Avenir de la BD franco-belge (dont aviation)

Pour toutes les discussions sur les autres BDs aéronautiques...
Avatar de l’utilisateur
Deltafan
Messages : 1478
Inscription : lundi 01 décembre 2003, 22:42

Avenir de la BD franco-belge (dont aviation)

Message par Deltafan » lundi 10 avril 2006, 23:13

JYB a écrit :
Deltafan a écrit :HS également, mais la BD réaliste franco-belge est-elle réellement en perte de vitesse ?
Effectivement, ce n'est pas l'endroit pour en parler, il faudrait créer un sujet ailleurs dans ce forum ?
Voilou :wink:

Et je m'intéressais également aux choix alternatifs des éditeurs (comics, mangas, autres...)

JYB
Messages : 4290
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » mardi 11 avril 2006, 5:25

Le problème, pour répondre à cette question, est qu'il me faudrait du temps (et hélas, je n'en ai pas...) ; par ailleurs, en tant que petit éditeur "artisanal", et surtout en tant que scénariste avant tout, je n'ai qu'une vision partielle et sans doute déformée des données. Je ne suis donc pas le bon client pour parler de tout ça.
Il faudrait aussi que je retrouve un texte piqué sur Internet parlant du devenir de la BD franco-belge, du changement de fusil d'épaule des éditeurs traditionnels qui se demandent quoi faire, et de l'emprise des mangas, et d'une façon plus générale des petits formats Noir et blanc à la façon des mangas. Ce texte disait en particulier que les albums couleur de 48 pages vont perdre de leur importance.
Personnellement, je suis du genre têtu, je vais continuer à produire des albums couleur (ça me paraît primordial) de 48 pages. Evidemment, on pourrait se demander pourquoi 48 alors que la plupart de mes BD s'étirent sur 3 ou 4 albums : autant faire d'un premier jet un album de 200 pages par exemple ? Mais quel investissement financier au départ ! Et combien de temps va prendre sa réalisation...? En tout cas ce n'est pas moi qui vais influencer la BD européenne, et j'attends de voir quelle sera la norme prochainement et si ça vaut le coup de l'appliquer.
De toute façon, ma vision déformée est que (pour reprendre une expression bien connue dans le milieu et qu'a reprise sur ce forum Francis Nicole, le dessinateur de la série Missions "Kimono"), une bonne BD, c'est 1) une bonne histoire, 2) une bonne histoire et 3) une bonne histoire. A partir de là, j'ose croire que toute BD correspondant à ce critère indémodable continuera à plaire aux lecteurs, donc à se vendre, quel que soit son format, et c'est ce à quoi je vais m'atteler jusqu'à mon dernier souffle, comme j'ai essayé de le faire depuis que je me suis lancé dans le scénario.

Avatar de l’utilisateur
juliet-fox
Messages : 968
Inscription : dimanche 03 avril 2005, 14:44

Message par juliet-fox » mardi 11 avril 2006, 10:55

Tu as bien raison, Cher JYB.

Je crains qu'UN CERTAIN NOMBRE (*) d'éditeurs se contentent d'être ou voudraient devenir des marchands de papier imprimé.
(*) je dis bien : un certain nombre, pas tous, qu'on ne me tombe pas sur le dos en me citant ceux qui ne correspondent pas, heureusement il y en a, dont JYB.

Dans ce cadre, le manga en n&b sous couverture relativement luxueuse, constitue pour l'éditeur en question une formule idéale par rapport à celle des albums couleurs de 48 pages ou plus :
Fort tirages, faibles coûts de production (économie de la couleur, papier de moindre qualité, seule la couverture doit être agréable au toucher, matériel international amorti à l'échelle planétaire par des "équipes de créateurs", et pour ces comptables, ces champions de la calculette, gain en matière de stockage puisque sur un volume donné on case 2 à 3 fois plus de mangas que d'albums traditionnels.)

Mon amertume résulte également de cette déplorable tendance actuelle à produire tout et n'importe quoi en quantités impressionnantes, au détriment bien entendu de la qualité, à l'image des Américains.
(Là où on se contentait d'un verre autrefois, il faut se taper la bouteille format canette ; là où on se tape une canette, les Ricains s'enfilent la double ration, et ainsi de suite, pour tout et n'importe quoi : qu'il s'agisse d'alimentation (coca, glace, biscuits, viande, etc...), d'équipements, de tenues de sports, de matériel photo, de produits cosmétiques, de jouets, de voyages touristiques, etc... et bien entendu, de livres (tous genres confondus, BD, romans, guides, etc...)

