Trois peplums

Ce forum contiendra les discussions sur toutes vos séances audiovisuelles
Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1298
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

Trois peplums

Message par Pierre Droudrou »

avec les fêtes de Pâques et comme je le fais régulièrement avant toutes les fêtes religieuses en tant que Chrétien (non pratiquant) j'ai voulu me faire ma veillée pascale et la prolonger en revoyant
la tunique - the robe premier grand film de l'histoire du cinéma à avoir été réalisé au format Cinémascope 2.55
suivi de Salomon et la Reine de Sabadont je connaissais partiellement la dernière scène à grand spectacle où Salomon ordonne à ses maigres troupes de retourner les boucliers de cuivre face au soleil et qui vont éblouir les osts adverses lancés dans une charge épique qui les précipitera dans un ravin en une chute mortelle sonnant leur défaite .
j'ai prolongé plus tard cette veillée en revoyant après lecture d'un article qui m'a quelque peu titillé David and Bathsheba
je vais donc revenir sur ces 3 films afin de permettre à tout un chacun de les mieux situer.
la tunique réalisé en 1953 est le premier film à avoir bénéficié du nouveau format Cinémascope
Image
Grâce à un objectif déformant (anamorphose), l'image est comprimée dans le sens horizontal lors de la prise de vue sur film classique ; à la projection, elle est étirée dans les mêmes proportions, ce qui permet de retrouver une image panoramique.
Le dispositif optique est basé sur celui de l'Hypergonar, inventé en 1926 par le Français Henri Chrétien. Il s'agit principalement d'une lentille cylindrique placée devant l'objectif primaire, sphérique.
Ce n'est qu'en 1953 que la 20th Century Fox conclut un accord avec l'inventeur du procédé, Henri Chrétien et présenta la même année le premier film en CinemaScope La Tunique (The Robe) d'Henry Koster.
Il n'était que logique que le procédé inventé par le professeur Chrétien fut réservé à la tunique qui nous évoque la crucifixion du Christ
Image
pour moi qui avais 9 ans à la sortie du film c'était un choc visuel que de découvrir ces images sur un écran qui tenait toute la largeur de la salle loin des formats classiques 1.33 et 1.37
L'Histoire qui nous est rapportée par les saintes écritures veut qu'à l'issue de sa crucifixion la tunique du Christ ait été jouée aux dés par les troupes romaines qui l'avaient crucifié au pied de la croix.
Elle est le cheminement d'un tribun romain, Marcellus Gallio,envoyé en Palestine par Caligula (petites bottes) pour avoir déplu à l'empereur et qui prendra conscience au pied de la croix du geste ignoble qu'il a commis au nom de l'empire et attribuera au vêtement un pouvoir maléfique qu'il n'a pas .
Image
rentré dans un état de folie pour rendre compte des évènements à Tibère ce dernier le renverra en Palestine afin de récupérer et détruire la Tunique avant qu'elle ne constitue pour Rome un réel danger.
Il retrouvera la Tunique - surmontera ses délires grâce à l'aide de Demetrius son ancien serviteur
Image
rencontrera Saint Pierre en même temps qu'il découvrira la première communauté chrétienne de Cana avant de se convertir lui-même à la nouvelle religion naissante
Image
avant de rentrer à Rome et déclarer à Caligula devant les notables romains sa foi nouvelle
Image
être condamné à mort et devenir avec Diana sa fiancée les premiers martyrs de la foi
Image
Image
C'est un très grand film très bien fait dans sa conception et son cheminement que j'aime à revoir pour son interprétation et les nombreux détails qui le parsèment surtout la transformation et le cheminement de Marcellus.
Outre la rencontre avec Pierre J'en retiens deux scènes épiques La crucifixion d'une part et un combat au glaive dont l'issue marquera le destin du village de Cana respectant le commandement Tu ne tueras point
:pouce: :clap: :clap: :clap:
SALOMON ET LA REINE DE SABA
Image
Salomon et la Reine de Saba (titre original : Solomon and Sheba) est un film américain réalisé par King Vidor et sorti en 1959.
Vers -1000, David, âgé de 70 ans, roi de la Terre d'Israël, doit passer le pouvoir à l’un de ses fils : le prince Adonias est un grand chef de guerre et le prince Salomon est un homme sage et pacifique. David fait un rêve où Dieu lui dit que son royaume sera plus prospère et heureux par la paix que par la guerre. Il désigne donc Salomon comme son successeur.
Salomon doit alors régner tout en résistant contre son puissant voisin le pharaon d’Égypte Siamon qui veut l’anéantir. De plus, son demi-frère aîné Adonias veut le tuer pour récupérer le trône malgré les dernières volontés de leur père David, et la très belle reine de Saba (royaume situé quelque part entre le Yémen et l’Éthiopie), complice du Pharaon d’Égypte, lui rend visite avec l’intention de le séduire afin de trouver ses points faibles et le détruire. Mais les deux puissants et séduisants souverains tombent amoureux l’un de l’autre. La reine de Saba, conquise par la sagesse de Salomon, désire finalement se convertir avec son peuple à son Dieu...
Jusqu'ici, tout va bien !
Répondre