Vos passages préférés

Forum sur les aventures de Buck Danny et de ses coéquipiers J. Tumbler et S. Tuckson
Buck Danny sur Aeroplanete
Avatar de l’utilisateur
Colonel Konilev
Messages : 36
Inscription : lundi 08 octobre 2007, 14:22
Localisation : Dans mon vol de retour

et...

Message par Colonel Konilev » dimanche 03 février 2008, 18:58

Question suspense, j'aime bien l'intrigue de "Prototype FX-13", ou des deux épisodes "Blue Angels"....
SF-SN

Avatar de l’utilisateur
Baptiste
Messages : 356
Inscription : mercredi 09 mars 2005, 10:28
Localisation : Belgique

Re: et...

Message par Baptiste » dimanche 03 février 2008, 19:46

Les différences séquences humoristiques citées plus haut sont toutes excellentes et de très bons souvenirs.
Colonel Konilev a écrit :Question suspense, j'aime bien l'intrigue de "Prototype FX-13", ou des deux épisodes "Blue Angels"....
Mais côté suspense et intensité dramatique, j'ai toujours eu un faible pour la (très longue! cela représente presque la moitié de l'album!) séquence de poursuite des Tomcat terroristes dans "Le feu du ciel". Je trouve que le scénario de Charlier et le dessin de Bergèse, avec des couleurs (notamment le bleu du ciel qui m'a toujours paru assez particulier dans cet album, je ne sais pas pourquoi, donnant une atmosphère spécifique à cette partie de la poursuite à haute altitude), sont en parfaite symbiose pour donner quelque chose d'une intensité assez exceptionnelle!
Baptiste,vieux nouveau

JYB
Messages : 4278
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » dimanche 03 février 2008, 19:48

Il y a bien sûr pas mal de scènes fortes et/ou impressionnantes dans la série Buck Danny, mais j'ai un penchant pour la longue scène finale de Ghost Queen, avec le pétrole en feu à la surface de l'estuaire, le porte-avions qui sort à travers l'incendie en râclant les fonds, le survol d'un hélico piloté par Buck et ses potes... Un monument de scénario (en tant que scénariste, j'aurais aimé l'avoir imaginé et écrit...).

Avatar de l’utilisateur
Jaj'Air one
Messages : 697
Inscription : vendredi 14 décembre 2007, 10:40
Localisation : Strasbourg Bas-Rhin

Message par Jaj'Air one » dimanche 03 février 2008, 19:58

(notamment le bleu du ciel qui m'a toujours paru assez particulier dans cet album, je ne sais pas pourquoi, donnant une atmosphère spécifique à cette partie de la poursuite à haute altitude),
C'est précisément ce "bleu ciel" que je n'avais pas aimé personnellement, qui me paraissait "criard" (ce terme n'engage que moi! :? ) et sans subtilité, alors que dans les albums suivants, jusqu'au dernier apparemment, on ne retrouve pas ce "bleu clinquant" (autre expression très critiquable! :? )..
Sans doute mon exemplaire était-il mal imprimé... :?:

J'ai un peu l'impression de virer "Schtroumpf grognon" avec mon "moi j'aime pas le bleu", donc désolé de vous avoir "gonflés" avec ça... :oops:
Dernière modification par Jaj'Air one le dimanche 03 février 2008, 23:12, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
blue angel
Messages : 552
Inscription : dimanche 12 septembre 2004, 12:02
Contact :

Message par blue angel » dimanche 03 février 2008, 20:51

JYB a écrit :j'ai un penchant pour la longue scène finale de Ghost Queen

(Retour sur le forum)


C'est vrai que la trilogie "Mission Aérienne anti Mafia", c'est pas rien ! Je pense qu'elle arrive deuxièeme après celle des "Tigres Volants" (le retour).

