Spin Off Buck Danny

Forum sur les aventures de Buck Danny et de ses coéquipiers J. Tumbler et S. Tuckson
Buck Danny sur Aeroplanete
Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1222
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

Re: Spin Off Buck Danny

Message par Pierre Droudrou » mardi 09 décembre 2014, 15:00

quand j'ai lu le reportage et le synopsis dont nous gratifiait le lien de notre Robert éternel immédiatement, je me suis posé la question de ce que Buck - Tumb et Sonny viendraient foutre là dedans !
Avec un synopsis semblable, on peut largement se passer de nos trois héros et de Susan Holmes !
Donc Buck Danny faisant vendre, c'est à un nouveau dyptique de Buck Danny auquel nous allons assister ! ???....
Dyptique que j'aurai ajouté avec plaisir à la ridicule série des Jack Blues à laquelle il donnerait un peu plus de consistance si j'en juge d'après les quelques maigres éléments dont déjà on nous gratifie !
Vouloir faire un spin off c'est un exercice périlleux auquel on veut se livrer et ça ne se fait pas n'importe comment ce que j'ai déjà dit ! Et savoir s'y livrer ce n'est pas réservé à n'importe qui !
Jusqu'ici, tout va bien !

ludo39
Messages : 27
Inscription : vendredi 07 décembre 2012, 18:26
Localisation : Au centre

Re: Spin Off Buck Danny

Message par ludo39 » mardi 09 décembre 2014, 19:13

JYB a écrit :
Robert a écrit ::arrow: Buck Danny Classic, tome 3: avec des P-47 et des P-38 et... l'nfirmière Susan Holmes! :D
peter77 a écrit :et voila en plus une excellente nouvelle !!
Excellente nouvelle ? Il faut le dire vite. Comme pour l'annonce du tome 1 du Buck Danny "Classic", à l'occasion de laquelle j'avais noté une incompatibilité majeure dans le scénario (Buck Danny et surtout ses deux amis Tumbler et Tuckson ne pouvaient pas être sur un porte-avions pendant la guerre de Corée), je suis obligé de remettre les pieds dans le plat en disant que l'annonce du tome 3, qui débute une nouvelle histoire "Classic" et qui figure dans le lien ci-dessus, démontre une nouvelle impossibilité géographico-temporelle.

On comprend que dans ce tome 3, la guerre est finie (capitulation japonaise le 2 septembre 1945 mais des Japonais continuent le combat) mais que, suite à une péripétie uchronique, les héros vont être rappelés dans le Pacifique "en 1945" - donc fin 1945, entre le 3 septembre (en comptant au mieux) et le 31 décembre. On apprend en outre qu'ils vont être rappelés au sein de l'US Air force.
Or, "léger" problème : si on suit bien la série Buck Danny, après la guerre, les trois héros vivent une pénible période de démobilisation pendant laquelle ils ne travaillent pas et sont désoeuvrés (et même presque clochard dans le cas de Tumbler).

Dès la planche 1 des Trafiquants de la mer Rouge, l'album qui suit immédiatement Attaque en Birmanie, Buck nous apprend, dans la 6e case, qu'il est au chômage "depuis 3 mois" (donc nous sommes au bas mot en décembre 1945). Il rencontre Tumbler et Sonny à New York, par hasard, et un texte un peu plus loin dit : "Les jours passent". Et de cases en cases qui disent "Le lendemain", "Le lendemain soir", on arriverait aux alentours du 1er janvier 1946 que ça ne m'étonnerait pas... Or, juste après, coup de chance, ils trouvent à s'embarquer dans de longues mésaventures au Moyen-Orient, dans une compagnie civile bidon.
Donc, où, quand, comment ont-ils pu reprendre du service au sein de l'US Air force fin 1945 ?
Haaaa, je suis certes bien d'accord avec toi JYB, mais sans j'y vois malgré tout quelques objections.
J'étais au début très sceptique concernant ce spin-off et pour les mêmes raisons que toi. Mais au vu de ces deux premiers albums mes doutes sont effacés bien que Zumbhiel n'est certainement pas Charlier! Mais bon remplacer un tel poid lourd n'est pas évident j'en convient !
Malgré tout quand je vois la médiocrité de " cobra noir " que je n'ai pas acheté alors que je possède l'intégral des aventures de Buck, je préfère largement ces spin-off aux incohérences historiques compte tenu des aventures originales au dernier album de cette dernière. Je me dis que tant que le duo Zumbhiel-Arroyo nous sort des albums jolis et agréables à lire plutot que de médiocres albums ancrés dans l'actualité. Ceci n'est que mon avis! :wink:

