Team Rafale 4 "traque en Afghanistan"

Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1190
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

Message par Pierre Droudrou » jeudi 10 juin 2010, 16:07

Tudieu je vais immédiatement sur Amazon d'autant qu'en plus j'y suis testeur !
Jusqu'ici, tout va bien !

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Message par Raymond » vendredi 11 juin 2010, 9:10

mumuth a écrit :Merci beaucoup pour ce retour, je vous avoue franchement qu'en se moment, je suis sur les dents à attendre d'éventuels retours sur cet album. J'ai vu une bonne critique sur amazon et maintenant la tienne, c'est très motivant pour la suite. Cela ne veux pas dire que je n'accepte pas les critiques négatives (voir même les pinaillages ^^ ), bien au contraire (du moment qu'il y ai de temps en temps des compliments pour équilibrer) !
Bonjour Mumuth !

Moi aussi je viens de lire "traque en Afganisthan" et je vais ici t'en donner mon avis :

Le bon coté d'abord :

Un festival d'images d'engins volants comme j'aime, superbement dessiné ! :D
A part ça, de belles vues du Rafale et du C135 surtout dans cette séquence de ravitaillement .
J'ai regretté qu'on ne voit pas plus les Mig 29, mais dessinateur moi meme, je n'en ai jamais assez.
Un seul bémol, pour faire mon chieur : Ton 2000 D doit avoir un problème du coté de l'aile droite :wink:

Le moins bon (tout au moins à mes yeux) :
Je n'ai jamais su, dans ce dyptique, me passionner pour ce processeur quantique :?: :?: et donc à part l'action, dessinée avec vigueur, je n'arrive pas à entrer vraiment dans l'histoire, ce que je regrette.

Le contexte de ces albums (l'Afganisthan) me pousse toujours à vouloir le comparer aux dernières aventures de "Missions Kimono", car, au dela de mes affinités avec Jean Yves, beaucoup de situations sont semblables.
Comme je n'y vois qu'une coincidence, due à la situation internationale mondiale qu'aucun auteur de BD aéronautique ne peut écarter, j'ose ici, me permettre un parallèle :

Dans les deux cas, et le titre le dit bien, le théatre est l'Afganisthan, et donc on retrouve de facto le meme contexte, les memes hommes, le meme matériel etc.
On pourrait faire un deuxième parallèle entre la présence en vedette du Caracal d'un coté, du Tigre de l'autre, mais les seules ressemblances s'arrètent là.
Non, là où je trouve plus de suspens, c'est que d'un coté les héros ont à faire face à une prise d'otages, pour lesquels il faudra "marcher sur des oeufs", de l'autre le vol d'un outil de haute technologie qu'on préférera détruire que de laisser à autrui.
Le pilote enlevé par les asiatiques ne semble vraiment en danger que dans une seule planche ......
De cette différence fondamentale vient la différence d'intéret à mes yeux, et le résultat de cette longue (sorry) démonstration, c'est qu'aprés "La nuit du Caracal" je m'investit moins dans ce dernier album de TR4, trés aérien et remuant à souhait, mais manquant de profondeur.
Oserais je dire, comme constaté plus haut, que la fin arrive un peu trop vite, vu l'intensité des pages précédentes.
J'aurais aimé voir nos héros arriver à récupèrer ce processeur, quite à avoir un album supplémentaire pour cette série. Il a été fait des comparaisons, précedemment, avec le cinéma, et là justement, la destruction de l'enjeu ne vient vraiment que s'il n'y a pas d'autre solution.

Il n'est déja pas facile de faire de véritables éloges, encore moins d'exprimer une critique, aussi légère soit elle (surtout que ça parait immédiatement négatif, ce que je me refuse à etre).

Aussi pour finir :

Merci aux auteurs pour cette traque à rebondissements dans les ruelles, digne des plus grands films d'action !
Merci aussi pour le suspense intense de ce ravitaillement en vol acrobatique !
Dans ces deux cas, la sueur nous coule dans le dos come si on y était !

Comme j'ai émis beaucoup de remarques, je reste attentif aux réponses que tu pourrais me donner sur ces points ......

