THE LION WOMAN

Ce forum contiendra les discussions sur toutes vos séances audiovisuelles
Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1184
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

THE LION WOMAN

Message par Pierre Droudrou » vendredi 31 janvier 2020, 11:52

SYNOPSIS
Eva Arctander, orpheline de mère à la naissance, mène une vie bien particulière dans une petite ville de Norvège.
Née pas comme les autres, Eva souffre d’un syndrome rarissime : l’hirsutisme.
Image
Son père, épouvanté par l’apparence de son enfant et effrayé du regard que pourrait lui porter le monde extérieur, la tient enfermée à la maison, où elle grandira dans une solitude peuplée de livres, mais Eva pourra compter sur la bienveillance de sa nourrice Hannah.
Malgré son apparence différente, Eva veut vivre comme les autres. Elle décidera de mener sa vie comme bon lui semble, et vivra une existence extraordinaire.

Image
voilà très certainement le film le plus extraordinaire que le hasard (qui fait bien les choses) m'a permis de découvrir un dimanche de cette fin d'année 2019 sur la chaîne ARTE à tel point que j'ai tenu à faire l'acquisition du DVD .
mon reproche à ce DVD est l'absence de suppléments permettant d'élargir le cadre de ce très beau film !...
certes ce film sort tout à fait du cadre d'AEROPLANETE mais son originalité et son aspect émouvant en tant que tranches de vie me poussent à vous en recommander la vision.
The Lion Woman est un bon film, adapté du roman éponyme d’Erik Fosnes Hansen, édité en France par les éditions Gallimard.

J'ai ici fait un copier/coller d'une critique découverte sur Internet critique absolument parfaite dans la présentation du film que je ne saurai faire mieux. (ne soyez pas surpris si j'incrémente ce message d'autres documents. et rapporte un moment particulier du film (instant qui a beaucoup touché ma sensibilité)...

En Norvège, au début du siècle précédent, une petite fille née atteinte d’hirsutisme, une maladie très rare entraînant une pousse des poils sur l’intégralité du corps et qui ne peut être soignée.

Son père chef de gare engage une nourrice pour s’occuper d’elle et la soustrait des regards alors qu’en grandissant l’enfant développe de grands dons de mathématicienne.
Image

L’histoire retrace une partie de la vie de l’héroïne, de son enfance à son âge adulte. Il est dommage que le dernier quart d’heure s’accélère vraiment après un tempo assez lent pour proposer en quelques minutes des évènements arrivant sur plusieurs années. Cela donne d’ailleurs une grande envie de lire le livre afin de découvrir si cette partie, vraiment passionnante, est plus détaillée.

Le film de Vibeke Idsøe reconstitue très bien le siècle précédent et apporte une ambiance particulière au long métrage. Une période dans laquelle les personnes différentes étaient souvent considérées comme des monstres, même si elle n’était "que" très grandes, petites, ou grosses.

A ce titre, choix personnel de vie, Eva rejoindra un cirque ambulant présentant des êtres dotés d'une morphologie particulière , mais qu'elle quittera très vite pour assumer son destin...
Image

L’œuvre est un hymne à la tolérance et la relation très belle entre l’enfant et celle qui l’élève, et se bat pour qu’elle ait une vie normale, est délicatement brossée.
Image

Le long métrage s’appuie d’ailleurs sur un trio d’acteur très bon, avec Rolf Lassgård vraiment touchant en homme élevant seul sa fille, Kjersti Tveterås sympathique en nounou au grand cœur et la jeune Mathilde Thomine Storm superbe en adolescente coincée dans un corps dénigré à l’extérieur de sa cellule familiale.

La photographie de Dan Laustsen est fort agréable et permet d’avoir quelques scènes superbes, dont certaines d’une belle imagination comme celle des escargots.

Quant aux effets spéciaux, il n’est pas étonnant qu’ils aient été nommés pour deux récompenses dans les catégories techniques aux Amanda Awards (Césars norvégiens) tant ces derniers sont remarquablement fait. On croit complètement à cette apparence léonine gardant une véritable grâce et une grande beauté dans son étrangeté.

The Lion Woman est un film vraiment touchant et intelligent, présentant une jeune fille à la volonté d’acier et au destin bien compliqué à assumer. Avec une réalisation plaisante, des acteurs convaincants, des effets spéciaux superbes et une histoire d’une grande humanité, c’est à une belle rencontre à laquelle le spectateur est convié. Un rendez-vous empreint de tolérance, d’amour et de petites joies faisant chaud au cœur.
outre sa joliesse Eva fera montre d'une intelligence remarquable au niveau des maths
Image
qui nous renvoie et rappelle celles des figures de l'ombre
Image
Émouvant et intéressant. (moi j'ajoute génial)
un des instants de ce film qui m'a le plus marqué :
le père et la fille se rendent à Copenhague où se tient un congrès "scientifique" fait de vieux crétins qui se croient faire avancer la science par leurs âneries
Image
Image
en pleine nuit un de ces vieux crétins viendra palper le corps d'Eva pour vérifier on ne sait quoi véritable viol "légalisé" pendant ces instants aucune parole aucun mot mais le regard d'Eva laisse bien transparaître la peur (image hallucinante) à laquelle répondra son père le lendemain en rentrant au pays avec sa fille à quelles imbécilités devions nous être soumis il y a deux siècles au nom d'une science gérée par de vieux cons imbus d'eux-mêmes et de leur sommité inculte
Image
:pouce: :clap: :clap: :clap: :paix: :pouce: :pouce: :pouce:
Jusqu'ici, tout va bien !

Répondre