JYB
Messages : 4307
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Spin Off Buck Danny

Message par JYB » mardi 09 décembre 2014, 19:43

ludo39 a écrit :Haaaa, je suis certes bien d'accord avec toi JYB, mais sans j'y vois malgré tout quelques objections.
Voyons ça.
ludo39 a écrit :Malgré tout quand je vois la médiocrité de " cobra noir " que je n'ai pas acheté alors que je possède l'intégral des aventures de Buck, je préfère largement ces spin-off aux incohérences historiques compte tenu des aventures originales au dernier album de cette dernière. Je me dis que tant que le duo Zumbhiel-Arroyo nous sort des albums jolis et agréables à lire plutot que de médiocres albums ancrés dans l'actualité.
Donc, Cobra noir est médiocre selon toi, et les spin off ont des incohérences historiques. Et apparemment, si on te lit, il n'y a que deux choix possibles : soit un album médiocre (que tu rejettes), soit un album incohérent mais "joli et agréable" (que tu acceptes). Mais ne peux-tu envisager un troisième choix : des albums "jolis et agréables" ET cohérents avec la série de Charlier et Hubinon ?

peter77
Messages : 135
Inscription : lundi 21 novembre 2005, 17:42

Re: Spin Off Buck Danny

Message par peter77 » mardi 09 décembre 2014, 20:09

Personnellement je pense que vous pinaillez beaucoup trop.mais bien sur cela ne reste que mon point de vue. je lis les Buck Danny depuis la fin des années soixante et franchement cela ne me choque pas du tout qu'il puisse y avoir un dytique entre la fin de guerre dans le Pacifique et le début des aventures civiles du trio.
ce n'est pas une BD historique.moi je lis ça pour me détendre et passer un très agréable moment avec mes héros de bd favoris.
a trop vouloir pinailler on tue la spontanéité, l'évasion, le rêve. c'est de la BD pas un livre d'histoire.
enfin c'est mon point de vue
en tout cas je suis ravi de voir mes héros replacés dans une période qui a fait le succès de la série. heureux de voir de nouveau Susan Holmes qui a eu un rôle important a partir de l'album "les tigres volants"
Pierre

Avatar de l’utilisateur
Sony Tuckson
Messages : 344
Inscription : vendredi 20 février 2004, 21:53
Localisation : BXL
Contact :

Re: Spin Off Buck Danny

Message par Sony Tuckson » mardi 09 décembre 2014, 20:34

Tout comme toi

J'adore la série depuis que j'ai +/-10 ans (et croyez moi, ça fait très très longtemps)

Les incohérences et erreurs diverses ont toujours existé....fussent elles légères...

Pour moi, si l'histoire en elle même reste "plausible" et est bien secondée par le dessin, je suis content (mais bon, mon côté conciliant est très fort...)
Jeepee

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Re: Spin Off Buck Danny

Message par Raymond » mardi 09 décembre 2014, 22:09

peter77 a écrit :Personnellement je pense que vous pinaillez beaucoup trop.mais bien sur cela ne reste que mon point de vue. je lis les Buck Danny depuis la fin des années soixante et franchement cela ne me choque pas du tout qu'il puisse y avoir un dytique entre la fin de guerre dans le Pacifique et le début des aventures civiles du trio.
ce n'est pas une BD historique.moi je lis ça pour me détendre et passer un très agréable moment avec mes héros de bd favoris.
a trop vouloir pinailler on tue la spontanéité, l'évasion, le rêve. c'est de la BD pas un livre d'histoire.
enfin c'est mon point de vue
en tout cas je suis ravi de voir mes héros replacés dans une période qui a fait le succès de la série. heureux de voir de nouveau Susan Holmes qui a eu un rôle important a partir de l'album "les tigres volants"
Pierre
Le problème n'est pas de pinailler sur tout et rien en même temps, mais de ne pas descendre en qualité en dessous de ce qu'ont fait les auteurs initiaux, Jean Michel Charlier, Victor Hubinon, avec les moyens de leurs époques, et Francis Bergèse, mais au minimum de rester au niveau où ceux ci ont mené cette série, non pas à ses débuts, mais avant leur disparition et cette reprise !
Une BD n'a jamais étés un documentaire, pas plus de leur temps qu'elle ne doit l'être aujourd'hui, mais il n'y avait d'approximation que ce que la documentation de chaque époque ne pouvait fournir !
Alors, bien sur, place au rêve avec les aventures de nos héros, mais on ne peut plus se limiter aux seules contraintes du début de la série !
j'ai déjà dit que si Charlier et Hubinon étaient encore parmi nous, les albums qu'ils sortiraient seraient en qualité technique équivalents aux derniers qu'ils ont sorti ("Les agresseurs", avec JMC aux commandes) et où personne n'y aurait trouvé à redire, alors que la spontanéité, l'évasion et le rêve seraient tout aussi présents....

