018, 12:26
Bonjour,Je n’ai pas encore acheté ni lu ce dernier Buck Danny mais je suis étonné de le voir porter un blouson de pilote de l’aéronavale Française...
Ou, Buck est sur le porte-avions "Charles de Gaulle".
(En outre, le "Charles de Gaulle" est aussi dans tome 57. Ma source : https://www.ligneclaire.info/frederic-z ... 75187.html )

Avatar de l’utilisateur
Deltafan
Messages : 1364
Inscription : lundi 01 décembre 2003, 22:42

Re: Buck Danny T56

Message par Deltafan » lundi 26 novembre 2018, 0:33

Robert a écrit :
dimanche 25 novembre 2018, 12:22
Buck Danny tome 16 : Sonny Tuckson rencontre des pingouins au pôle Nord :
Buck Danny tome 56 : Sonny Tuckson rencontre des pingouins au pôle Sud :
Un moyen de rectification ?
Peut-être que les pingouins rencontrés au pôle Sud étaient un peu manchots :ane:

Arf, sinon, me semble que dans je ne sais plus quel album aéro récent, les auteurs nous ont appris qu'il y avait des ours blancs au Pôle Sud.

Sûrement encore des coups du réchauffement climatique :roll:

JYB
Messages : 4187
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Buck Danny T56

Message par JYB » lundi 26 novembre 2018, 8:19

Deltafan a écrit :
lundi 26 novembre 2018, 0:33
Arf, sinon, me semble que dans je ne sais plus quel album aéro récent, les auteurs nous ont appris qu'il y avait des ours blancs au Pôle Sud.
Pas si récent que ça : 1991. Les pirates du pôle sud, de la série Biggles, par Francis Bergèse. Mais c'est une adaptation du roman de 1948.

Avatar de l’utilisateur
Deltafan
Messages : 1364
Inscription : lundi 01 décembre 2003, 22:42

Re: Buck Danny T56

Message par Deltafan » mardi 27 novembre 2018, 1:55

JYB a écrit :
lundi 26 novembre 2018, 8:19
Deltafan a écrit :
lundi 26 novembre 2018, 0:33
Arf, sinon, me semble que dans je ne sais plus quel album aéro récent, les auteurs nous ont appris qu'il y avait des ours blancs au Pôle Sud.
Pas si récent que ça : 1991. Les pirates du pôle sud, de la série Biggles, par Francis Bergèse. Mais c'est une adaptation du roman de 1948.
En fait, après vérification, il semble que "mon" ours polaire soit un peu plus récent (12 ans quand même). C'est dans le premier tome de Réseau Sentinelles (suite de La stratégie des sentinelles) que les auteurs ont également fauté :wink:

viewtopic.php?f=31&t=664&p=8344&hilit=ours#p8344

JYB
Messages : 4187
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Buck Danny T56

Message par JYB » mardi 27 novembre 2018, 9:51

Deltafan a écrit :
mardi 27 novembre 2018, 1:55
JYB a écrit :
lundi 26 novembre 2018, 8:19
Deltafan a écrit :
lundi 26 novembre 2018, 0:33
Arf, sinon, me semble que dans je ne sais plus quel album aéro récent, les auteurs nous ont appris qu'il y avait des ours blancs au Pôle Sud.
Pas si récent que ça : 1991. Les pirates du pôle sud, de la série Biggles, par Francis Bergèse. Mais c'est une adaptation du roman de 1948.
En fait, après vérification, il semble que "mon" ours polaire soit un peu plus récent (12 ans quand même). C'est dans le premier tome de Réseau Sentinelles (suite de La stratégie des sentinelles) que les auteurs ont également fauté :wink:

viewtopic.php?f=31&t=664&p=8344&hilit=ours#p8344
En effet.
Dans Buck Danny tome 56, Sonny parle à deux reprises (planche 8 et 17) des ours polaires, et à chaque fois, on lui répond qu'il n'y en a pas en Antarctique. Le scénariste de ce Buck Danny est le même que l'album de Réseau sentinelles (F Zumbiehl) ; 12 ans plus tard, il a dû se rappeler le commentaire d'Aéroplanète disant qu'il n'y a pas d'ours en Antarctique...

