Jean-Michel CHARLIER

Répondre
HOARAU
Messages : 105
Inscription : samedi 21 décembre 2002, 20:31

Jean-Michel CHARLIER

Message par HOARAU » samedi 30 octobre 2004, 22:08

:wink:
Salut à tous!
Je voulais juste poster ce mail pour rendre un (petit) hommage à celui qui nous a quittés depuis (déjà) 15 ans !
Je ne sais pas si un quelconque média en a fait écho aujourd'hui, mais je tenais pour ma part à remercier ce grand monsieur de m'avoir fait rêver depuis l'enfance.
La première bande dessinée que j'ai lue a été "Danger dans le ciel" un épisode de TANGUY et LAVERDURE . Et je crois depuis j'ai du lire à peu près tout ce qu'il a écrit. C'était vraiment un grand écrivain de l'aventure et je souhaite que son oeuvre continue de faire rêver de nouveaux lecteurs.
Merci en tout cas à tous ceux et à toutes celles qui permettent à ses héros de papier de vivre encore de nos jours pour notre plus grand plaisir !
:wink:
Dernière modification par HOARAU le mardi 02 août 2011, 20:07, modifié 1 fois.

JYB
Messages : 4159
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » dimanche 31 octobre 2004, 3:12

Merci, Hoarau, d'avoir rappelé que c'est ce 30 octobre que Jean-Michel Charlier aurait eu 80 ans. Je peux même préciser qu'il est né à 10 heures du matin, ce qui fait qu'on est un poil en retard... (mais pour ma part, j'avais pris de l'avance en signalant cet anniversaire il y a trois jours dans un précédent post au sein du forum Tanguy et Laverdure... et en ajoutant quelques autres anniversaires touchant JMC et datés de fin octobre).
Ce scénariste a aussi bercé mon adolescence avec toutes ces aventures qui font rêver. D'une famille modeste, j'ai eu de la chance : ma mère tenait la permanence dans une bibliothèque de quartier les mardi et vendredi soir, et après son travail elle nous rapportait en douce, à mes frères et moi, quelques albums de BD que nous nous arrachions et que nous finissions par connaître par coeur car c'était toujours les mêmes qui "tournaient" : quelques titres de Tanguy et Laverdure, Blueberry, Buck Danny, Barbe-Rouge, Patrouille des Castors... Et aussi quelques Ric Hochet et autres Michel Vaillant.
Ce n'est qu'adulte, avec mes premiers salaires, que j'ai pu commencer à monter ma collection d'albums de JMC. Ce fut long à constituer, d'autant que certains albums n'étaient pas signés de son nom... J'ai donc potassé sa biographie ; c'est pourquoi j'en connais un rayon, et c'est pourquoi je peux de temps en temps donner, sur les forums d'AeroPlanete, des "tuyaux" parfois précis sur ses séries, ainsi que des éléments de sa carrière (bien que j'eusse préféré, de loin, que ce soit son fils, alias "Philou", qui réponde ici à ma place aux questions des autres membres !).
A ce sujet, Hoarau, je ne pense pas, contrairement à ce que vous dites dans votre post, que vous ayez lu tout ce qu'a écrit JMC. Je suppose que vous voulez dire : tout ce qui a paru en albums ? Mais sa carrière fut riche, et il a écrit pas mal de BD restées publiées dans des magazines et des revues diverses, certaines remontant à la fin des années 40 dans des revues belges du genre introuvables ; il a aussi écrit de très nombreux articles, nouvelles, livres, etc, et même un roman photo ! ; personnellement, je crois avoir rassemblé (et lu), au fil des années, presque tout ce qu'il a écrit - y compris des éditos, articles et entrefilets, etc., non signés... d'où la difficulté de les retrouver... -, et ça représente un volume sans doute 3 fois supérieur à ce qu'on trouve de lui aujourd'hui en librairie.
Avez-vous aussi vu ses travaux à la télé ? C'est assez énorme, tant dans les séries de fiction (il n'y a pas eu que "Les Chevaliers du ciel") que dans les documentaires ; il était réalisateur de télé pour des documentaires basés sur le récit dense et l'iconographie "béton", dont de fameux "Dossiers noirs" sur FR3, ancêtre de France 3 ; plusieurs sujets, et pas des moindres, traitaient dailleurs d'aviation. J'ai presque tout sous forme de cassette vidéo ( à noter qu'un documentaire télé a été censuré en France et ne se trouve qu'en cassette "sous le manteau" - hélas, celui-là, je cours toujours après...).
Parallèlement à cette quête, je me suis mis, dès la fin de mon adolescence, à l'écriture de scénarios de BD, en commençant par les dessiner. Mais les dessins étaient mauvais, pas mon truc, et je préférais de loin écrire et raconter des histoires. Difficile de cacher que JMC était mon modèle dans ce travail. J'ai passé du temps à analyser ses scénarios, ses dialogues, sa façon de faire ; vint une époque où je m'en suis détaché et je ne considère plus, comme j'ai pu le faire par le passé, que je "fais du Charlier"... D'ailleurs, par certains côtés, mes propres travaux n'ont plus grand chose à voir... (vous connaissez sans doute une de mes séries, Missions Kimono, dont un dossier existe sur AeroPlanete).
De même que de nombreux pilotes avouent sans honte, et même avec fierté, avoir eu le virus de l'aviation en lisant Buck Danny et Tanguy et Laverdure, je considère que jamais je ne serais devenu scénariste (et maintenant éditeur !) sans les séries de JMC. Il est probable que d'autres scénaristes de BD d'aventures aient vécu le même processus.
De mon côté, j'ai eu la chance de rencontrer une fois Charlier. C'était en 1984, à une séance de dédicace. Nous avons parlé... piraterie maritime contemporaine, et pas du tout de BD ! Il préparait un documentaire télévisé sur le sujet - qu'il n'a pas eu le temps de réaliser. Moi-même, j'ai une passion, entre autres, pour la piraterie maritime, sujet sur lequel j'ai écrit quelques articles, et c'est ainsi que les grands esprits se sont rencontrés... J'aurais préféré parler scénario de BD, mais la conversation n'était pas partie sur cette voie...
A noter qu'un de mes articles sur la piraterie maritime contemporaine fut une grande enquête pour Le Point, sur deux numéros, en 1986, et qu'elle fut illustrée, faute d'iconographie suffisante car le sujet ne se prête pas à la prise de photos, par le dessinateur de BD Christian Rossi... qui à l'époque n'était pas encore le dessinateur de Jim Cutlass, une série western de JMC...
[/list]