Les abords de toute agglomération sont désormais saturés de zones commerciales et je suis toujours effaré de me dire que tout se vend.
Face à ce plus vaste choix proposé, les gens consomment davantage, et nombreux sont ceux qui ont perdu la capacité de n'acquérir que le nécessaire et la capacité de cerner leurs besoins.
La littérature et la BD sont victimes de cette évolution des choses, et l'inflation de titres mis en vente à une époque où on est censé lire moins me laisse perplexe.
Mais je pense que comme pour l'alimentation, il y aura toujours les vrais amateurs, connaisseurs, qui préfèreront la qualité à la quantité.

Les lecteurs se lasseront un jour des Mangas, de l'héroic-fantasy ou de ces histoires de politique-fiction rappelant par trop certaines séries télévisées américaines parce qu'elles seront devenues stéréotypées et que cette surabondance aura finalement provoqué une indigestion.

Macherot quitta le Lombard (et le journal Tintin) pour Dupuis (journal Spirou) le jour où ses poétiques histoires animalières changèrent de "livrée", abandonnant les beaux albums cartonnés à dos toilé et aux cahiers cousus, pour des albums souples (qui se cornent facilement) brochés ou collés (dont les pages pouvaient se détacher très rapidement) de la collection Jeune Europe.

Je suis par ailleurs sidéré (pour ne pas dire affligé) d'observer qu'un éditeur comme Dargaud (avec le fonds qui est le sien), qui fut le premier à produire des albums au format 24/32 pour des auteurs comme Cabu, Gotlib, Druillet, Bilal, etc... (imité en cela par tous les éditeurs du monde de la BD) n'a jamais réédité ses meilleures séries réalistes de l'âge d'or du Journal Pilote avec la même présentation. (je me souviens qu'au milieu des années 80, Glénat, fit paraître simultanément la série des 7 Vies de l'Epervier signée Cothias et Juillard en deux formats : classique et 24/32)
Pour les séries de Charlier éditées chez Dargaud, seule l'histoire de "La Mine de l'Allemand Perdu" et du "Spectre aux balles d'or" bénéficia d'un album double grand format lors de la sortie du film de Jan Kounen.
Mais aucune des séries de Charlier n'eut droit à cette qualité d'albums, alors qu'elles paraissaient toutes dans le journal Pilote en plus grand format que celui des albums, et souvent (surtout au début) avec de plus belles couleurs (Tanguy, Barbe Rouge, Blueberry, mais aussi Tiger Joe, Guy Lebleu, etc...).
Tout s'est passé en quarante ans comme si les meilleurs albums d'Uderzo, d'Hubinon et de Giraud ne méritaient pas une présentation plus soignée que celle que nous avons connue (**), alors que tant d'albums médiocres paraissent dans un grand format sur très beau papier sans avoir été prépublié. Même Astérix, série phare s'il en est, n'a jamais eu droit à cette honorabilité. Pourtant, la comparaison de nombreuses planches parues dans Pilote et du résultat obtenu en album est souvent à l'avantage de la célèbre revue.

(**) Les éditions originales des 3-4 premiers Tanguy et Astérix, dans la collection cartonnée dite "Collection Pilote", sont carrément hideuses. L'éditeur ne s'était pas donné la peine de se rapprocher de la qualité qui fut celle de la prépublication de ces mêmes histoires dans le journal Pilote.

Les politiques éditoriales sont décidément bien surprenantes si l'on se place du point de vue artistique. Mais, si l'on intégre dans le raisonnement les histoires de gros sous et de règlements de comptes personnels, alors on comprend davantage certaines aberrations.

JYB
Messages : 4290
Inscription : samedi 23 octobre 2004, 22:23
Localisation : Bretagne
Contact :

