LA TOUR INFERNALE

Ce forum contiendra les discussions sur toutes vos séances audiovisuelles
Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1379
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

LA TOUR INFERNALE

Message par Pierre Droudrou »

Je ne pense pas que ce soit pour exorciser la canicule que j'ai voulu revoir le film catastrophe
Image
synopsis
Douglas « Doug » Roberts, architecte, revient à San Francisco pour l'inauguration du plus grand gratte-ciel du monde (510 m) qu'il a lui-même conçu. Un court-circuit se produit, résultant d'un échauffement de câbles électriques non isolés situés dans un local technique au 81e étage dont la cause est une installation électrique insuffisamment dimensionnée pour un tel bâtiment (économie d'argent sur la construction sans tenir compte des recommandations de l'architecte). Un incendie se déclare donc dans ce local technique au moment même où la cérémonie bat son plein au 135e étage de l'immeuble. Alors que le feu se propage, détruisant tout sur son passage, Michael O'Hallorhan, colonel des sapeurs pompiers, tente de sauver les trois cents invités qui se sont retrouvés piégés par les flammes.
Image
Le scénario du film est la synthèse de deux romans, The Tower de Richard Martin Stern, et The Glass Inferno, de Thomas N. Scotia (en) et Frank M. Robinson, inspirés par la construction du World Trade Center au début des années 1970 et par ce qui pourrait arriver si un incendie important éclatait dans un gratte-ciel de ce genre. À la suite du succès de L'Aventure du Poséidon, la Warner achète les droits de The Tower pour 390 000 US $2. Huit semaines plus tard, Irwin Allen de la 20th Century Fox achète ceux de The Glass Inferno pour 400 000 US $2. Pour éviter que les deux films n'entrent en compétition au box-office, les deux sociétés de production s'associent pour faire un film unique et payent chacune la moitié des coûts de production. Elles signent un contrat donnant à la Fox les recettes du film aux États-Unis et à la Warner celles provenant du reste du monde.

Le scénariste Stirling Silliphant fusionne les deux romans afin de créer le scénario. Le nom de l'immeuble, la « Tour de verre », est une combinaison des deux titres des romans.
Pour ma part si j'aime beaucoup LA TOUR INFERNALE j'éprouve une nette préférence pour L AVENTURE DU POSEIDON nettement plus humain
Image

nota : attention on ne saurait confondre avec le film "LA TOUR INFERNALE MONTPARNASSE j'ai rencontré un cinéphile inculte qui faisait joyeusement la confusion et était très fier de son inculture [laquelle il semble cultiver à dessein sauf pour tout ce qui est matériel ] !... :desole:
Jusqu'ici, tout va bien !
Répondre