Amicalement

Raymond

deus-ex-makina
Messages : 12
Inscription : mercredi 09 juin 2010, 13:12

Message par deus-ex-makina » vendredi 11 juin 2010, 12:01

de mémoire le pilote enlevé par les chinois a pour lui la chronologie des evenements, qui finalement ne le met que tres peu en danger :

1/ toute la premiere partie (enlevement + sequestration) il n'a pas encore revélé la localisation du processeur, donc il ne peut etre eliminé prematurement.

2/une fois que les ravisseurs ont ete identifié comme etant chinois, on risque l'incident plus que diplomatique, flinguer l'otage serait à moyen et long terme LA chose a eviter si on ne veut pas avoir a rendre des comptes.

donc oui aldo (je crois que c'est le pilote enlevé) n'est finalement en danger que tres peu de temps.

à titre personnel, j'ai apprecié le t4 et le BVR/dogfight, j'ai trouvé les actions du mercenaire tout a fait coherente avec l'idée que je me faisais de lui (sournois, reactif face à une situation donnée, et surtout, bourré d'instinct de survie :) )

je n'ai pas été choqué par l'absence d'engagement des deux 29, ls sont là pour s'assurer que ça ne deborde pas chez eux.

Le refuelling etait captivant, mais j'ai trouvé que les remerciements etait un peu mou (ils ont un peu failli se crasher avec le rafale) pour sauver un pilote, 3 ou plus ont failli y laisser leur peau. j'aurais accentué un poil la chose sans tomber dans le larmoyant.

quoiqu'il en soit, excellent tome, et excellent choix pour le Forger.

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Message par Raymond » vendredi 11 juin 2010, 12:35

deus-ex-makina a écrit :de mémoire le pilote enlevé par les chinois a pour lui la chronologie des evenements, qui finalement ne le met que tres peu en danger :

1/ toute la premiere partie (enlevement + sequestration) il n'a pas encore revélé la localisation du processeur, donc il ne peut etre eliminé prematurement.

2/une fois que les ravisseurs ont ete identifié comme etant chinois, on risque l'incident plus que diplomatique, flinguer l'otage serait à moyen et long terme LA chose a eviter si on ne veut pas avoir a rendre des comptes.

donc oui aldo (je crois que c'est le pilote enlevé) n'est finalement en danger que tres peu de temps.
Merci pour le prénom Aldo, je ne m'en souvenais plus !
deus-ex-makina a écrit :je n'ai pas été choqué par l'absence d'engagement des deux 29, ls sont là pour s'assurer que ça ne deborde pas chez eux.
Je ne regrette que le fait qu'on ne les voit pas plus, simplement parce que j'aime bien voir des avions variés, et malgré les efforts énormes, et méritoires, fournis par Mumuth, je ne suis jamais rassasié !
deus-ex-makina a écrit :Le refuelling etait captivant, mais j'ai trouvé que les remerciements etait un peu mou (ils ont un peu failli se crasher avec le rafale) pour sauver un pilote, 3 ou plus ont failli y laisser leur peau. j'aurais accentué un poil la chose sans tomber dans le larmoyant.

quoiqu'il en soit, excellent tome, et excellent choix pour le Forger.
C'est un point que je n'avais pas relevé : Tu as bien fait de le citer !

Raymond

Avatar de l’utilisateur
mumuth
Messages : 705
Inscription : mardi 27 mai 2003, 13:44
Localisation : le mans
Contact :

Message par mumuth » vendredi 11 juin 2010, 14:24

je réponderais essentiellement sur ce qui me concerne, à savoir le dessin.

pour le 2000D page 16, en effet, il y a une erreur de perspective accentuée par la forme du bidon... Je l'avais plus ou moins remarqué dès l'encrage, mais comme j'avais déjà refait la case plusieurs fois (et une autre avant comme je le détaille plus haut dans le post), j'avoue avoir feint de ne pas voir ce problème. Pas de chance, avec la couleur c'est encore plus flagrant...


Pour le reste :
"...beaucoup de situations sont semblables. Comme je n'y vois qu'une coincidence..." en effet, je penses qu'il ne faut pas y voir autre chose, d'ailleurs je ne vois pas ce qu'on pourrait y voir d'autre.


Je ne trouve pas qu'il y ai tant de situations semblables. Le théatre Afghan, certes, mais c'est lieu un peu incontournable dans l'actualité, et comme Team Rafale ceut refleter un peu l'actualité du Rafale (et puis entre nous c'était aussi un peu une attente de l'éditeur).