JYB
Messages : 4159
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » dimanche 31 octobre 2004, 3:38

Et tiens, j'ajoute ce post, juste pour créer le millième message, tout rond, concernant Buck Danny sur AeroPlanete...

Avatar de l’utilisateur
blue angel
Messages : 552
Inscription : dimanche 12 septembre 2004, 12:02
Contact :

En hommage...

Message par blue angel » dimanche 31 octobre 2004, 17:39

Merci JMC... Je tiens à ajouter que c'est grâce à ses scénarios géniaux que j'ai accroché à BDanny car si j'avais commencé par lire un album tel que "Sabotage au Texas" par exemple, je ne sais pas si j'aurais acheté les autres...
Scheiβe ! Raté ! On dirait que celui-ci sait vraiment piloter ! "L'Expert"

HOARAU
Messages : 105
Inscription : samedi 21 décembre 2002, 20:31

Message par HOARAU » mercredi 03 novembre 2004, 21:50

Quand je disais que j'avais à peu près tout lu , je pensais effectivement aux albums !
Cela dit, j'ai aussi beaucoup aimé ce qu'il faisait à la télé.
A part "Les chevaliers du ciel", j'avais vu aussi "La Mer est Grande" , "Les diamants du président","Le fou du désert", ses grandes enquêtes sur le pétrole et l'assassinat de Kennedy. Par contre, je n'ai pas vu "Les dossiers noirs"...
J'ai aussi beaucoup apprécié sa dernière série sur l'espionnage sur fr3; j'ai d'ailleurs encore les k7 vidéos.
Je crois que dans une interview, il avait déclaré travailler sur une série s'intitulant :"Fortunes de mer". En avez-vous entendu parler ?
Une autre petite question à JYB; si vous avez en quelque sorte "décortiqué" sa façon d'écrire, n'avez-vous jamais pensé à écrire la suite des " Oiseaux noirs" ???

