Double 7

Pour toutes les discussions sur les autres BDs aéronautiques...
Avatar de l’utilisateur
Deltafan
Messages : 1356
Inscription : lundi 01 décembre 2003, 22:42

Double 7

Message par Deltafan » jeudi 11 octobre 2018, 13:04

Un album de chez Dargaud, ayant pour héros un pilote russe de I-16 pendant la guerre d'Espagne. Sortie le 26 octobre :

http://www.dargaud.com/bd/Double-7

Image

Avatar de l’utilisateur
vautour2b
Messages : 248
Inscription : vendredi 23 février 2007, 18:08
Localisation : Gif sur Yvette (91), France

Re: Double 7

Message par vautour2b » dimanche 28 octobre 2018, 16:11

Lu et apprécier... cette répond à ce que j'espérai par rapport à la preview du magazine "casemate" - par son absence de manichéisme sur les deux camps, mais aussi - et avant tout - parce-que c'est une belle histoire :) ... j'ai bien quelque réserves ...Certaines scènes sont un peu trop bavardes... Certains personnages de la bd accuse Léon Blum de rien faire pour aider la République Espagnole... ce qui est faux (*).
Autre erreur : Les chasseurs Polikarkov I-16 de la bd (les avions piloté par le héros & ses amis) sont dessinés comme des versions I-16 Type 10 (cockpit découvert, carénages de mitrailleuses de capot protubérantes et collimateur à réflexion PAK-1), ce qui est anachronique vu que l'histoire est censée se passer "à la fin de 1936" et que les premiers "Type-10" ne sont arrivé en Espagne que en 1938. En 1936 c'était encore la version I16 Type-5 (cockpit à verrière coulissante, carénages de mitrailleuses non-protubérants et viseur tubulaire OP-1), il y a aussi la grosse boulette du bombardier Heinkel He-111 au nez entièrement vitré englobant les postes du pilote et du bombardier, une version n'existait pas encore à l'époque... autre erreur les avions qui mitraillent parfois leurs cibles d'un peu trop près et négligent le tir en déflexion... Par contre, bien vue pour les Junker Ju-52, escorter par des Heinkel He-51, bombardant Madrid en 1936... c'est les bons avions dans la bonne période :pouce:

les avions sont dans l'ensemble bien dessinés - nonobstant le problème des versions non conformes pour certains, l'oublie de la "corbeille" du mitrailleur ventral du Ju-52 de bombardement et les Junker Ju-87B aux proportions un peu hésitant. J'ai aussi apprécié les "baroques" automitrailleuses artisanales de la CNT et la Citroën Traction 7 Roadster du pilote français , elles aussi bien reproduites.
J'ai trouvé les villes, villages, paysages et personnages d'époque convaincants et joliment dessinés avec de belles couleurs. Quant à l'histoire, elle m'a vraiment emballé : le couple de héros est attachant, tout comme leurs amis...et même les pires crapules sont intéressantes.

il n'y a que la scène finale du musée auquel j'ai pas accroché... Tant qu'à faire une scène ironique d'après-guerre, j'aurais préféré que Yann et Julliard nous représentent la visite que De Gaule avait faite à Franco en 1970 pour lui lécher les bottes... cela aurait eu le mérite de rééquilibrer les choses après les diatribes(excessives) contre Léon Blum, contenu dans la bd (après tout, contrairement à De Gaulle, Blum n'a ni flagorné, ni fournit des armes à des dictateurs d’extrême droite)

_____________________________________________________________________________________________________

(*) La France du Front Populaire leur avait également fourni des avions en 1936, sur décision de Léon Blum et à l'instigation de son ministre de l'air Pierre Cot. Cela n'a hélas pas duré à cause des pressions des partis de droites et du gouvernement Britannique.
Matériels livrés : une vingtaine de chasseurs Dewoitine D.371 et D.372 ; une quinzaine de D.501 et D.510 ; une vingtaine de bombardiers Potez 540, 542 & 544 (ceux de l'escadrille d'André Malraux - voir le film "L'Espoir" et les p.126, 162, 163 et 164 de la version 'strip' [format 'italien'] de la bd) ; trois prototypes Breguet (le bombardier Breguet 460 "Vultur" et les avions de transports Breguet 470 T "Fulgur" et Breguet-Wibaut 670 T) et, peut-être, d'autre avions d'ont j'ignore les modèles et les quantités...(pour l'armement terrestre, j'ignore s'il y en a eux de livré par le Front-Populaire).
Ne pas oublié aussi qu'une partie des livraison d'armements Russe transiterons par le territoire Français avec la bienveillance discrète de Blum et Cot - d’ailleurs, dans le courrier des lecteur du 'Casemate' n°118, notre ami "JYB" révèle qu'une compagnie maritime, crée à l'instigation du PCF et de l'internationale Communiste, "France Navigation", a transporté des quantités phénoménales d'armes entre l'URSS et l'Espagne. Ce n'est qu'à la chute du Front-Populaire que la France deviendra hostile au camp républicain.

Répondre