Comme le dit plus ou moins deus-ex-makina (il est pas facile ton pseudo :lol: ), il n'y a pas vraiment à mettre en parallèle l'enlèvement de Mittel et Sadia avec celui d'Aldo, ils n'ont pas la même importance dramatique. Là où pour Mission Kimono c'est quand même l'une des intrigues principales de l'album n°10, dans TR4, c'est un événement "secondaire" qui vient servir l'intrigue (la recherche du processeur par différents protagonistes), en permettant au commando chinois de s'approcher du processeur, ce qui met la pression sur le GCP (pression qui le fera peut-être relacher un peu sa vigilence permettant aux talibans de se préparer à l'arriver du forger).
La vocation, c'est avoir pour métier sa passion.
Stendhal


http://matthieu-durand.blogspot.com

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Message par Raymond » vendredi 11 juin 2010, 14:48

mumuth a écrit :

Comme le dit plus ou moins deus-ex-makina (il est pas facile ton pseudo :lol: ), il n'y a pas vraiment à mettre en parallèle l'enlèvement de Mittel et Sadia avec celui d'Aldo, ils n'ont pas la même importance dramatique. Là où pour Mission Kimono c'est quand même l'une des intrigues principales de l'album n°10, dans TR4, c'est un événement "secondaire" qui vient servir l'intrigue (la recherche du processeur par différents protagonistes), en permettant au commando chinois de s'approcher du processeur, ce qui met la pression sur le GCP (pression qui le fera peut-être relacher un peu sa vigilence permettant aux talibans de se préparer à l'arriver du forger).
En fait l'enlèvement de Mittel et Sadia dans "Mission Kimono" sont bien le sujet pricipal de "La nuit du Caracal", mais c'est cet enjeu que je mettais en parallèle avec la recherche du processeur quantique, sujet principal de "Traque en Afganisthan", ce qui ne place pas les deux scénarios sur le meme niveau d'intensité!
C'est peut etre mon age qui me fait préférer une libération d'otages, à la quète d'un "vulgaire élément technologique"!
Bien sur, je ne parle que d'intensité de scénario, n'imaginant pas une seule seconde que qui que ce soit, de sensé, puisse etre insensible à une prise d'otage.
Ma remarque sur le sort d'Aldo voulait simplement rappeler que s'il y avait prise d'otage dans ce scénario, ce n'était pas, non plus, la meme chose.

Pour le 2000D c'est dommage, et pas grave, mais je ne l'ai vu que parceque je suis le spécialiste du 2000, quand toi tu es celui du Rafale :wink: :wink: !
Mais ne me demande pas de faire le dessin d'un hélico correct :oops:

Raymond

Avatar de l’utilisateur
rob1bureau
Messages : 211
Inscription : vendredi 14 mars 2008, 22:23

Message par rob1bureau » vendredi 11 juin 2010, 20:13

Il y a un truc qui m'échape dans le scénario (mais je ne l'ai lu qu'en diagonale alors j'ai peut-être raté quelque-chose), c'est que le processeur résiste au crash d'un satellite mais pas à celui d'un Forger ?

Avatar de l’utilisateur
julietbravo
Messages : 38
Inscription : dimanche 10 juin 2007, 15:25
Localisation : Ile de France

Message par julietbravo » samedi 12 juin 2010, 18:31

rob1bureau a écrit :Il y a un truc qui m'échappe dans le scénario (mais je ne l'ai lu qu'en diagonale alors j'ai peut-être raté quelque-chose), c'est que le processeur résiste au crash d'un satellite mais pas à celui d'un Forger ?
Pas faux, d'autant qu'il faut regarder attentivement (à la 2ème lecture) pour voir que le passager en place arrière, celui qui transporte le morceau de technologie, ne s'éjecte pas...


Sinon, je vais aussi donner mon avis, vu que je l'ai acheté ce matin (FNAC, pour les statistiques), que j'ai relu le n°3 ce midi et que j'ai lu ce n°4 dans la foulée cet après-midi.

Alors...