Niveau intensité, je repense à ce passage dans un des premiers albums (désolé du manque de précision, je les ai pas sous la main) où Buck, Sonny et Susan Holmes sont dans le sous-marin qui est en train de "couler" (peut-on dire ça pour un sous marin ???) et l'un après l'autre, ils veulent se sacrifier pour mener à bien la mission... finalement le capitaine aura le derrnier mot !
Scheiβe ! Raté ! On dirait que celui-ci sait vraiment piloter ! "L'Expert"

Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1175
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

Message par Pierre Droudrou » vendredi 07 mars 2008, 12:02

blue angel a écrit :Niveau intensité, je repense à ce passage dans un des premiers albums (désolé du manque de précision, je les ai pas sous la main) où Buck, Sonny et Susan Holmes sont dans le sous-marin qui est en train de "couler" (peut-on dire ça pour un sous marin ???) et l'un après l'autre, ils veulent se sacrifier pour mener à bien la mission... finalement le capitaine aura le derrnier mot !
C'est assez intéressant de pouvoir confronter les souvenirs des uns et des autres mais aussi de pouvoir confronter à d'autres éléments pour situer les sources d'inspiration. Le phénomène existe de la même façon pour le cinéma et quand on sait qu'il fut une période où les films de guerre faisaient foison et que l'épopée des batailles aériennes inspirait les scénaristes, il est parfois amusant de faire des rapprochements entre les uns et les autres.

J'ai découvert un film que je connaissais mal : "Les Ponts de Toko-Ri" dont une partie de l'action se déroule à bord d'un porte-avions et qui se passe au moments des évènements qui opposaient la Corée du Nord et la Corée du Sud et où les russes et américains apportaient leur appui matériel sinon humain aux uns et aux autres.

Commençant par une séquence de sauvetage en mer, on remplace aisément les acteurs par Tumbler et Sonny ou Fred qui avait une peur terrible du brouillard... et qui cerclait auprès Tim perdu au milieu des éléments.

Amusant de voir une scène d'appontage animée quand depuis les éléments technologiques sont venus modifier considérablement le cadre mais où les mêmes dangers demeurent.

Amusant de "participer" à cette mission contre les Ponts de Toko-Ri et cette séquence supplémentaire qui voit les Panther détruire une gare de chemin de fer destinée au ravitaillement de l'adversaire...

Quant à la permission à terre qui a tourné en pugilat, on se remémore l'Album de Buck Danny où Tumb avait dû aller sortir de prison un Sonny qui arborait un magnifique oeil au beurre noir...

Hors ce film, et là on pourrait dire qu'il reste encore de la place pour des DVD, pour ma part, puisque j'éprouve un intérêt certain pour "Flammes sur l'Asie" il y a tout un cadre que l'on a retrouvé quand Buck et ses ailiers sont allés combattre en Corée avant d'être confrontés à Ivan le Terrible...

Ce sont là des moments intéressants qui contribuent à revivifier les souvenirs...
Jusqu'ici, tout va bien !

Avatar de l’utilisateur
juliet-fox
Messages : 968
Inscription : dimanche 03 avril 2005, 14:44

Message par juliet-fox » vendredi 07 mars 2008, 12:36

Je suis bien d'accord avec toi, Pierre.

Voici ce que j'avais écrit sur le même forum, mais sur le topic "T & L au cinéma", à l'époque de la sortie du film "Les Chevaliers du Ciel" :

"Le film le plus dans l'esprit d'une oeuvre de Charlier (série Buck Danny en fait) reste à mes yeux la production hollywoodienne intitulée "Les Ponts de Toko Ri", remontant aux années 50, et qui met en scène l'US NAVY. Il s'agit bien sûr d'une coincidence et les analogies avec Buck Danny proviennent sans doute du fait que Charlier comme les cinéastes d'Hollywood étaient fortement documentés et qu'ils étaient par ailleurs, pour tenir le lecteur ou le spectateur en haleine, les dignes héritiers d'Alexandre Dumas et de sacrés professionnels."

Contrairement à ce que j'avais pu dire alors, les ressemblances entre les deux oeuvres ne sont certainement pas uniquement le fait d'une simple coïncidence.
Charlier avait nécessairement dû voir (à plusieurs reprises) ce film "Les Ponts de Toko Ri", lors de sa sortie en salle, compte tenu du métier même qu'il exerçait, et de la série qu'il animait (Buck Danny).