Message par JYB » mardi 11 avril 2006, 17:04

Les éditeurs ont un problème majeur (surtout les gros éditeurs, je crois) : comment faire pour sortir et vendre des albums alors qu'il y a surproduction, que les lecteurs (et les librairies) sont saturés, et que beaucoup de nouveautés restent sans lendemain alors qu'elles sont (parfois) relativement valables (et alors que, en d'autres temps, elles auraient pu "marcher" un peu mieux) ; en outre, les mêmes éditeurs sortent de plus en plus d'albums souvent en suivant des modes qui, par définition, ne durent pas. Autre problème (c'est mon avis) : un certain nombre d'éditeurs ne sont que des marchands de papier et n'ont pas un sens littéraire suffisamment développé pour juger de la bonne qualité d'un scénario, ou alors ils regardent surtout la qualité du dessin, celle du scénario passant au second plan - ou même, le scénario n'est considéré que comme quantité très négligeable ; du coup, ils croient tenir une bonne BD, mais ils se trompent, et ça fait un "flop".
Pour ce qui est de l'avenir, ils se posent plusieurs types de questions (parmi d'autres) :
- faut-il conserver ce format 29 X 23 cm (environ) ?
- faut-il publier en couleur ou en Noir et blanc ?
- faut-il faire des pavés de 150 ou 200 pages (selon l'imagination des auteurs) ?
- faut-il faire du manga pur, ou des BD ressemblant aux mangas ?
- etc.
Parmi les autres angoisses des éditeurs, il y a aussi, bien sûr, la préférence des jeunes lecteurs pour d'autres médias : les lecteurs passionnés de BD ne vont-ils pas disparaître petit à petit au fil des ans...?
Personnellement, comme je l'ai dit plus haut, je continuerai vaille que vaille à faire ce que je fais, à savoir de la BD traditionnelle (voyez mon catalogue), et, qui plus est, sans surproduction (cela est pour le moment facile, car je manque de temps et de moyens pour sortir davantage d'albums, mais indépendamment de cela, étant scénariste et sachant parfaitement ce que je veux, je ferais un tri draconien dans les histoires à paraître sous mon label, le premier critère, je l'ai dit et redit, étant : 1) une bonne histoire, 2) une bonne histoire, 3) une bonne histoire). Un critère que pas mal d'éditeurs ont perdu de vue (voir plus haut) et qui permettrait de faire une pemière sélection.
Je me sens conforté par une critique de mon dernier Missions "Kimono" dans Le Fana de l'aviation, qui a écrit entre autres appréciations : cette série est "excellente", "réussie et hors des modes". Cette mention : hors des modes, m'a bien plu ; si c'est aussi l'avis de la profession et des lecteurs, je pense alors avoir atteint mon but ; sans doute beaucoup de grands éditeurs rêveraient qu'on en dise autant de leurs propres séries... (je parle de séries d'aventures, qui est mon genre de prédilection ; les séries humoristiques sont un domaine à part dans mon discours - et Titeuf un cas exceptionnel que je salue bien bas)...
Il y a toutefois un autre aspect à considérer, c'est le marasme économique (paraît-il) qui empêche les gens d'acheter en masse ; chaque année, j'entends ce discours : l'année précédente a été catastrophique au niveau des ventes, c'est à cause de la baisse du pouvoir d'achat des lecteurs, etc. Certes...
Mais malgré ces phénomènes inquiétants qui se conjuguent, il y a sans doute moyen de s'en sortir honorablement avec une base solide, et cette base solide, c'est - je ne le répèterai jamais assez - des scénarios en béton : thèmes, histoires, découpages, etc., costauds.

Merlock
Messages : 92
Inscription : dimanche 05 mars 2006, 10:55

Message par Merlock » mardi 11 avril 2006, 17:05

juliet-fox a écrit :Les lecteurs se lasseront un jour des Mangas, de l'héroic-fantasy ou de ces histoires de politique-fiction rappelant par trop certaines séries télévisées américaines parce qu'elles seront devenues stéréotypées et que cette surabondance aura finalement provoqué une indigestion.
Pour les Mangas j'ai jamais accroché. Pas parceque les histoires sont mauvaises (j'en ai lu d'excellentes chez des copains qui sont fans!) ou le format différent de ce à quoi je suis habitué, mais simplement parceque je ne conçois pas qu'une BD ne soit pas en couleurs, sauf si ça va bien avec le "ton" de la BD évidemment, mais c'est une règle générale...

Pour l'héroic-fantasy la SF ou le Fantastique, je sors d'une période de 10 ans de suivi de certains séries de chez Delcourt: Carmen MacCallum, Lanfeust de Troy, Travis, Arcanes... qui ont toutes fini par me lasser d'une façon ou d'une autre.

D'abord parce qu'elles ne se renouvellent guère ou donnent naissance à des Spin-off douteux (Arcane Majeur puis l'Histoire secrètre qui est NULLE!!) ensuite à cause de cette tendance de plus en plus fréquente à confier indifféremment le dessin d'une série à plusieurs dessinateurs pas toujours à la hauteur, l'exemple de l'album 2.1 (oui! "2.1"!) de Travis est à cet égard significatif et est à l'origine de mon abandon de cette série (et la revente d'un album), les dessinateurs multiples de "l'Histoire secrète" son un autre sujet de mécontentement, et je jetterai un voile pudique sur cette pratique qui consiste à confier la réalisation d'une couverture à un bon dessinateur et la réalisation interne à une moins bon (voire plusieurs moin bons!!).

