Speedbirds by toga

Avatar de l’utilisateur
Deltafan
Messages : 1289
Inscription : lundi 01 décembre 2003, 22:42

Message par Deltafan » jeudi 26 février 2009, 21:26

Merci pour la réponse Yoyo :wink:

J'ai un peu cherché sur le net, et je viens de voir qu'il est disponible à la FNAC. J'essaierai de le trouver ce week-end. Suis pas sûr de l'acheter, because je pense que la première moitié m'intéressera beaucoup plus que la seconde. Verrai bien.

Avatar de l’utilisateur
firefox
Messages : 212
Inscription : vendredi 04 février 2005, 23:39
Localisation : dijon

Message par firefox » jeudi 26 février 2009, 23:13

j'ai passé ma commande à la fnac le 07/02/09, et à ce jour je n'ai toujours rien reçu.
c'est le grand défaut de la fnac (et d'autres); ils mettent l'album en vente, sans pouvoir assurer la livraison, certainement pour des raisons de gestion des stocks.
finalement, je crois que Yoyo a raison, mieux vaut l'acheter directement sur le site Paquet.
may the force be with you

Avatar de l’utilisateur
Court Bannister
Messages : 26
Inscription : dimanche 20 mai 2007, 11:24
Localisation : Grenoble

Reçu !!!

Message par Court Bannister » vendredi 27 février 2009, 15:09

:D :D :D Je l'ai reçu hier ! je l'avais passé en pré-commande à la Fnac en Janvier pour ... 28,50 euros !

Superbe livre. La première moitié est un régal. Je la préfère à la seconde.

On regrette vraiment de ne pas avoir été là pour assister "en vrai" à ces courses
I'm Winchester, Bailing out ! Emergency!...
Call the Jolly Greens ....

Avatar de l’utilisateur
Deltafan
Messages : 1289
Inscription : lundi 01 décembre 2003, 22:42

Message par Deltafan » dimanche 01 mars 2009, 10:07

Bon, je l'ai cherché hier à la FNAC des Champs-Elysées... Avant de me rendre compte qu'elle ne vendait pas (plus ?) de BD...

Heureusement, dans la même rue, quelques centaines de mètres plus bas, il y avait le Virgin Megastore... Qui lui avait eu la bonne idée d'avoir conservé son rayon BD, très riche d'ailleurs, qui par rapport à la dernière fois où je m'y étais rendu (ça ne nous rajeunit pas) l'a simplement déplacé du sous-sol vers le second étage...

Enfin bref, trouvé la bête 8)

Alors...

Les avions de la seconde partie ne sont que le fruit de l'imagination (seul Colani a "designé" des "choses" de ce genre, qui a ma connaissance n'ont jamais volé...) les avions de la première partie ont tous volé...

Les avions de la seconde partie sont bizarrement compliqués... Les avions de la première partie avaient pour but de faire rimer simplicité et efficacité...

Les avions de la seconde partie seront rapidement oubliés (de toute façon compliqués comme ils le sont, on n'arrive déjà pas à retenir leurs formes juste après ls avoir vu)... Ceux de la première partie font parler d'eux depuis des décennies...

Bon, je l'ai acheté, pour la première partie, comme vous l'aurez deviné.

Difficile de dire lequel, entre les Caudron, dont l'aérodynamisme était tel qu'il arrivait à compenser la faible puissance de ces moteurs ; le Rare Bear, appareil à moteur à piston le plus rapide de l'histoire, et, surtout, le Macchi Castoldi MC-72, titulaire d'un record du monde depuis 1934 (!), est le plus impressionnant.
Et félicitations à Romain pour la qualité de ses prestations pour les parties où il a participé :wink:

Avatar de l’utilisateur
Hood
Messages : 237
Inscription : mardi 27 juillet 2004, 7:47
Localisation : Salon de Provence (13)
Contact :

Message par Hood » dimanche 01 mars 2009, 11:16

Les avions de la première partie avaient pour but de faire rimer simplicité et efficacité...
Pas d'accord avec ça. Peut etre qu'aujourd'hui un S-6 nous apparait simple et "banal", mais à l'époque ces avions faisaient figure d'OVNI, aussi bien au niveau de la configuration que de la puissance installée. Sans oublier que certains, avec leur radiateur de peau par exemple, étaient tout sauf simple

Pour la seconde partie, la question est moins "est-ce que je les verrai voler" que "est-ce que j'ai envie de les voir voler". Pour ma part, oui sans aucun doute
Longue vie aux aviateurs de papier !

Avatar de l’utilisateur
Deltafan
Messages : 1289
Inscription : lundi 01 décembre 2003, 22:42

Message par Deltafan » dimanche 01 mars 2009, 13:13

Bon, ben effectivement nous n'avons pas (du tout) le même avis sur la seconde partie. Je trouve toutes ces circonvolutions bien inutiles, et, à mon avis bien inefficace (ne serait-ce que pour les fins support d'hélices probablement destinées à fournir une énorme puissance et dont on se demande comment les arbres pourront communiquer cette puissance...).

