LE RESEAU MIRABELLE – OPERATION BOOMERANG – éditions JUNGLE

Ce forum contiendra les discussions sur toutes vos lectures NON aéro
Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1082
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

LE RESEAU MIRABELLE – OPERATION BOOMERANG – éditions JUNGLE

Message par Pierre Droudrou » vendredi 06 octobre 2017, 19:02

LE RESEAU MIRABELLE – OPERATION BOOMERANG – éditions JUNGLE

Image

Pourquoi pas, si vous en avez vraiment envie…

Deux personnages plus doués pour commettre des catastrophes que pour en éviter, ont monté « Le réseau Mirabelle », un réseau de résistance pour lutter contre l’envahisseur teuton. Mais pour l instant ils ne sont que deux, jusqu’au jour où à cause d une nouvelle maladresse ils vont se retrouver embringués avec un commando spécialisé dans l’extermination de masse pour aller buter Hitler. La région lyonnaise va connaître bien des tourments et l’emmerdeur nazi va servir de cible à cette petite équipe fort hétéroclite, mais très efficace quand il s’agit de donner l’absolution ! Un zeste des 12 salopards une pincée d Inglorious Basterds, une cuillère de La septième compagnie et une louche du duo Loirat et Chanoinat, ça va chier chez les verts de gris !!!!

En 1971 est sorti en librairie un roman intitulé Furioso écrit par Voldemar Lestienne dont je serais bien en peine aujourd’hui de définir précisément le genre. Pour simplifier, disons que ce serait un récit parodique, une sorte de pastiche des 3 + 1 mousquetaires d’Alexandre Dumas, le Victor Hugo du roman historique, dont l’action se déroulait à Londres pendant la seconde guerre mondiale et dans la France occupée. Le film « les 12 salopards » étant sorti en 1967, je ne serais pas surpris que Voldemar Lestienne y ait puisé une part de son inspiration pour définir l’action guerrière de son roman dans lequel on retrouve certaines scènes sanguinolentes scabreuses destinées à complaire à un certain public de caractère populiste…

A cette même époque, grand lecteur, j’étais membre assidu du Club du Grand Livre du Mois, Furioso avait joui d’un important battage publicitaire, et comme j’étais âgé de 27 ans, doué d’une certaine faconde j’en avais fait l’acquisition d’autant qu’il mettait en scène, entre autres la figure du général De Gaulle. Depuis, 46 ans se sont écoulés et les studios Hollywoodiens ont produit d’autres films de guerre, des machines parodiques dans lesquelles Quentin Tarantino s’est illustré avec un titre devenu non moins célèbre « Inglorious basterds » qui, pour certaines scènes d’action, semblerait avoir copieusement inspiré l’imagination des auteurs de cette BD.

https://www.babelio.com/livres/Lestienne-Furioso/113320

si vous êtes amateur de caricatures, vous ne serez pas déçu, aux côtés du général De Gaulle et Winston Churchill, vous retrouverez une pléiade de vedettes du cinéma, dont Jess Hahn acteur Allemand oublié qu’on retrouvait dans les films des années 50, Jean Lefèvre, Bourvil, John Wayne, Lee Marvin, Charles Bronson, Sean Connery, Lee Van Cleef, Clint Eastwood, Christoph Waltz, Hardy Kruger et d’autres visages dont le nom m’échappe.

Dire que tout ce joli monde a été correctement exploité, j’en doute car même avec un scénario aussi simpliste, il y avait matière à faire mieux compte tenu de la richesse en gueules du cinéma français et en n’oubliant pas d’intégrer la gens féminine…

En refermant l’album, c’est très pauvre, on est très loin du cinéma et des bons mots de Michel Audiard. Michel Audiard dont des caricatures de séquences anthologiques de ses films ont dû être un élément déclencheur à la créativité de nos deux auteurs…

Image

Image

Image
Jusqu'ici, tout va bien !

Répondre