Quelques remarques critiques [mode râleur et "pinailleur" on] :
- Il faut attendre 15 pages pour voir le premier avion (les hélicos, c'est aussi des aéronefs, mais c'est pas pareil ! :wink:)
- Quelques petits problèmes d'échelle et de proportion, pages 17 et 18, sur les armes tenues par les commandos français (le fusil à lunette, on dirait qu'il est chargé au calibre 30 mm...).
- Page 37, sur la vue en contre-plongée, pas sûr qu'il y ait une "gâchette" sur la manette des gaz du Rafale, main gauche (mais j'ai un petit doute sur celle-là...:?:).
- Page 43, "basquet" au lieu de "basket" (panier)...
- Pages 46 et 47, des informations incorrectes (apparemment des données sur les moteurs) affichées sur le Poste de Dialogue Système (sur l'AFicheur de Modes du PDS, plus précisément), le petit écran à gauche devant la manette des gaz. Cet écran sert en principe à présenter des informations sur le Pilote Automatique (en pilotage manuel il pourrait être tout noir).

Pour terminer sur du plus positif [mode râleur et "pinailleur" off] :
- Une histoire avec du rythme.
- Des avions plutôt très bien rendus (c'est important, dans une BD orientée aéronautique). A part effectivement le Mirage 2000 D qui a dû être un peu tordu dans des aventures antérieures...
- Toujours des angles de vues très originaux et intéressants.
- Un avion, le "Forger", que l'on ne voit pas très souvent, avec un scénario exploitant ses caractéristiques particulières.
- Le passage bas du C-135F, qui rappelle une certaine vidéo que l'on peut trouver sur le net (est-ce que l'arbre dégarni est posé là exprès pour accentuer le parallèle ?). :D

deus-ex-makina
Messages : 12
Inscription : mercredi 09 juin 2010, 13:12

Message par deus-ex-makina » dimanche 13 juin 2010, 10:34

Il faut attendre 15 pages pour voir le premier avion (les hélicos, c'est aussi des aéronefs, mais c'est pas pareil ! )
c'eut ete une histoire en one shot, j'aurais certainement partagé cet avis. Sagissant d'un dyptique, je pense sincerement que l'histoire au sol est incoutournable afin d'assurer la coherence et la legitimité des vols sans que ça ne soit redondant.

Il faut le voir comme 15 pages au sol diluées sur deux tomes.


Il y a un truc qui m'échape dans le scénario (mais je ne l'ai lu qu'en diagonale alors j'ai peut-être raté quelque-chose), c'est que le processeur résiste au crash d'un satellite mais pas à celui d'un Forger ?
je pense que lorsqu'il est recuperé la premiere fois il n'est plus dans sa "boite noire", pour preuve les differents clichés qui sont montré afin de trouver un acheteur potentiel. Je ne pense pas que prendre le cliché d'une boite noire serait vendeur... :)

on peut donc fortement penser que l'expert en place arriere du Forger transporte un processeur tout a fait vulnérable.

Avatar de l’utilisateur
julietbravo
Messages : 38
Inscription : dimanche 10 juin 2007, 15:25
Localisation : Ile de France

Message par julietbravo » dimanche 13 juin 2010, 10:43

Voilà une explication tout à fait valable !
D'autant que la coque de protection du bidule doit être volumineuse et peser un âne mort...


Cela dit, en fait j'ai quelques autres "pinailles" à signaler (j'en avais oublié hier, et une nouvelle lecture m'en a fait détecter d'autres) :
- Page 12, le drapeau français sur la dérive du Caracal est "à l'envers". En fait il semble être dans le bon sens pour nous, mais il devrait être inversé de ce côté-ci de la dérive (la preuve ici). Il faut représenter le drapeau comme s'il était accroché à une hampe montée sur le nez de l'avion.
- Page 38, très bonne idée le reflet dans la visière du casque, d'ailleurs on y voit l'AFicheur de Modes du PDS mentionné dans un post précédent, sauf qu'il indique que l'auto-throttle (auto-manette) est engagée (disque vert à côté des 2 hexagones verts), ce qui ne peut pas être le cas quand la PC est enclenchée.
- Page 38 toujours, la place avant du Rafale de Jess est un peu vide (le siège devrait monter nettement plus haut, et le casque du pilote avec).
- Pages 39 et 41, le propulseur du MICA devrait sans doute être éteint à ce moment-là (en fin de course vers la cible), car épuisé. En effet, le booster ne brûle que pendant une durée limitée, pour impulser une vitesse initiale au missile (remarque : la NEZ prend également en compte la capacité du missile à man?uvrer serré en fin de course pour contrer les man?uvres d'évasives de la cible).
- Page finale : peut-être un petit problème de perspective sur la case où les pilotes discutent devant les hangarettes. C'est le marquage au sol qui me fait dire cela, car je trouve les lignes jaunes trop resserrées par rapport au gabarit d'un Rafale ou d'un Mirage.
- Sur la couv', il a d'autres choses affichées là où il devrait y avoir l'horizon artificiel (Instrument Permanent de Secours), a droite du cockpit, sous le tableau d'alarmes (instrument qui comporte 2 bouton et un rotacteur) que l'on voit bien au bon endroit sur certaines planches dans l'album).