Mais même si l'on regarde certaines des formes ou configurations les plus originales du passé (comme le MC-72, le S-65, le PC-7 ou le Bugatti 100 P, ce dernier n'ayant pu être fini), la recherche aérodynamique les poussaient vers la simplicité des formes (même si elles étaient obtenues au prix d'énormes recherches techniques), ne serait-ce que par rapport à la surface frontale.
Là ou Bernard dessinait des formes d'ailes pour qu'elles puissent coïncider linéairement avec les parties basses du carénage du moteur en W inversé, il n'y avait pas place pour des cirvonvolutions à la Colani.

Ceci dit, si on parle d'autres domaines, comme la Formule 1, on constate effectivement que les véhicules du passé étaient beaucoup plus simples de formes qu'aujourd'hui. Mais il y a dans ce cas la partie réglementation (qui interdit notamment de caréner les roues) et la nécessité de maintenir l'adhérence au sol par différents moyens aérodynamques (becquets), ce dernier aspect n'existant pas pour les avions.
Mais si on parle des véhicules terrestres de record de vitesse (qui n'ont pas besoin de prendre de virages, contrairement aux F-1), la recherche va également vers des formes "simples" (même si elles sont obtenues par d'importantes contraintes techniques)
On peut encore citer les bateaux de course à moteur. Même si la forme a énormément changé (on est passé de monocoques à des catamarans) il n'y a pas eu d'apparitions de circonvolutions aéroydynamiques.

Mais bon, des goûts et des couleurs... Tant mieux pour les auteurs si d'autres ont apprécié cette seconde partie :wink:

Avatar de l’utilisateur
lodjfe
Messages : 81
Inscription : mardi 10 avril 2007, 12:42
Localisation : Muret

SPPEDBIRD

Message par lodjfe » jeudi 05 mars 2009, 21:08

j'avoue aussi avoir ete un peu deçu par la deuxieme partie qui ressemble plus à un délire de dessinateurs automobiles que d'ingenieurs aeronautiques meme si l'aspect visuel est assez joli. effectivement, j'ai un peu de mal a sentir ces beaux dessins devenir des vrais avions volants. la premiere partie est assez reussie au niveau crayon meme si techniquement j'aurais apprecie plus de details sur certains aspects comme le refroidissement de ces enormes moteurs, deviner un epu de cockpit avoir une ou deux anecdotes de pilotes de l'epoque.

a quand une suite plus fouillee plus mature. j'aime bien le fait d'aasocier voiture de record et avions peut etre une idee a creuser

Avatar de l’utilisateur
firefox
Messages : 212
Inscription : vendredi 04 février 2005, 23:39
Localisation : dijon

Re: SPPEDBIRD

Message par firefox » dimanche 08 mars 2009, 20:46

lodjfe a écrit :j'aurais apprécié plus de détails sur certains aspects comme le refroidissement de ces énormes moteurs, deviner un peu de cockpit avoir une ou deux anecdotes de pilotes de l'époque.
à quand une suite plus fouillée plus mature.
l'album est (enfin) arrivé la semaine dernière; je vous laisse faire le calcul pour connaître la rapidité d'envoi, si vous commandez chez la F..C...

J'ai repris ce qu'avait déjà écrit Lodjfe, car il résume mon opinion, à ce détail près que, si je ne comprends pas la présence de cette "deuxième partie" dans ce genre de livre, je dois avouer que les dessins recèlent une certaine beauté, du point de vue purement esthétique. Mais ça s'arrête là.
Faire cohabiter avions et voitures, ne m'a pas gêné, vu que ce n'était pas systématique.
Je me suis dit qu'une ou deux photos seraient les bienvenues, mais j'imagine qu'elles doivent être rares et, peut être, pas de bonne qualité.
Moi qui ne connaissait pas grand chose à cette époque des courses des années 20-30, j'ai apprécié découvrir ces "bêtes de course", et particulièrement le Bugatti 100P. D'où une certaine frustration, quand on pense que cette "deuxième partie" aurait pu être utilisée pour étoffer la "première".
Bref, vu le prix, je suis resté sur ma faim, malgré la qualité de la partie aéro.
may the force be with you

Avatar de l’utilisateur
Hood
Messages : 237
Inscription : mardi 27 juillet 2004, 7:47
Localisation : Salon de Provence (13)
Contact :

Message par Hood » lundi 09 mars 2009, 20:21

je ne comprends pas la présence de cette "deuxième partie" dans ce genre de livre,
Honnêtement j'ai du mal à comprendre ce genre de remarque. Il s'agit d'un livre de dessinateurs, pas d'historiens, ni d'ingénieurs et il faut le prendre comme tel.
Longue vie aux aviateurs de papier !

Avatar de l’utilisateur
yoyo
Messages : 315
Inscription : vendredi 12 octobre 2007, 22:04

Message par yoyo » mardi 10 mars 2009, 18:23

Hood a écrit :
je ne comprends pas la présence de cette "deuxième partie" dans ce genre de livre,
Honnêtement j'ai du mal à comprendre ce genre de remarque. Il s'agit d'un livre de dessinateurs, pas d'historiens, ni d'ingénieurs et il faut le prendre comme tel.
+1, pour moi, la 2e partie est un pur moment de plaisir (egoisite?) de la part d'un designer qui a laissé libre court a son imagination et qui s'est franchement fait plaisir. Non?