JYB
Messages : 4159
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » jeudi 04 novembre 2004, 2:08

Oui, Hoarau, vous avez dû voir pratiquement tout ce que JMC a réalisé à la télévision comme scénariste (je parle de la liste des fictions que vous citez : La mer est grande, etc., hors documentaires).
La fiction Le fou du désert n'en est pas vraiment une, c'est la vie réelle de l'explorateur du Sahara Conrad Killian, à la recherche de pétrole qu'il ne trouva pas. Mais le feuilleton en 4 épisodes que JMC écrivit eut quelques déboires car le scénariste avait vu trop grand en imaginant des scènes d'action en décor naturel (il y avait de quoi faire avec la vie tumultueuse de Killian) ; or ça coûtait cher au producteur et du coup, Charlier dut dans l'urgence remanier son scénario ; c'est pourquoi on assiste, dans l'équivalent d'un ou deux des 4 épisodes, à de longues scènes d'intérieurs où les personnages parlent en évoquant telle ou telle aventure... ce qui coûte évidemment beaucoup moins cher à tourner... D'où frustrations du scénariste d'une part, et du téléspectateur d'autre part, qui attendait autre chose...
La fiction La mer est grande, de son côté, est un peu l'équivalent de Tanguy et Laverdure, mais transposé à la marine nationale. C'était écrit en collaboration avec un officier de marine dont le nom m'échappe au moment où j'écris ces lignes, décédé quelques années après JMC, et qui était à l'époque (début des années 70) responsable du service des relations publiques de la marine (Sirpa-Marine) et, je crois, rédacteur-en-chef de l'hebdomadaire de la marine "Cols Bleus". Le thème : deux jeunes élèves deviennent l'un ingénieur, l'autre officier (le second s'appelle dans le téléfilm Hervé Lanoé, si pas d'erreur, et l'acteur qui l'incarne est Yves-Marie Maurin, frère de Patrick Dewaere - de son vrai nom Maurin ; Yves-Marie Maurin est célèbre car il est la voix française à la télévision de divers acteurs de feuilletons, comme David Hasseloff, qui jouait dans K2000 et joue dans Alerte à Malibu). Les deux personnages de La mer est grande vivent ensemble ou séparément diverses aventures sur et sous la mer. Je vous dis tout ça de mémoire, donc je ne peux pas trop développer, et je n'ai de toute façon pas trop le temps.
Non, je n'ai pas entendu parler du projet de JMC de se lancer dans un documentaire sur les "fortunes de mer" (l'expression "fortunes de mer" signifie dans le milieu les accidents maritimes, et non les fortunes, au sens financier du terme, que pourraient accumuler par exemple des pirates, ou de prospères armateurs). Mais il faut savoir que JMC était depuis toujours un passionné de mer (à preuve toutes ses créations, tous ses écrits, touchant au domaine maritime) ; jeune, il avait envisagé de devenir officier de marine ; il n'est pas étonnant qu'il ait eu des projets télévisuels de ce côté, quel que soit l'angle d'approche : naufrages, disparitions mystérieuses de navires, piraterie... Vous connaissez sans doute sa dernière série en BD, Ron Clarke, mettant en scène, de nos jours, une sorte de détective de la mer chargé, pour le compte des assureurs maritimes Lloyds, de retrouver les navires portés disparus, de faire des enquêtes sur des cargaisons volées, de plonger sur les épaves mystérieuses, etc. Hélas JMC est décédé juste avant de mettre le point final au premier épisode (qui a été quand même édité), et le dessinateur, Jacques Armand, s'est tué dans un accident de moto l'année suivante, en 1990, ce qui mit un terme définitif à cette série intéressante.
Quant à votre dernière question : "No comment" comme disent les British.

Avatar de l’utilisateur
blue angel
Messages : 552
Inscription : dimanche 12 septembre 2004, 12:02
Contact :

Message par blue angel » jeudi 04 novembre 2004, 16:11

Par respect pour JMC, je pense qu'il faudrait mieux laisser cette histoire inachevée. Il avait sans doute une idée très précise de la fin des "Oiseaux Noirs" et n'aurait sûrement pas accepté qu'on le finisse sans son accord. Je trouve ça logique comme attitude...
Scheiβe ! Raté ! On dirait que celui-ci sait vraiment piloter ! "L'Expert"

Avatar de l’utilisateur
blue angel
Messages : 552
Inscription : dimanche 12 septembre 2004, 12:02
Contact :

Biographie

Message par blue angel » jeudi 04 novembre 2004, 16:24

Voici une (petite) biographie de JMC, pour ceux qui veulent en savoir encore plus...