Mais il faudrait un travail de bénédictin pour recenser dans l'oeuvre de Charlier les emprunts et les influences du cinéma hollywoodien.
En revanche, Charlier, j'en suis convaincu, n'avait pas besoin de plagier qui ou quoi que ce soit. En consommateur boulimique de revues, de livres et de films, il assimilait nombre de trucs de professionnels, que ce soit dans des oeuvres cinématographiques ou littéraires, et un jour cela ressortait après avoir été digéré et refaçonné, devenant du Charlier 100%.

Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1175
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

Message par Pierre Droudrou » vendredi 07 mars 2008, 12:55

juliet-fox a écrit :...Charlier avait nécessairement dû voir (à plusieurs reprises) ce film "Les Ponts de Toko Ri", lors de sa sortie en salle, compte tenu du métier même qu'il exerçait, et de la série qu'il animait (Buck Danny).

Mais il faudrait un travail de bénédictin pour recenser dans l'oeuvre de Charlier les emprunts et les influences du cinéma hollywoodien.
En revanche, Charlier, j'en suis convaincu, n'avait pas besoin de plagier qui ou quoi que ce soit. En consommateur boulimique de revues, de livres et de films, il assimilait nombre de trucs de professionnels, que ce soit dans des oeuvres cinématographiques ou littéraires, et un jour cela ressortait après avoir été digéré et refaçonné, devenant du Charlier 100%.
On est surpris de ce que Charlier a pu nous restituer. Il était conçu ainsi et tous ses lecteurs ne peuvent que s'enthousiasmer de ce qu'il nous a laissé.

Néanmoins, je me permets de revenir vite fait à ce que nous avons pu évoquer à propos du cinéma : dans le cadre de la puissance Américaine, et surtout dans des périodes de conflits, l'influence de la politique dans ses rapports avec le cinéma est caractéristique. Donc, pour les passionnés d'aviation, le rapport avec Hollywood est évident et c'est vrai que par ce biais nous disposons d'une banque de données intéressante relative aux sujets qui nous passionnent.

Réciproquement, Si on prend une BD de Buck Danny, elle offre de belles sources d'inspiration à un cinéaste.
Jusqu'ici, tout va bien !

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Message par Raymond » vendredi 07 mars 2008, 13:28

Pierre Droudrou a écrit : Réciproquement, Si on prend une BD de Buck Danny, elle offre de belles sources d'inspiration à un cinéaste.
Sauf que sous prétexte d'adaptation ou d'incompatibilité avec le cinéma, les cinéastes ne savent pas reprendre un bon scénario, bien ficelé, aux multiples rebondissements et intrigues, sans le transformer à leur manière, qui n'a rien à voir avec le respect scrupuleux de Charlier pour l'environnement où il montait ses intrigues, au point qu'ils en font souvent un film de série "B".
Les adaptations sont trop souvent nulles par rapport à l'original, qu'il soit roman ou BD.

Raymond

Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1175
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

Message par Pierre Droudrou » vendredi 07 mars 2008, 13:54

Je suis d'accord avec toi, Raymond !

En plus, sur le sujet qui nous intéresse, et évoquant plus que jamais le travail de Jean-Michel Charlier, on est face à une série réaliste tant vis-à-vis des personnages que du cadre de l'action. Nous avons des dialogues de qualité. Il n'y a pas adaptation de personnages caricaturaux à un univers réel... Au contraire...

George Clooney au volant d'un F.100... et effectuant une marche arrière ! Rod Steiger commandant de la base et Kevin Costner dans le rôle de Tumb ! Nicole Kidmann en Lady X... Cà, c'est du délire !
Jusqu'ici, tout va bien !

Avatar de l’utilisateur
Colonel Konilev
Messages : 36
Inscription : lundi 08 octobre 2007, 14:22
Localisation : Dans mon vol de retour

snif

Message par Colonel Konilev » vendredi 07 mars 2008, 16:43

Ben moi, je les ai PAS ces BDanny alors moi j'y comprends RIEN.... je reviens d'ici 3-4 nouvelles BD!!!
SF-SN

Répondre