Après, avec une bonne qualité, je n'aurais (personnellement) rien contre les spin-off ou nouvelles aventures modernes, le problème ne se posant pas là ....

J'ai impression que beaucoup de lecteurs pensent que la technique risque de tuer l'aventure ! Je pense au contraire, que bien utilisée, elle ne peut, justement, que la renforcer et la rendre passionnante en amenant des ouvertures nouvelles....
Après tout, à travers cette série nous avons suivi toute l'évolution technique de l'aviation moderne en passant par cap Kennedy et les abords de l'espace avec le X15 et tous les jets les plus évolués techniquement ! Comme quoi si ce n'était pas incompatible à l'époque, pourquoi ça le serait aujourd'hui ?

Raymond

Avatar de l’utilisateur
Robert
Messages : 896
Inscription : jeudi 05 décembre 2002, 19:20
Localisation : en route

Re: Spin Off Buck Danny

Message par Robert » mercredi 10 décembre 2014, 6:19

Samedi, dec. 6, 2014: Arroyo à Montpellier. Avec planche 1 de Buck Danny Classic tome 3: photo 1 et photo 2.

AV O
Messages : 196
Inscription : mercredi 10 décembre 2008, 18:40

Re: Spin Off Buck Danny

Message par AV O » mercredi 10 décembre 2014, 8:07

Raymond a écrit : Une BD n'a jamais étés un documentaire, pas plus de leur temps qu'elle ne doit l'être aujourd'hui, mais il n'y avait d'approximation que ce que la documentation de chaque époque ne pouvait fournir !
Mais ils devaient au moins disposer d'un Atlas.

Dans FX-13/ Escadrille ZZ, situer l'histoire à la Base Aéronavale de San Diego, Centre d'essai en vol de Patuxent River (première page) est plus qu'une approximation.

Soit nous nous trouvons à Patuxent River (sur la côte Est au S/E de Washington) et l'épisode du crash dans le désert de Mojave est plus que compromis.
Soit nous nous trouvons à San Diego sur la côte Ouest et tout l'environnement verdoyant de la base est hors saison !

D'autant plus que l'introduction du "Tout Buck Danny" nous raconte comment au moment même de la rédaction de ces histoires, J-M Charlier a été invité à visiter des Bases US.
Ou les auteurs ont-ils été priés de "délocaliser" leur histoire ?

De la même manière, si vous en avez le loisir, comparer sur vos anciens Atlas ou cartes de géographie, la situation de la base Baïkonour à celle de la ville du même nom.

JYB
Messages : 4307
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Spin Off Buck Danny

Message par JYB » mercredi 10 décembre 2014, 10:39

AV O a écrit :
Raymond a écrit : Une BD n'a jamais étés un documentaire, pas plus de leur temps qu'elle ne doit l'être aujourd'hui, mais il n'y avait d'approximation que ce que la documentation de chaque époque ne pouvait fournir !
Mais ils devaient au moins disposer d'un Atlas.

Dans FX-13/ Escadrille ZZ, situer l'histoire à la Base Aéronavale de San Diego, Centre d'essai en vol de Patuxent River (première page) est plus qu'une approximation.
Personnellement, grand fan et défenseur de l'oeuvre de Jean-Michel Charlier, comme tout le monde le sait ici je pense, je ne nierai jamais les erreurs parfois importantes qu'il a pu commettre dans ses BD, que ce soit Buck Danny et toute autre série. On pourrait passer de nombreux posts à critiquer ceci et cela dans tels et tels albums.
Le débat est ailleurs et la question devrait être : est-ce parce que Charlier (ou Hubinon) a en son temps commis des erreurs qu'il faut en commettre aujourd'hui dans les reprises (que ce soit Buck Danny ou d'autres séries d'ailleurs ; la question est générale) ?