Jean-Michel Charlier est né le 30 octobre 1924 à Liège. Ce grand bonhomme de la BD est également docteur en droit, licencié en lettres et en criminologie, sans oublier ... pilote de ligne.
Jean-Michel Charlier fût également Chevalier de l'Ordre de la Couronne de Belgique et réalisateur à la télévision française, sans oublier bien évidemment toute sa carrière dans la BD. Il a vingt ans lorsqu'il collabore à "Bimbo" où il crée" Jo la Tornade". Il choisit dès lors de se consacrer à la bande dessinée et fait ses débuts dans "Spirou" en 1946 en dessinant des cours de modélisme, d'aviron et de pilotage. Il démarre en 1947 l'écriture et le dessin (des décors et des avions) des "Aventures de Buck Danny" avec Victor Hubinon.
"Nous avions, Victor et moi, démarré Buck Danny et je m'étais cantonné dans les avions et les bateaux parce que c'était les seules choses que je dessinais à peu près potablement. Et tout cela pour des raisons bassement financières ! A l'époque, les planches étaient payées un prix tellement misérable qu'il était impensable de pouvoir vivre en écrivant seulement les textes."
Bientôt, suivant en cela les conseils de Jijé, il ne se consacre plus qu'au scénario. En 1950, la Sabena engage Jean-Michel Charlier comme pilote de ligne. Il reviendra cependant très vite au reportage et à la bande dessinée. Il écrit notamment (toujours avec Hubinon), "Tiger Joe" pour "la Libre Belgique" en 1950 et entame une collaboration avec Albert Uderzo pour qui il crée "Belloy", le chevalier sans armure qui sera publié dans "OK". Jusqu'à la création de "Pilote" en 1959, il publie plusieurs autres séries pour "Spirou" ("Kim Devil" en 1953 pour Gérald Forton, "La Patrouille des Castors" en 1954 pour Mitacq, "Marc Dacier" en 1958 pour Eddy Paape, et, bien plus tard en 1970, "Brice Bolt" pour Puig). Parallèlement à cela, il écrit de nombreux récits de "l'Oncle Paul", et reprend en 1952 les aventures de "Jean Valhardi" dessinées par Paape, puis par Jijé. Devenu directeur artistique de la "World Presse", qui produit "Spirou", Jean-Michel Charlier embauche quelques "débutants" qui iront loin comme Sempe, René Goscinny, Jean Graton, Eddy Paape, Forton, Tacq, ... Survient en 1959, la création du journal "Pilote" dont il est le cofondateur avec René Goscinny et Albert Uderzo. Il crée pour ce nouveau support, et dès le premier numéro, trois nouvelles séries :" Tanguy et Laverdure" dont Uderzo dessinera les huit premiers tomes (la suite sera reprise par Jijé, puis Serres et Al Coutelis), "Barbe Rouge" pour Hubinon (puis Jijé, Lorg, Pellerin et Gaty), et "Jacques Le Gall" pour Mitacq. C'est un véritable succès. Il ne se contentera pas d'animer ces séries, ni la poursuite de celles créées pour "Spirou". En 1961, il lance "Guy Lebleu" avec Poivet. En 1964, la rédaction en chef de "Pilote", maintenant contrôlée par "Dargaud", est confiée à Charlier et Goscinny. C'est la naissance des aventures de "Blueberry" avec lequel il entraîne ses lecteurs sur les pistes poussiéreuses de l'Ouest et avec qui il allait révéler le talent de Jean "Moebius" Giraud. Quittant "Pilote" en 1972, il se tourne vers la télévision et réalise pour FR3 une série de grandes enquêtes consacrées à des affaires contemporaines mystérieuses intitulées "les Dossiers Noirs". Changeant ensuite de chaîne, ces émissions deviendront "Les Grandes Enquêtes de TF1". Parallèlement à ces activités extra BD, il assure deux ans de 1976 à 1978 la rédaction en chef de "Tintin" France. En 1979, il crée la série "Les Gringos" pour Victor de la Fuente. Deux albums verront le jour, les quatre autres, réalisés après sa mort, seront scénarisés par Guy Vidal. Les années 80 sont les années du retour de ses grandes séries. Jean-Michel Charlier donne leur chance à quelques nouveaux dessinateurs qui auront pour tâche d'assurer la relève et la continuité du travail entrepris par les anciens collaborateurs. C'est ainsi que Bergèse reprend "Buck Danny", que Gaty et Pellerin mènent en parallèle deux suites de "Barbe Rouge" et que Patrice Serres puis Coutelis poursuivent "Tanguy et Laverdure". Tandis que, de son côté, Giraud continue, sporadiquement, à dessiner les aventures "normales" de "Blueberry", Charlier décide de confier le récit de la jeunesse du lieutenant au dessinateur néo-zélandais Colin Wilson. La jeunesse du lieutenant Blueberry, à la mort de Charlier, a été confiée au scénariste Corteggiani. Enfin, il ne comptait pas en rester là, et avait débuté dans "l' Echo des Savanes" avec Coutelis, un premier épisode des aventures d'un nouveau personnage, un privé, baptisé "Chuck Dougherty" (L'Ange de la Mort). Il lui restait bien d'autres projets dans ses tiroirs, comme la reprise de Jim Cutlass (un héros "à la Blueberry" qui ne vécut qu'une aventure dessinée par Giraud) par Christian Rossi.
Jean-Michel Charlier, scénariste des plus prolifiques, nous à quitté bien contre notre volonté le 10 juillet 1989. C'est un monument de la BD qui disparaît.
Scheiβe ! Raté ! On dirait que celui-ci sait vraiment piloter ! "L'Expert"