C'est tout pour l'instant...:wink:
Mais j'ai beaucoup aimé l'album quand même !!! :D [/url]

Avatar de l’utilisateur
Raymond
Messages : 1794
Inscription : mardi 08 août 2006, 9:40
Localisation : Sebourg (59)
Contact :

Message par Raymond » lundi 14 juin 2010, 11:42

julietbravo a écrit :Voilà une explication tout à fait valable !
D'autant que la coque de protection du bidule doit être volumineuse et peser un âne mort...


Cela dit, en fait j'ai quelques autres "pinailles" à signaler (j'en avais oublié hier, et une nouvelle lecture m'en a fait détecter d'autres) :
- Page 12, le drapeau français sur la dérive du Caracal est "à l'envers". En fait il semble être dans le bon sens pour nous, mais il devrait être inversé de ce côté-ci de la dérive (la preuve ici). Il faut représenter le drapeau comme s'il était accroché à une hampe montée sur le nez de l'avion.
- Page 38, très bonne idée le reflet dans la visière du casque, d'ailleurs on y voit l'AFicheur de Modes du PDS mentionné dans un post précédent, sauf qu'il indique que l'auto-throttle (auto-manette) est engagée (disque vert à côté des 2 hexagones verts), ce qui ne peut pas être le cas quand la PC est enclenchée.
- Page 38 toujours, la place avant du Rafale de Jess est un peu vide (le siège devrait monter nettement plus haut, et le casque du pilote avec).
- Pages 39 et 41, le propulseur du MICA devrait sans doute être éteint à ce moment-là (en fin de course vers la cible), car épuisé. En effet, le booster ne brûle que pendant une durée limitée, pour impulser une vitesse initiale au missile (remarque : la NEZ prend également en compte la capacité du missile à man?uvrer serré en fin de course pour contrer les man?uvres d'évasives de la cible).
- Page finale : peut-être un petit problème de perspective sur la case où les pilotes discutent devant les hangarettes. C'est le marquage au sol qui me fait dire cela, car je trouve les lignes jaunes trop resserrées par rapport au gabarit d'un Rafale ou d'un Mirage.
- Sur la couv', il a d'autres choses affichées là où il devrait y avoir l'horizon artificiel (Instrument Permanent de Secours), a droite du cockpit, sous le tableau d'alarmes (instrument qui comporte 2 bouton et un rotacteur) que l'on voit bien au bon endroit sur certaines planches dans l'album).

C'est tout pour l'instant...:wink:
Mais j'ai beaucoup aimé l'album quand même !!! :D [/url]
Et moi qui craignait de pinailler !...... J'suis battu !
Mais je pense que c'est la rançon à payer pour tout dessinateur hyper réaliste !

Raymond

Avatar de l’utilisateur
lodjfe
Messages : 83
Inscription : mardi 10 avril 2007, 12:42
Localisation : Muret

Message par lodjfe » lundi 14 juin 2010, 18:06

Je ne suis pas assez vigilant par rapport à certaines personnes du blog qui sont assez pointus dans leurs remarques sur le tome 4 de team Rafale.

Je l'ai trouvé bien sauf deux points :

- je trouve étonnant que trois personnes sans protection dans un simple 4x4 (non blindé) arrivent à échapper aux multiples assaillants supérieurement armés surtout si on compare le nombre de personnes abattues avec un simple PA face à un kalachnikov qui porte beaucoup plus loin et avec des munitions plus performantes au niveau de l'impact notamment

- le forger qui échappe aux deux missiles du Rafale de Jess en se cachant derrière une dune fait voler beaucoup de sable. est ce que cela ne risque pas d'être "avalé" par les réacteurs du dit Forger ?

sinon album assez plein surtout avec le ravito réacteurs éteints superbe.