Avatar de l’utilisateur
Hood
Messages : 237
Inscription : mardi 27 juillet 2004, 7:47
Localisation : Salon de Provence (13)
Contact :

Message par Hood » mardi 10 mars 2009, 20:05

Laurent me demande de faire suivre un message, a priori il a des soucis avec son compte pour se connecter à Aeroplanete. Le voici :
Bonjour à tous

Ce livre est un "first shoot" et il va permettre d'ajuster beaucoup de chose pour la suite.
(format, mise en page, quel type de dessin pour quel taille, rythme général)
Je n'ai pas participé directement à la partie futuriste mais les avis que l'on rencontre ici est la sont très intéressants

le livre a été imaginé en 2 parties l'une ou je me suis occupé de dessiner des machines de courses historiques et l'autre ou des amis ont laissé libre cours à leur imagination.

Pour la première partie, l'idée était de regrouper les dessins du blog puis de les étoffer afin d'obtenir des planches
pour chaque appareils ponctuées de crayonnés plus poussés.
l'intention est plus de traduire le mouvement et la puissance de ces machines à travers des crayonnés énergiques et " lâchés " que d'avoir des profils surdétaillés ou bien encore
un triple schéma expliquant pourquoi la vis du radiateur est "3 cm plus haute sur la version de 1924"...
J'exagère à l'extrême mais ce n'est pas l'objectif de ce livre.
J'ai longtemps cherché en aviation "artistique" autre chose que ces profils surdétaillés jusqu'au rivet et hyperstatique desquels il ne se
dégage finalement que très peu d'émotion....
Si d'une certaine façon ces dessins sont nécessaires quand la photographie technique est absente il est rare de voir des profils ou de façon plus général des illustrations
aéronautiques alliant détails et énergie, mouvement et émotion. (voir Turner et plus récemment Romain Hugault qui arrive à cette alchimie)
Dans ce livre aucune intention de faire du détail au millimètre, juste l'envie de capturer un peu de l'esprit de cette période et l'âme de ces machines.
Néanmoins avec le temps je détail un peu plus et sur le blog, le dernier appareil en ligne (Precious Metal) montre clairement l'évolution et la direction que je prend à ce sujet.


Pour la seconde partie
Le public visés est plus celui qui apprécie simplement les machines volantes et les "concept-ship" sans partir systématiquement dans l'analyse de faisabilité ou chercher à démontrer que ça ne marchera jamais.......
Ceci dit, nous avons été contacté par un groupe de maquettiste qui vont se servir de certains dessins pour faire des modèles radio télécommandés.
Du coup tant pis si nous ne sommes pas employé secrètement par la NASA pour devenir ingénieur en chef des futurs projets hautes vitesses ;-))
L'inévitable remarque lorsque l'on dessine des avions "imaginaire" c'est trop souvent la comparaison et l'attente d'un travail que fournirait un ingénieur aéronautique.
Sans oublier (et c'est un peu normal) que chacun y va de son avis de grand expert ;-))) (...... l'hélice va toucher l'eau....... la surface alaire semble insuffisante....)

Soyons réaliste, cette partie n'a aucune prétention technique. Nous ne sommes pas ingénieur aéronautique et je pense sincèrement
qu'un professionnel du milieu l'aura compris dès la première page et le consulter entant que tel.
Il suffit juste de prendre un peu de recul afin de ne pas attendre plus que cette partie offre: une récréation visuelle TOTALEMENT gratuite.

il y a beaucoup de choses à retenir pour le prochain ouvrage et tant mieux! .....c'est plutôt un bon début .
en espérant que vous ne regrettiez pas votre achat.

The Speed Merchant
Longue vie aux aviateurs de papier !

alain-marc
Messages : 27
Inscription : mardi 03 novembre 2009, 10:00

Speedbirds

Message par alain-marc » mardi 03 novembre 2009, 10:25

Bjr,

je trouve le livre speedbirds particulièrement réussi.

Je préfère la première partie car j'adore les avions des années 30, et tout particulièrement ceux de la coupe Schneider.
Mais néanmoins je trouve la deuxième partie tout a fait réussie, ces avions de science-fictions étant bien imaginés et de très beaux objets désign !
(il faudrait les faire réaliser en maquettes résine, ils pourraient avoir un certain succès )

En finalité, je trouve ce livre assez exceptionnel, un peu élitiste peut être mais d'une grande beauté, que ce soit au niveau format à l'italienne, qualité du "toucher" de la couverture, et bien sur contenu !
:-)
A-M

alain-marc
Messages : 27
Inscription : mardi 03 novembre 2009, 10:00

Speedbirds suite...

Message par alain-marc » mardi 03 novembre 2009, 10:26

Je suis très heureux de comprendre qu'un autre livre suivra un jour !
:D
A-M

Répondre