JYB
Messages : 4159
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » jeudi 04 novembre 2004, 17:36

C'est sympa d'avoir placé là cette bio de JMC, écrite manifestement quelque temps après son décès, malheureusement, il y a quelques oublis importants, et aussi quelques erreurs et approximations...
De mémoire : JMC n'a pas collaboré à Bimbo à 20 ans pour y créer Joe La Tornade, ni débuté dans Spirou en 1946, etc.
Il a écrit 26 Oncle Paul, sur environ 2 ans. Est-ce "nombreux" ? (Il y a en a eu au total 2 000 et quelques entre 1951 et les années 80, écrits principalement par Octave Joly). S'il fallait citer une série "nombreuse" de récits authentiques, c'était, sur le modèle des Oncle Paul, Les belles histoires de France, qu'il a écrites pour Pistolin, entre 1956 et 1958 : 73 récits de 4 planches chacun.
Il n'était pas pilote de ligne à la Sabena, mais me semble-t-il copilote de ligne (nuance...). Il n'a pas pu poursuivre cette carrière parce que, je crois, il n'y avait pas de possibilité de promotion au sein de la compagnie, les pilotes commandants de bord étant embauchés parmi les militaires sortant de la Force aérienne belge qui avaient une sorte de priorité ; ça a découragé JMC qui a cessé de piloter à la Sabena).
Je ne saurais trop citer à nouveau, comme je l'ai fait ailleurs sur le forum, le numéro spécial Charlier du fanzine HOP qui a publié sa carrière avec moult détails.

HOARAU
Messages : 105
Inscription : samedi 21 décembre 2002, 20:31

Message par HOARAU » jeudi 04 novembre 2004, 19:13

blue angel a écrit :Par respect pour JMC, je pense qu'il faudrait mieux laisser cette histoire inachevée. Il avait sans doute une idée très précise de la fin des "Oiseaux Noirs" et n'aurait sûrement pas accepté qu'on le finisse sans son accord. Je trouve ça logique comme attitude...
:wink: Salut !
Je ne suis pas d'accord avec Blue Angel, mais on est là pour en discuter , n'est-ce pas ?
Jean-Michel CHARLIER avait sans doute une idée très précise de la fin de cette histoire, mais la chute du Bloc de l'Est l'aurait fait suivre l'actualité. En tant que scénariste plus que chevronné, il aurait fini cette histoire de belle manière !
Mais pourquoi dîtes-vous qu'il n'aurait pas voulu qu'on la finisse sans son accord ?
Au contraire , sans m'avancer, je pense au contraire qu'il aurait voulu que quelqu'un développe cette histoire qui lui tenait à coeur .
Car dans ce cas, que faites-vous des autres scérarii en cours lors de son décès qui ont été terminés par les repreneurs ? Je pense à: "Arizona Love" (Blueberry), "Le Tigre de mer" (Ron Clarke), "Pirates en mer des Indes" (Barbe-Rouge) ?
Ca n'a pas été un manque de respect de terminer ces histoires. Je crois même que la philosophie qui ressort de pratiquement tous ses scénarii, "c'est qu'il fallait coûte que coûte finir la mission..."
Et je crois que finir les albums en cours et poursuivre son oeuvre a été le plus bel hommage que l'on pouvait lui rendre !
De plus, si ses séries n'avaient pas été reprises ou poursuivies, je ne crois pas que l'on parlerait de lui comme sur ce forum 15 ans après son décès.
Je dis cela car quand un auteur décède et que ses personnages meurent avec lui, ils tombent hélas rapidement dans l'oubli aux yeux du grand public (ex: Mitacq , Remacle , Piroton ,Tillieux, pour ne citer qu'eux !
Tintin et Hergé étant des exceptions!
Bye ! :wink:

JYB
Messages : 4159
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » jeudi 04 novembre 2004, 21:49

Ce sont les ayants-droit de Jean-Michel Charlier qui prennent les décisions au sujet des reprises de ses séries, en fonction de divers critères qui peuvent nous échapper car nous n'avons pas tous les éléments en mains. Certaines affaires sont plus compliquées qu'elles n'en ont l'air...