Avatar de l’utilisateur
mumuth
Messages : 705
Inscription : mardi 27 mai 2003, 13:44
Localisation : le mans
Contact :

Message par mumuth » lundi 14 juin 2010, 21:34

hé bien ça en fait des "pinaillages"... heureusement que je reviens d'une séance de dédicace à Hyères que c'est plus que bien passée car sinon ça pourrait mettre un petit coup au moral...

Mais comme tu le dit Raymond, ça doit être la rançon à payer et c'est clair que là tu es battu. J'espère juste que julietbravo ne sera pas battu à son tours parce que là il ne me restera plus qu'à aller dessiner une BD comme Les Schtroumpfs.
La vocation, c'est avoir pour métier sa passion.
Stendhal


http://matthieu-durand.blogspot.com

Avatar de l’utilisateur
julietbravo
Messages : 38
Inscription : dimanche 10 juin 2007, 15:25
Localisation : Ile de France

Message par julietbravo » lundi 14 juin 2010, 21:46

En tout cas mumuth, j'espère ne pas avoir trop atteint ton moral, car je l'ai écrit et je le "répète", j'ai bien aimé ton album malgré tout ce que j'ai pu relever comme petits grains de sable dans la mécanique !!! :D

Et à l'occasion je chercherai à me le faire dédicacer, si tu acceptes :? !

Effectivement la recherche affichée du réalisme fait que l'on s'attache aux détails qui se font ainsi jour... :wink:

Avatar de l’utilisateur
vautour2b
Messages : 261
Inscription : vendredi 23 février 2007, 18:08
Localisation : Gif sur Yvette (91), France

Message par vautour2b » lundi 14 juin 2010, 22:42

Je vien de finir de le lire, et ma fois je l'ai plutôt bien aimé! :D

J'ai tout particulièrement apprécié le retour du Colonel Azad Korgan, notre "Lee Van Cleef" du manche à balai!
Son petit jeux de cache cache et ses combats contre les Rafales sont pour moi les moment les plus grandiose de cette histoire en deux partie, avec le ravitaillement en vol en "tobogan" de Tom & Lorenzo, le tout magnifiquement servi par le dessin de Mumuth!
Au passage, je constate qu'il a améliorer sa façon dessiner les personnages, le trait est plus précis.
Pour en revenir à Korgan, je le considère un peut comme le véritable héros de l'histoire, même si c'est un méchant!
Une sorte de Buck Danny version "desperados"(D'ailleurs, Lady X serait bien avisé de remplacer son "Von Grodtz", par un gaillard de cette trempe)!
Un grand merci à Frédéric Zumbiehl pour lui avoir permis à nouveau de s'éjecter!


Ceci étant, il y aussi, des aspect dans cet album, que j'ai moins apprécier!
En premier lieu, il y a le combat du début en milieu urbain que j'ai trouvé aussi caricatural, qu'un film de baston!

Comme d'autre personnes j'aurai aussi quelques réserve d'ordre technique (et oui Mumuth, moi aussi je vais pinaillé):

- Malgré la grande rigueur dont fait preuve Mumuth dans sa façon de mettre en scènes les trajectoires des avions dans les combats, j'ai trouvé que les deux vignettes ou l'ont voit, sur le même plan, les SEM + les soldats Chinois qu'ils mitraillent, plutôt raté, (ils leur auraient été impossible d'éviter un crash aussi près du sol, avec cette inclinaison)!

- A sujet du Yak-38, je doute qu'un ADV utilisant des réacteurs de sustentation fixe, puisse faire deux vol stationnaire successifs sur son seul carburant interne, tout en conservant suffisamment pour le reste du voyage !
Avec deux réservoirs supplémentaire externe, à la place des pods canons, j'aurais trouvé cela plus vraisemblable

- Je serai aussi un peut dubitatif avec l'histoire de la traîné de carburant en flamme!
Je suis un peut septique sur le risque d'explosion en vol, car ont a vu souvent les pilotes des F-111, actionner volontairement le "Vide-vide" tout en allumant la PC, dans le but d'impressionner le public des meetings d'aviations sans que cela semble poser des problèmes de sécurité :?:
Image Image
Image

Malgré ces quelques, réserve ce tome 4 reste celui que je trouve le plus réussit dans cette série (avec le n°2). :wink:
Dernière modification par vautour2b le mardi 15 juin 2010, 11:16, modifié 2 fois.

Répondre