Je l'ai déjà dit 100 fois, y compris ici, et je le redis pour la 101e fois : quand on reprend une série aussi célèbre et importante que Buck Danny, on se doit de prendre pour modèles les meilleurs épisodes de la série et les mieux documentés, pas les moins bons ou les plus incohérents ! C'est céder à la facilité que publier des albums où règne l'incohérence, sous prétexte que, en leur temps, Charlier et Hubinon, les créateurs originels, ont pu sortir des albums incohérents.
Par ailleurs, avec tous les moyens modernes et incroyables de se documenter à fond et rapidement (livres, revues, Internet...), il est possible de proposer des histoires solides - ce qui, j'en suis persuadé, n'empêche en rien l'évasion, le rêve et l'aventure.

Tout cela en ne sortant pas du cadre de la série principale, pour la simple raison que, si une reprise de Buck Danny peut se faire aujourd'hui et avoir un grand succès, c'est bien parce qu'un premier ensemble d'albums de Buck Danny, dû au talent conjugué de Charlier et de Hubinon puis de Bergèse, a pu s'imposer pendant des décennies auprès d'un public de plus en plus large ; il paraît difficile de faire abstraction de ce passé, de cette notoriété et du contexte des (nombreux) épisodes dont la reprise découle directement. En l'occurrence, il paraît difficile d'envisager des albums totalement hors des clous, comme le premier "Classic" qui situe les héros sur un porte-avions alors que Tumb et Sonny, pour ne parler que d'eux, n'ont embarqué sur un porte-avions qu'après la guerre de Corée. Considérez l'histoire en deux volets de Zumbiehl et Arroyo et voyez si la même histoire ne pouvait pas se dérouler entièrement à terre ? Rien n'aurait empêché l'aventure et l'action, avec la même trame et les mêmes avions (Sabre contre Mig 15 par exemple). D'ailleurs, de nombreuses scènes, parmi les principales en plus, se déroulent sur des bases à terre, comme les deux épisodes de Charlier et Hubinon au début des années 50 !

A moins - s'il faut vraiment utiliser le nom "Buck Danny" sur la couverture, comme une TradeMark pour mieux vendre les albums - de publier une série "Classic" sous le titre général de (par exemple) : "Buck Danny présente", mais de publier dans les albums des aventures d'un héros X qui vit des aventures s'éloignant du trajet connu du Buck Danny par Charlier et Hubinon. L'éditeur Lefrancq (sous le logo Miklo) a fait de même avec sa sous-série "Biggles présente" où des albums racontaient Le grand cirque de Clostermann et divers autres sujets aéronautiques en BD.

Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1222
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

Re: Spin Off Buck Danny

Message par Pierre Droudrou » mercredi 10 décembre 2014, 10:58

JYB rejoint bien l'esprit de ce que j'ai dit plus haut !
mais comme le site réunit de grandes intelligences qui lisent beaucoup et qui n'échangent rien sinon vouloir être le premier à apporter un prétendu inédit ou se singulariser à apporter beaucoup de belles zimages dont il fait collection en nous en abreuvant il est très difficile d'être constructif !
pour moi BUCK DANNY est devenu un label commercial et rien d'autre !
par contre puisque des mâlins nous parlent d'Atlas pour appuyer le sens de leurs propos, j'ai posé il y a quelques années une question simple à laquelle j'attends toujours la réponse :
"Dans l'album "pilotes d'essais" on nous parle de la base de Springfield ! sachant qu'aux Etats Unis il y a plusieurs "springfield" où doit-on réellement situer l'action ?"
Jusqu'ici, tout va bien !

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Re: Spin Off Buck Danny

Message par Raymond » mercredi 10 décembre 2014, 12:15

Ce que dit notre ami JYB rejoint bien ce que je disais précédemment :
"Si Charlier et Hubinon étaient encore parmi nous, les albums qu'ils sortiraient seraient, en qualité technique, équivalents aux derniers qu'ils ont sortis ("Les agresseurs", avec JMC aux commandes) et où personne n'y aurait trouvé à redire, alors que la spontanéité, l'évasion et le rêve seraient tout aussi présents...."