Cela dit, pour en revenir au sujet de la discussion (le 80e anniversaire de la naissance de JMC), et pour en savoir beaucoup plus sur ce grand scénariste, voici quelques sources :

Fanzine HOP n° 44, entièrement consacré à JMC (janvier 1989) (j'en ai parlé assez souvent dans les forums d'AeroPlanete ; le rédacteur en chef Louis Cance s'est appliqué à montrer des images inconnues et à retrouver des tas de données : dates de parution de toutes ses BD, etc. C'est "la" Bible sur JMC, même si elle est n'est complète qu'à 96 ou 97% car publiée six mois avant son décès, et parce qu'on a découvert après coup des BD de lui inconnues ou complètement oubliées).

Revue Les Cahiers de la BD n°35 (1978), consacré à JMC, avec grande interview à la clé (mais numéro introuvable aujourd'hui ; par ailleurs, la bibliographie était largement incomplète et parfois fausse sur certains travaux). Cette revue a par ailleurs publié des numéros consacrés à ses dessinateurs (de Victor Hubinon à Raymond Poïvet en passant par Eddy Paape ; donc en retrouvant, si cela se peut, les numéros en question, on a des compléments intéressants via les témoignages de ces dessinateurs).

Album "Un réacteur sous la plume", éd. Dargaud, 1995 (l'album est intégré dans un des derniers recueils de Tanguy et Laverdure, mais je ne peux le confirmer ; ayant déjà toute la collection des albums unitaires, je n'ai pas acheté l'Intégrale. A signaler que nombre de dessins inédits publiés dans cet album sont en fait "piqués", sans mention d'origine, dans le numéro de HOP cité plus haut et, je le répète, incontournable).

Diverses études ont été publiées sur les séries (Tanguy, Buck Danny, Blueberry, Marc Dacier, etc.), sous forme d'ouvrages ou de numéros spéciaux de fanzines ; j'ai tout ça chez moi, la liste est longue ; parfois, JMC y est interviewé, d'où l'intérêt de prendre connaissance de ces publications).

Il faut aussi lire les introductions des recueils (Tout Buck Danny, La Patrouille des Castors, Intégrales Tanguy et Barbe-Rouge, la série Buck Danny chez Rombaldi...). Par petites touches, on en apprend aussi beaucoup.

Il existe aussi une cassette vidéo qui a l'avantage de montrer JMC (interviewé ou au travail chez lui ou dans son studio de montage télé) ; cette cassette a été produite par le Centre de la BD d'Angoulême. Elle a été formatée et montée comme un documentaire télé, à partir d'une interview dont l'essentiel a, sous forme écrite, servi de trame au numéro de HOP cité plus haut. Cette interview de base a été menée en particulier par un de mes copains, Gilles Ratier, devenu entre-temps le secrétaire général de l'association des critiques de BD.

Des journaux, comme Libération, ont publié naguère de grands articles sur JMC ; j'ai tout ça, mais inutile de citer les articles en question, la liste est trop longue.

Bien sûr, si quelqu'un connaît une autre source importante, qu'il n'hésite pas à la signaler... J'ai cité tout cela de mémoire, à chaud ; je peux en oublier...

Enfin, j'entendais parler de loin en loin de projets de livres sur JMC, au fil des années qui ont suivi son décès. Rien n'est sorti, hélas. Il y a pourtant de quoi faire et de quoi montrer (et même, il y a de quoi remplir deux ou trois tomes, tant sa carrière fut riche et multiforme...). Pratiquement tous les grands auteurs de la BD européenne de la belle époque ont eu leur livre et leur étude (ne parlons pas d'Hergé et de Goscinny, dont on peut trouver une bibliographie importante), alors, pourquoi pas Jean-Michel Charlier...?

