JEROME K. JEROME BLOCHE - LE COUTEAU DANS L'ARBRE

Ce forum contiendra les discussions sur toutes vos lectures NON aéro
Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1076
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

JEROME K. JEROME BLOCHE - LE COUTEAU DANS L'ARBRE

Message par Pierre Droudrou » samedi 09 décembre 2017, 17:43

Image

Le postulat
Collège Saint-Winoc, un soir de pluie. La petite Charlotte Demeester n'est pas rentrée chez elle. Son père, qui est aussi le patron de l'oncle de Jérôme Bloche, est à fleur de peau : alors que l'enfant avait été déposée par sa mère à l'école, elle ne s'est pas présentée aux cours. Fugue ? Enlèvement ? Les gendarmes restent bredouilles. Dépêché par son oncle la veille de ses vacances, Jérôme Bloche ne peut pourtant pas refuser cette nouvelle enquête. En compagnie de Babette, il se rend sur les lieux de la disparition afin d'y mener ses investigations, quitte à lever certains lièvres savamment dissimulés. "Famille, je vous aime", dit-on...

Alain Dodier
Né à Dunkerque le 2 mai 1955, Alain Dodier ne garde aucun souvenir d'une époque où la bande dessinée n'aurait rien représenté pour lui. Tout petit déjà, il s'entraîne à reproduire les personnages du JOURNAL DE MICKEY, avant d'avoir accès à une bibliothèque bourrée de bandes dessinées où il passe des journées à tout dévorer. Ses meilleurs copains s'appellent alors Gaston ou Lucky Luke. Très vite, il soumet tout à sa passion. À six mois du bac, il abandonne le lycée et profite des quelques semaines qui le séparent de l'examen pour dessiner intensivement ! Il ne sera pas bachelier, mais auteur de bande dessinée. Ses premières planches paraissent dans le fanzine FALATOFF en 1973, puis dans la "Carte Blanche" de SPIROU. Pour vivre, il devient facteur auxiliaire : il faut se lever tôt, mais ça laisse du temps pour dessiner. C'est dans PISTIL, magazine écologiste, qu'il débute comme professionnel avec des gags animaliers ("Marty et Titine") et une série policière ("Janotus, agent spécial"). Son association avec Makyo ― un presque voisin ― donne naissance à deux séries : le fantaisiste "Gully" et, dans un registre plus réaliste, "Jérôme K. Jérôme Bloche" en 1982. Serge Le Tendre se joint à eux pour conter les premières aventures de ce dernier. Une fois l'univers de Jérôme bien en main, Dodier devient auteur complet d'une série dont le personnage ressemble de plus en plus à son père spirituel. Ils font chaque jour leur footing sur la même plage de Malo-les-Bains ! Dodier est un admirateur d'Humphrey Bogart et de Robert Mitchum, Jérôme exerce donc la profession de détective privé. Engoncé dans un vieil imperméable, coiffé de l'indispensable feutre, il tente, tant que faire se peut, de résoudre des énigmes toujours passablement embrouillées. Circulant sur un solex, cet amateur de café au lait et de tartines beurrées souffre d'une distraction rare et n'offre que de lointains rapports avec ses illustres prédécesseurs. Heureusement, Babette, sa fiancée, veille. Cette énergique jeune fille joue les anges gardiens auprès du lunaire Jérôme. À l'opposé des "Supermen" de l'investigation, Jérôme K. Jérôme Bloche pratique un humour tendre et n'aspire qu'à la tranquillité : le comble pour un privé.

Troisième album que je lis – mon ressenti :
Natif de la région Nord – Pas de Calais j’y ai vécu de 1944 à 1985 et connais donc bien une population que j’ai côtoyée familialement et professionnellement de par mes fonctions de cadre d’entreprise et c’est cette ambiance que je retrouve dans les pages dessinées et scénarisées par Alain Dodier et peut-être plus encore dans cette histoire où la famille est mêlée de très près à l’enquête confiée à Jérôme K. Jérôme : fait divers que l’on retrouve dans les séries télé « Mongeville » et « Magellan ».

Le dessin à la limite du réalisme et de la caricature est très simple dans les personnages et les lieux qu’il décrit – sans effet de style il convient bien aux histoires mises en scène.

2 personnages importants marquent la série savoir « Babette » la copine de Jérôme K. Jérôme et récemment un énorme « chien montagne des pyrénées » aux longs poils blancs ( non ! ce n’est pas Jean Lassalle…) mon ex-belle-famille avait une bestiole de cette taille plutôt encombrante

Image

« Vonia ! Coucher ! Va sur ton tapis ! ». (çà c'est moi !) Pensez l’évolution de la petite bête

Image

Autre caractéristique sympa du personnage qui pour ses déplacements utilise un antique Vélo solex

Image

Certes vous n’éprouverez pas les grands frissons du suspens mais l’ensemble est sympa.
Jusqu'ici, tout va bien !

Répondre