Note 1 : dans l'album Réseau Sentinelles 1, il n'est pas seulement dit qu'il y a des ours en Antarctique. On le voit dans une scène, avec un ours qui attaque un half-track.
Note 2 : planche 8 de Vostok a disparu, suite à une réflexion de Sonny, Tumbler lui apprend qu'il n'y a pas d'ours en Antarctique ; mais Sonny répète la mauvaise info en planche 17 et Buck doit le contredire à nouveau. Pourtant, on lit en planche 8 que Sonny avait parfaitement entendu et compris qu'il n'y a pas d'ours en Antarctique... Dans l'intervalle de 9 planches, il a oublié ?

Avatar de l’utilisateur
Deltafan
Messages : 1364
Inscription : lundi 01 décembre 2003, 22:42

Re: Buck Danny T56

Message par Deltafan » mercredi 28 novembre 2018, 10:21

JYB a écrit :
mardi 27 novembre 2018, 9:51
Note 1 : dans l'album Réseau Sentinelles 1, il n'est pas seulement dit qu'il y a des ours en Antarctique. On le voit dans une scène, avec un ours qui attaque un half-track.
C'est bien pour ça que je l'ai cité ("appris" était de l'ironie) :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
laurent
Messages : 830
Inscription : mardi 19 octobre 2004, 10:49
Localisation : Pyrénées
Contact :

Re: Buck Danny T56

Message par laurent » vendredi 30 novembre 2018, 13:00

pierre a écrit :
jeudi 22 novembre 2018, 18:59
Et je pense que développer les personnalités de Buck, Sunny et Jerry est une voie à suivre.
Pour ma part, ça m'énerve que Tumb soit devenu Jerry, alors que Charlier ne lui a donné ce prénom que dans un gag totalement annexe à la série. Il ne s'en souvenait même plus lui-même !
JYB a écrit :
vendredi 23 novembre 2018, 11:22
Planche 7, 8e image : motif à discussions au sujet de "degrés Celsius" : on doit dire "degrés centigrades". D'autant que "degrés Celsius" n'est pas utilisé aux USA (les héros sont Américains) ; voir cette page : https://fr.wikipedia.org/wiki/Degr%C3%A9_Celsius
L'unité officielle de température est le degré Celsius, degré centigrade ne se dit plus beaucoup. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Degr%C3%A9_centigrade : "C'est lors de la 9e Conférence générale des poids et mesures (CGPM), en 1948, que le Système international trancha entre les trois termes « degré centigrade », « degré centésimal », et « degré Celsius » en faveur de ce dernier.")
Enfin, si on commence à utiliser l'argument que les héros sont américains, on va finir par écrire tout le livre en anglais.

[/quote]2e image : "Qu'est-ce qu'on est venus fiche ici ?" Après "venus", c'est obligatoirement un verbe à l'infinitif (exemples : "Qu'est-ce qu'on est venus faire ici ?" "Je suis venu te dire que je m'en vais" (chanson célèbre) ; etc.).[/quote]
Là , c'est plutôt l'expression "n'en avoir rien à fiche !".

JYB
Messages : 4187
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Buck Danny T56