JYB
Messages : 4159
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » vendredi 05 novembre 2004, 1:02

HOARAU a écrit :(...) que faites-vous des autres scérarii en cours lors de son décès qui ont été terminés par les repreneurs ? Je pense à: "Arizona Love" (Blueberry), "Le Tigre de mer" (Ron Clarke), "Pirates en mer des Indes" (Barbe-Rouge) ?
Ce que vous évoquez du repreneur du scénario de Ron Clarke après le décès de Jean-Michel Charlier semble induire que vous connaissez son nom ?
Ce que je sais de l'affaire, c'est que JMC aurait écrit toutes les pages du scénario de la seule histoire existante, sauf la dernière puisqu'il est décédé après avoir écrit l'avant-dernière, semble-t-il. Le scénario de la dernière planche aurait été écrit par le dessinateur lui-même, Jacques Armand. Cette dernière planche porte le numéro 45, ce qui est inhabituel chez JMC qui a souvent fait des histoires de 44 planches chez l'éditeur Dupuis (beaucoup de Buck Danny, les Marc Dacier, Patrouille des Castors...), ou des histoires de 46 planches chez Dargaud principalement, ou chez Dupuis encore, mais dans les derniers albums de ses séries. Que l'album Le Tigre de mer (ne serait-ce pas plutôt Le Tigre des mers ?) fasse "seulement" 45 planches, ça peut conduire à considérer que, JMC n'étant plus là, le repreneur du scénario ne savait pas trop comment terminer l'histoire.
Je pense aussi à une chose : l'histoire de Ron Clarke a été prépubliée dans le magazine pour jeunes Okapi, avant d'être éditée en album en 1991 ; le personnage avait été créé à l'instigation de Jean-Claude Forest, responsale BD de ce journal ; Forest (aujourd'hui décédé) étant un scénariste de BD lui aussi (et même un vrai scénariste de BD, l'un des meilleurs et des plus intéressants de sa génération à mon sens), il est imaginable que ce soit lui qui ait terminé l'histoire, anonymement.
Seul Philou pourrait nous éclairer à ce sujet, Jacques Armand étant lui aussi décédé, dans un accident de moto en 1990 comme je l'ai dit par ailleurs.
(Je ne sais pas si c'est le tout récent week-end de la Toussaint qui nous pousse à évoquer tous ces décès... Peut-être faudrait-il parler de choses plus gaies sur ce forum...)
Toujours est-il que pour en revenir à la question première : toutes les histoires en cours écrites par JMC ont bien été pousuivies, après sa disparition, par d'autres scénaristes, sauf Les Oiseaux noirs de Buck Danny...

HOARAU
Messages : 105
Inscription : samedi 21 décembre 2002, 20:31

Message par HOARAU » vendredi 05 novembre 2004, 9:00

Bonjour. :wink:
Je ne trouve pas que ce soit triste de parler de notre auteur favori. Au contraire, quand je parle de lui, je repense à sa bonne humeur, sa sympathie, mais pas à de la tristesse...
Pour en revenir à Ron Clarke, j'ai l'album sous les yeux et le titre est bien "Le tigre de mer". Quant à la personne ayant écrit la dernière page, je n'en connais hélas pas son identité; j'avais lu l'info quelque part...
Vous parliez des différents ouvrages consacrés à Jean-Michel CHARLIER, il ne faudrait pas oublier aussi les formidables émissions tv de Georges GROD, "Les grands maîtres de la bande dessinée" diffusées au début des années 80 consacrées entre-autres à Tanguy, Buck Danny, Blueberry où notre scénariste apparaissait avec ses dessinateurs . Je crois me souvenir que c'est dans l'émission consacrée à Buck que Francis BERGESE a été présenté comme le repreneur de la série.
A quand un DVD consacré à JMC ??? Il y aurait de quoi faire !!!
Quant à un livre , pourquoi ne le faîtes vous pas ???
Vous êtes à mon avis bien placé pour , non ???
A+ :wink:

JYB
Messages : 4159
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » vendredi 05 novembre 2004, 13:41