Comme il n'est jamais trop tard pour bien faire, on peut toujours espérer que les auteurs actuels reprendront ce principe à leur compte pour les albums à venir...
(optimiste, je suis !...)
Raymond

Avatar de l’utilisateur
Robert
Messages : 896
Inscription : jeudi 05 décembre 2002, 19:20
Localisation : en route

Re: Spin Off Buck Danny

Message par Robert » mercredi 10 décembre 2014, 13:05

Raymond a écrit :Comme il n'est jamais trop tard pour bien faire, on peut toujours espérer que les auteurs actuels reprendront ce principe à leur compte pour les albums à venir...
Image

Avatar de l’utilisateur
Cochise29
Messages : 880
Inscription : dimanche 20 mai 2012, 12:23

Re: Spin Off Buck Danny

Message par Cochise29 » mercredi 10 décembre 2014, 13:07

Raymond a écrit :J'ai impression que beaucoup de lecteurs pensent que la technique risque de tuer l'aventure ! Je pense au contraire, que bien utilisée, elle ne peut, justement, que la renforcer et la rendre passionnante en amenant des ouvertures nouvelles....
Après tout, à travers cette série nous avons suivi toute l'évolution technique de l'aviation moderne en passant par cap Kennedy et les abords de l'espace avec le X15 et tous les jets les plus évolués techniquement ! Comme quoi si ce n'était pas incompatible à l'époque, pourquoi ça le serait aujourd'hui ?

Raymond
Je suis d'accord avec toi mais je pense que l'époque actuelle est au zapping et au "je suis pressé" : je veux dire par là que mis-à-part quelques passionnés d'avions ou tout simplement de technique (comme c'est mon cas), pour la plupart et également pour moi quelques fois, je le reconnais, l'essentiel est d'avoir une aventure qui nous permet de nous "évader" du quotidien pendant plusieurs dizaines de minutes.
Mais j'ai adoré découvrir la conquête spatiale, l'évolution des Mirages, et dans le même esprit j'ai acheté les versions documentaire des 3 premiers tomes de Rafale Leader.

Par exemple l'évasion de Sonny et toute la technique aérienne à mettre au point pour atterrir sur le train. Les "anciens" que nous sommes aurions voulu un album entier là-dessus. Mais les nouveaux lecteurs ? Nés avec une télécommande dans la main, ils n'aiment pas lorsque ça dure trop longtemps, ils aiment bien que ça bouge vite. Attention ce que j'écris ne veut pas dire que le scénario doit être bâclé ou illogique pour autant. J'essaie simplement de me mettre à la place des plus jeunes lecteurs.
Dans le même esprit, les dyptiques permettent au nouveau public de stopper la série lorsqu'il le souhaite.
Outre les BD et l'aviation j'aime aussi les films de John Wayne :
http://johnwayne29.wix.com/johnwayneandfriends
Je sais même lire : :mrgreen:
http://truegrit.fr.gd/Page-d-h-accueil.htm

JYB
Messages : 4307
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Spin Off Buck Danny

Message par JYB » mercredi 10 décembre 2014, 14:04

Cochise29 a écrit :Je suis d'accord avec toi mais je pense que l'époque actuelle est au zapping et au "je suis pressé" : je veux dire par là que mis-à-part quelques passionnés d'avions ou tout simplement de technique (comme c'est mon cas), pour la plupart et également pour moi quelques fois, je le reconnais, l'essentiel est d'avoir une aventure qui nous permet de nous "évader" du quotidien pendant plusieurs dizaines de minutes.
Mais j'ai adoré découvrir la conquête spatiale, l'évolution des Mirages, et dans le même esprit j'ai acheté les versions documentaire des 3 premiers tomes de Rafale Leader.

Par exemple l'évasion de Sonny et toute la technique aérienne à mettre au point pour atterrir sur le train. Les "anciens" que nous sommes aurions voulu un album entier là-dessus. Mais les nouveaux lecteurs ? Nés avec une télécommande dans la main, ils n'aiment pas lorsque ça dure trop longtemps, ils aiment bien que ça bouge vite. Attention ce que j'écris ne veut pas dire que le scénario doit être bâclé ou illogique pour autant. J'essaie simplement de me mettre à la place des plus jeunes lecteurs.
Dans le même esprit, les dyptiques permettent au nouveau public de stopper la série lorsqu'il le souhaite.
Je ne vois pas trop le rapport. Donc, si je traduis bien, les "jeunes lecteurs" de "l'époque actuelle qui est au zapping et au "je suis pressé"" selon toi, ne doivent pas lire ni apprécier les anciens albums de Buck Danny par Charlier et Hubinon ? (Cf les intégrales qui sortent ces temps-ci). Et contradiction : ici et sur d'autres forums, je lis que la plupart des lecteurs favorables à ces Buck Danny "Classic" disent qu'on a retrouvé tout à fait l'esprit de Charlier et de Hubinon d'autrefois. Donc, ces albums "Classic" sont-ils dans l'époque actuelle qui "est au zapping et au "je suis pressé"", ou sont-ils à l'ancienne, comme du temps de Charlier et Hubinon ?

