XIII CUBA OU TOUT A COMMENCE TOME 28

Ce forum contiendra les discussions sur toutes vos lectures NON aéro
Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1420
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

XIII CUBA OU TOUT A COMMENCE TOME 28

Message par Pierre Droudrou »

Image
voici une critique de l'album relevée sur le site BDGEST et qui confirme bien mon impression après lecture j'ai aimé ce récit servi par la qualité du dessin de JIGOUNOV , récit dans lequel CARRINGTON et JONES font une apparition
Image
- Un personnage à presser encore plus fort pour lui faire rendre quelques ultimes révélations. Enregistré.
- Des jolies filles dangereuses, un peu d’exotisme et des méchants à la détente facile. Enregistré.
- Des fils et des filins pour relier les évènements au reste de la série. Enregistré ; la liste est complète.

Ce n’est pas tout ça, mais il y a des complots à organiser et/ou à déjouer (suivant votre camp).

Tous les lecteurs de longue date de XIII le savent bien, Jean Van Hamme avait laissé quelques zones d’ombres dans la biographie de son héros. Particulièrement, un passage à Cuba où Kelly Brian (son patronyme du moment) aurait appris à devenir un sniper de haut vol et un baroudeur à tout casser surnommé El Cascador. Un album rétro revenant sur cette période aurait été possible. Seulement, depuis son installation comme scénariste, Yves Sente a généreusement empilé de nouvelles couches dramatiques à la saga. Plutôt que ressasser et broder sur les pistes laissées par son illustre prédécesseur, il a préféré intégrer ces éléments à un cadre plus ambitieux.

Passée outre la désincarnation quasi-totale de XIII – pour rappel, il est maintenant contrôlé à distance par la Fondation Mayflower via un implant cérébral –, force de constater que le néo-scénariste a conçu une intrigue de haut vol en totale phase avec l’époque actuelle. Dans le premier cycle, Van Hamme avait accolé son récit à des grands évènements américains du XXe siècle. Pour cette deuxième mouture, Sente n’agit pas différemment, en se basant pour sa part sur les vicissitudes de ce premier quart du XXIe siècle. Attentat de grand ampleur, piratage informatique, manipulation de masse via les réseaux sociaux et néo-conservatisme font place à la mafia et au complexe militaro-industriel. Dans les faits, ça ne change pas grand-chose. Cependant, la distance critique très, voire trop, courte par rapport à la réalité historique risque de rendre rapidement caducs quelques rebondissements ou protagonistes trop typés.
Image

La série demeure néanmoins une véritable BD d’aventure mâtinée de thriller géopolitique. De l’action, des coups d’éclat et les derniers joujoux technologiques des services de renseignements, la recette de tout bon James Bond est appliquée à la lettre. Chaque boulon est à sa place et chaque mèche de cheveux bien peignée, Youri Jigounov orchestre l’ensemble aussi impeccablement qu’efficacement. XIII reste la référence du genre, stéréotype et poncif y compris.
Image

Cuba, où tout à commencé, oui, mais ce n’est qu’une partie de la fable. Le prochain volume intitulé en bon français Moscow – Space House indique que la suite se passera à l’Est. Que de mystère à venir !
pour ma part j'aime cette série que je suis pas à pas depuis son commencement !.
:pouce: :pouce:
Jusqu'ici, tout va bien !
Répondre