Ecrire un livre documentaire, quelque soit le sujet, ce n'est pas aussi simple qu'il y paraît. J'en sais quelque chose, ayant écrit un petit paquet d'ouvrages en dehors de la BD. En outre, je n'ai qu'une connaissance indirecte de la vie de Jean-Michel Charlier : presque tout est à base d'interviewes parues dans la presse, d'articles et d'études, ou de témoignages de personnes qui l'ont connu et qui m'ont rapporté des faits. J'ai en outre tout un réseau d'amis, informateurs, passionnés par l'oeuvre de JMC, etc, qui me communiquent de temps en temps des infos : 3 lignes sur lui trouvées dans tel livre, telle référence d'un travail méconnu, tel extrait d'un site Internet où on apprend quelque chose, etc. Les sources sont extrêmement variées ! J'ai donc de la matière... Or, Dieu sait s'il faut se méfier des articles, des retranscriptions d'interviewes où peuvent se glisser des informations pas sûres à 100%, et des témoignages (c'est un peu le principe : "L'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours qui a mangé le facteur").
C'est pourquoi, sur ces forums, j'écris de temps en temps, et peut-être pas assez souvent d'ailleurs : "il me semble que", "je crois que", en avançant telle ou telle information. Heureusement, j'ai quand même une base solide, à savoir toute la production de JMC, BD, articles, livres, télé, avec les dates exactes de parution, noms des collaborateurs/dessinateurs, etc. ; ça c'est inattaquable.
Le mieux à même de donner une information sûre, c'est "Philou" en personne, mais je suppose qu'il est trop occupé pour répondre à nos interrogations nombreuses et, j'ose croire, légitimes (la carrière unique d'un type comme Jean-Michel Charlier ne peut pas laisser ses lecteurs indifférents). Encore que, c'est grâce à moi que Philou a pu se procurer la BD "4 hommes de l'Air et du Cosmos" (voir mon post ailleurs sur le site AeroPlanete, au dossier "Autres BD"), qu'il ne connaissait apparemment pas et dont une relation commune lui a retransmis un jeu de photocopies. Donc, il y a peut-être d'autres travaux de JMC ignorés de sa famille... En tout cas, je dois avoir tout ou presque...
Je vais même vous raconter une anecdote : un jour, j'apprends à la lecture de je ne sais quel journal, que Jean-Michel Charlier aurait écrit pour l'hebdomadaire Le Hérisson dans les années 50 (aujourd'hui disparu, c'est un journal humoristique qui a publié des BD autrefois ; l'histoire de ce journal est particulière et mériterait un long discours, mais c'est hors propos). C'était fort possible que dans son activité tous azimuts, JMC ait travaillé pour Le Hérisson ; certains de ses dessinateurs en ont même été les collaborateurs, alors pourquoi pas lui ? Le hasard a voulu que j'aie moi-même travaillé pour Le Hérisson jusqu'à sa disparition, et le hasard, encore, a voulu que le rédacteur-en-chef, Alain Moreuil, fût un monsieur qui avait connu son journal dès les années 50, et autre coup de chance, qui était réputé avoir une mémoire phénoménale (je l'ai vu à l'oeuvre, c'était impressionnant). Je lui ai donc demandé s'il se souvenait avoir vu des travaux de JMC dans Le Hérisson à une époque. Il a réfléchi deux secondes et m'a dit avec fermeté : "Je peux vous dire que non !". Fermez le ban... (évidemment, je ne demande pas mieux que Philou conteste ceci et apporte la preuve du contraire...).
Oui, concernant les divers travaux parlant de JMC, j'oubliais en effet les émissions de Georges Grod sur les Grands maîtres de la BD ; mais ces émissions n'apportaient pas beaucoup d'informations détaillées ni de révélations fracassantes ; c'était davantage une mise en images de choses connues ; l'intérêt était surtout de voir et d'entendre nos auteurs favoris.
Je me suis rappelé aussi entre-temps un grand article paru dans une revue d'aviation il y a une quinzaine d'années, et que j'ai quelque part dans mes archives, racontant la carrière de pilote professionnel de JMC, avec moult détails (d'après son témoignage) ; ça aussi c'est un morceau de sa vie qui n'est pas connu, qui vaut le détour et qui ferait un bon gros chapitre de plus dans un éventuel livre biographique... Je vais tâcher de retrouver cet article et d'en faire un résumé ici, si ça intéresse quelqu'un.

Avatar de l’utilisateur
Thierry
Messages : 130
Inscription : vendredi 19 mars 2004, 15:48
Localisation : Orléans

Message par Thierry » vendredi 05 novembre 2004, 14:27

JYB,
Merci encore une fois pour toutes ces informations, mais ce fameux "HOP ! N°44", y a t'il encore moyen de se le procurer ?
Dernière modification par Thierry le mardi 09 novembre 2004, 10:58, modifié 1 fois.
Thierry

Répondre