La couverture étant censées être représentative du contenu j'estime que cette pratique est de l'arnaque pure et simple!!


Bref! récemment, j'ai globalement cessé mes achats de BDs récentes, n'y trouvant plus mon bonheur, et je me suis mis à la recherche d'anciennes séries que j'avais négligées:"Kogaratsu", "De silence et de sang" notamment, que je songe à acquérir...

Mais quelle tristesse d'entrer dans un magasin de BD avec la ferme intention d'acheter et d'en ressortir les mains vides faute d'y avoir trouvé un ouvrage de qualité (ou au moins qui m'ait plu)... :(

Jean Barbaud
Messages : 201
Inscription : mardi 21 janvier 2003, 11:39
Contact :

Message par Jean Barbaud » mardi 11 avril 2006, 23:55

Merlock a écrit :Mais quelle tristesse d'entrer dans un magasin de BD avec la ferme intention d'acheter et d'en ressortir les mains vides faute d'y avoir trouvé un ouvrage de qualité (ou au moins qui m'ait plu)... :(
Comme c'est pas à cause du nombre trop faible de parutions :twisted:
c'est sûrement parce que tu n'as pas un bon libraire qui saurait te conseiller !

Jean.

Merlock
Messages : 92
Inscription : dimanche 05 mars 2006, 10:55

Message par Merlock » mercredi 12 avril 2006, 9:27

Jean Barbaud a écrit :Comme c'est pas à cause du nombre trop faible de parutions :twisted:
c'est sûrement parce que tu n'as pas un bon libraire qui saurait te conseiller !
Ho si! Les libraires ne cessent de me conseiller "le combat ordinaire" ou autre trips de ce genre style "voit comme elle est dure la vie", et dont je me f... éperdument!

En général je cherche des BD qui me font passer un bon moment, pas des BD qui me donnent envie de me balancer par la fenêtre (j'habite un troisième étage)...


Maintenant, je dois avouer à ma grande honte n'avoir jamais acheté un "Lieutenant Mac Fly". A ma décharge il faut dire que j'apprend leur sortie bien longtemps après icelle, vu que je n'ai jamais vu les libraires le mettre en tête de gondole non plus... :shock:

Et "100% PurZinc" sera-t-il réédité ? Je rêve encore du "Triplan d'Ouilles" et de "Ze RamBant Gui a horreur des RepDiles"... :mrgreen:

Jean Barbaud
Messages : 201
Inscription : mardi 21 janvier 2003, 11:39
Contact :

Message par Jean Barbaud » mercredi 12 avril 2006, 10:38

Merlock a écrit : Les libraires ne cessent de me conseiller "le combat ordinaire" ...En général je cherche des BD qui me font passer un bon moment, pas des BD qui me donnent envie de me balancer par la fenêtre ...Maintenant, je dois avouer à ma grande honte n'avoir jamais acheté un "Lieutenant Mac Fly". A ma décharge il faut dire que j'apprend leur sortie bien longtemps après icelle, vu que je n'ai jamais vu les libraires le mettre en tête de gondole non plus...Et "100% PurZinc" sera-t-il réédité ?
J'adore Larcenet ( lire aussi Bill Baroud !)
"Le combat ordinaire" est excellent et pas désespérant, à mon avis.Mais c'est mon avis ... 8)
Trop tard pour les Mac Fly, sauf si on se croise en dédicace ! C'est vrai que les libraires ne l'ont même pas placé en rayon "aviation" quand ils en avaient un !
:evil:
"100%Pur Zing" a été réédité et AUGMENTÉ sous le titre "Gueules de Zings" (Vents d'Ouest). Toujours dispo ! Il y aura probablement une nouveauté en 2007. On en reparlera ! :wink:

Jean.

Avatar de l’utilisateur
Deltafan
Messages : 1478
Inscription : lundi 01 décembre 2003, 22:42

Message par Deltafan » dimanche 07 mai 2006, 21:33

Pour apporter des éléments à la discussion, j'ai trouvé quelques éléments sur le lien suivant :

http://www.bdzoom.com/index.cfm?page=di ... 1221091459

Je constate que je n'ai acheté qu'un seul best seller de l'année 2005 ("Bételgueuse")...

Pour les mangas, il ne reste plus dans ma BD-thèque que "Planètes... Pourtant, j'ai fait moultes tentatives pour m'intéresser plus aux autres titres... Mais ça marche pas : scénarios souvent indigents, dessins le plus souvent destinés à des adolescents pubertaires, et les fins toujours décevantes pour les quelques auxquels je me suis intéressés un moment...

Répondre