Message par JYB » vendredi 30 novembre 2018, 14:32

laurent a écrit :
vendredi 30 novembre 2018, 13:00
JYB a écrit :
vendredi 23 novembre 2018, 11:22
Planche 7, 8e image : motif à discussions au sujet de "degrés Celsius" : on doit dire "degrés centigrades". D'autant que "degrés Celsius" n'est pas utilisé aux USA (les héros sont Américains) ; voir cette page : https://fr.wikipedia.org/wiki/Degr%C3%A9_Celsius
L'unité officielle de température est le degré Celsius, degré centigrade ne se dit plus beaucoup. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Degr%C3%A9_centigrade : "C'est lors de la 9e Conférence générale des poids et mesures (CGPM), en 1948, que le Système international trancha entre les trois termes « degré centigrade », « degré centésimal », et « degré Celsius » en faveur de ce dernier.")
Comme j'en ai prévenu dès le départ, plus haut : "motif à discussions"... J'avais appris il y a quelques années qu'il valait mieux dire "centigrade"... A qui se fier, mon bon monsieur...?
Voir aussi ici (qui va dans ton sens) : https://www.thoughtco.com/celsius-vs-centigrade-3976012
laurent a écrit :
vendredi 30 novembre 2018, 13:00
Enfin, si on commence à utiliser l'argument que les héros sont américains, on va finir par écrire tout le livre en anglais.
Les mots Celsius et centigrades sont dans tout dictionnaire français ; il n'est pas question d'écrire le livre en anglais et ce n'est pas parce qu'on utiliserait l'expression "degrés Celsius" qu'il faudrait écrire tout le livre en anglais.
En revanche, c'est plus incongru quand une expression typiquement et exclusivement française (familière, argotique, etc) est employée par des héros américains (j'en ai repéré deux ou trois dans ce tome 56).
laurent a écrit :
vendredi 30 novembre 2018, 13:00
JYB a écrit :
vendredi 23 novembre 2018, 11:22
2e image : "Qu'est-ce qu'on est venus fiche ici ?" Après "venus", c'est obligatoirement un verbe à l'infinitif (exemples : "Qu'est-ce qu'on est venus faire ici ?" "Je suis venu te dire que je m'en vais" (chanson célèbre) ; etc.).
Là , c'est plutôt l'expression "n'en avoir rien à fiche !".
L'expression "n'en avoir rien à fiche" - qui n'est pas celle utilisée par Sonny - est fausse aussi, bien que familière et couramment utilisée (en français). Normalement, ce serait "rien à ficher" (verbe à l'infinitif), comme ce serait par exemple, sur le même modèle : "rien à faire" (infinitif), ou, vulgairement, "rien à foutre" (infinitif aussi, forcément).

Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1087
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

Re: Buck Danny T56

Message par Pierre Droudrou » vendredi 30 novembre 2018, 19:05

nous, nous fichons toute la journée !..
Image

avec le progrès je conjuguerais :
nous fichions - vous fichiez ... :ane: :mdr: :mdr: :pouce:
Jusqu'ici, tout va bien !

Avatar de l’utilisateur
Deltafan
Messages : 1364
Inscription : lundi 01 décembre 2003, 22:42

Re: Buck Danny T56

Message par Deltafan » vendredi 30 novembre 2018, 21:35

N'accablons pas Buck Danny. Dans le Télé 7 jours pour la semaine prochaine, j'ai vu que l'autruche faisait partie des animaux d'Amérique du Sud. Personnellement, ça m'émeu :ane:

AV O
Messages : 172
Inscription : mercredi 10 décembre 2008, 18:40

Re: Buck Danny T56

Message par AV O » dimanche 09 décembre 2018, 8:21

Deltafan a écrit :
lundi 26 novembre 2018, 0:33
Robert a écrit :
dimanche 25 novembre 2018, 12:22
Buck Danny tome 16 : Sonny Tuckson rencontre des pingouins au pôle Nord :
Buck Danny tome 56 : Sonny Tuckson rencontre des pingouins au pôle Sud :
Un moyen de rectification ?
Peut-être que les pingouins rencontrés au pôle Sud étaient un peu manchots :ane:

Arf, sinon, me semble que dans je ne sais plus quel album aéro récent, les auteurs nous ont appris qu'il y avait des ours blancs au Pôle Sud.

Sûrement encore des coups du réchauffement climatique :roll:

Même Ligne Claire ne sait plus où donner de la tête et en perd le Nord :

Danny in love, c’est pour ce Vostok ne répond plus signé bien sûr par Fred Zumbiehl au scénario et Gil Formosa au dessin, premier volume d’un diptyque qui revient sur les terres de NC-22654 ne répond plus.

https://www.ligneclaire.info/vostok-ne- ... 79444.html

Répondre