LA CHEVAUCHEE DE FEU - the lighthorsemen

Ce forum contiendra les discussions sur toutes vos séances audiovisuelles
Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1183
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

LA CHEVAUCHEE DE FEU - the lighthorsemen

Message par Pierre Droudrou » dimanche 16 février 2020, 19:32

avant de vous évoquer ce film plus amplement
1 - Si vous ne connaissez pas le film "LAWRENCE OF ARABIA"
Image
Je vous invite à profiter du programme d'ARTE de ce soir où le film sera à nouveau diffusé
2 - la "CHEVAUCHEE DE FEU"
Image
complète LAWRENCE d'ARABIE et se situe en partie pendant la période qui va voir le commandement du Général Archibald MURRAY avant qu'il ne soit relevé et remplacé par le Général sir Edmund ALLENBY
Image
Image
la 2ème partie de la CHEVAUCHEE DE FEU nous conte les instants où sous les directives du commandement d'ALLENBY qui reprend l'initiative des opérations au Moyen Orient les ANZACS vont lancer sous le feu de l'ennemi une charge de cavalerie contre les TURCS pour reprendre BEERSHEBA
Image
Image
Image
Je complèterai ultérieurement ce message d'autres informations
:paix:
Jusqu'ici, tout va bien !

JYB
Messages : 4283
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: LA CHEVAUCHEE DE FEU - the lighthorsemen

Message par JYB » lundi 17 février 2020, 10:52

Je n'ai pas manqué Lawrence d'Arabie hier sur Arte (je ne le manque pas quand il repasse à la télé, bien que le mieux serait de le voir en salle de cinéma, sur très grand écran...).
Sur l'affiche, les noms d'Omar Sharif et de Peter O'Toole sont en caractères plus petits que ceux d'Anthony Quinn, Alec Guinness et les autres... (ce qui est normal si on retourne 60 ans en arrière).
La chevauchée de feu est une sorte de suite ou de complément de Lawrence d'Arabie ?

Avatar de l’utilisateur
Pierre Droudrou
Messages : 1183
Inscription : mardi 10 août 2004, 20:34
Localisation : Rouvray France

Re: LA CHEVAUCHEE DE FEU - the lighthorsemen

Message par Pierre Droudrou » lundi 17 février 2020, 13:30

pour répondre à JYB "la chevauchée de feu est un des compléments indispensables
un certain moment les officiers de la brigade évoquent les survivants de "Gallipoli" les effectifs ont fondu de façon effarante
pour moi qui connais bien le cinéma en tant que cinéphile il convient de savoir que "la chevauchée de feu" commence par l'évocation de ces trains spéciaux qui sillonnaient l'Australie en vue d'attirer des volontaires pour venir en renfort aux troupes débarquées à Gallipoli et qui se sont faites massacrées.
Image
"Gallipoli" Un film de Peter Weir (réalisateur Australien du cercle des poètes disparus) évoque le recrutement plus en détail des troupes fraîches et leur entraînement près du Caire avant de les envoyer sur le front - le film de Peter Weir nous cite l'enrôlement de 2 recrues - champions de course à pied qui se retrouveront (estafettes) sur la lande de sable qui longe les falaises de Gallipoli avant d'être envoyés à la mort devant les mitrailleuses turques de ces 2 recrues seul le personnage de Mel Gibson s'en sortira ! connaissant le sujet je reproche à Peter Weir l'absence de polémique de son film.
Image
il a accumulé les séquences qu'il ne fallait pas puisque la bataille de Gallipoli a commencé depuis longtemps et fait débarquer de nuit les renforts dans de grandes chaloupes (conformes au matériel historique) sur la musique de l'Adagio d'Albinoni.
Léon Uris, auteur à qui on doit le cri de la victoire qui se déroule lors de la guerre du Pacifique s'était engagé à 17 ans dans le corps des Marines et pour avoir participé à plusieurs débarquements nous a superbement raconté le débarquement à Gallipoli des Anzac dans sa trilogie Trinité (2 volumes) suivis de Rédemption on doit aussi à Léon Uris les best sellers Exodus - Mila 18 et Armageddon dont je vous parlerai un jour prochain
Jusqu'ici, tout va bien !

Répondre