De toute façon, toutes époques confondues, tous lectorats confondus, il doit être possible (voir ce que je disais quelques posts plus haut) de réaliser des albums bien documentés ET, en même temps, racontant des aventures qui font rêver et nous permettent de nous évader.

Quant à faire un album entier sur un avion qui se pose sur le toit d'un train.... :?:

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Re: Spin Off Buck Danny

Message par Raymond » mercredi 10 décembre 2014, 14:59

Cochise29 a écrit :
Je suis d'accord avec toi mais je pense que l'époque actuelle est au zapping et au "je suis pressé" : je veux dire par là que mis-à-part quelques passionnés d'avions ou tout simplement de technique (comme c'est mon cas), pour la plupart et également pour moi quelques fois, je le reconnais, l'essentiel est d'avoir une aventure qui nous permet de nous "évader" du quotidien pendant plusieurs dizaines de minutes.
je suis d'accord sur le constat que tu fais de notre époque, mais (car il y a un mais), je réponds personnellement à cette même définition, malgré mes 64 ans !

Notre ami JYB pourrait te dire que je ne me satisfais même pas d'un album par an (un rythme pourtant des plus respectables), en voulant toujours plus, sachant que je regrette, en plus, que certains pans de l'aviation moderne aient été complètement oubliés.

Ce n'est pas pour autant que je ne préfère pas patienter pour avoir quelque chose de consistant et de cohérent, ce qui n'est pas tout à fait le cas des nouvelles versions de Buck Danny.
Si j'étais encore ado, je pourrais m'en satisfaire, comme je me satisfaisais des Dan Cooper et des approximations des albums d'époque !

Mais j'ai évolué avec mon époque, au même rythme qu'ont évolué les BDs aéronautiques jusqu'à Bergèse, que j'ai eu la chance immense de pouvoir vivre au plus près de ce monde passionnant (ce qui n'est pas le cas de beaucoup, malheureusement) et que je ne m'y retrouve pas pour autant dans ces nouveautés alors que je suivais Bergèse "à la trace" sans qu'il y manque de l'aventure , de l'évasion etc !...
Cette dernière critique étant plutôt destinée à la version contemporaine de Buck Danny !

Pour la version "classic", j'ai moins d'arguments à présenter, n'étant pas spécialiste de cette époque ni même spécialiste des premiers albums de Buck Danny ( que le lis et relis quand même à l'occasion). la seule chose qui m'y séduise étant la qualité du dessin de Arroyo, malgré quelques imperfections, compréhensibles ici ou là.

Par contre, et par comparaison, quand j'ai découvert, ado, la série parallèle "Tanguy et Laverdure", ma première surprise (et pas des moindres) fut, lors de mon "appel sous les drapeaux", de retrouver strictement le même environnement que dans leurs albums, jusque dans les plus infiniment petits détails accessoires (mobiliers, lampes de bureau, équipements spécialisés, etc) rendant ainsi ces albums réalistes et capables de faire passer, au second plan, la moindre incohérence, défaut, ou approximation éventuels (le ravitaillement en vol d'un Mirage III, par exemple)....
En fait c'est comme si j'étais rentré dans la BD elle même !

Je doute simplement, qu'aujourd'hui, on puisse vivre une telle surprise et émotion, ce qui me manque à la découverte de ces nouveaux albums ....
Mon rêve d'époque se trouvait concrétisé à travers une documentation technique incroyable ! Comme quoi, technique et rêve ne sont pas incompatibles...

Veuillez m'excuser pour ce long laïus, mais je ne sais pas trop comment faire comprendre autrement à la plupart d'entre vous ce qui reste, pour moi une expérience passionnante qui a fortement influencé mon approche de la BD aéronautique.

Raymond

Répondre